Brumes d'été

Publié le 26 Juin 2012

2012-06-9020-copie.JPG

Ca y est, cette fois c'est l'été. Il fait chaud en plaine (quoique aujourd'hui...) et ça bourgeonne sur les Préalpes. Ce soir, c'est direction les rochers du Midi avec Cyril où toutes les voies sont majeures. J'ai déjà fait les classiques à l'ancienne : la Grotte avec Matthieu en 2003 et la Coupé avec Oliv en 2005. Cette fois-ci, nous venons faire une des voies modernes assez courtes (cause timing) situées à droite de la paroi principale. Les brumes d'été enveloppent le haut de la face.

2012-06-9023-copie.JPG 2012-06-9025-copie.JPG

La marche d'approche, donnée pour 1h-1h15 dans les topos est avalée en trente minutes en discutant. On a donc de la marge sur l'horaire et on va en profiter, d'autant qu'il est impossible de courir dans ces voies très "sur les pieds". Ce n'est pas l'escalade que je préfère mais il faut reconnaître que notre itinéraire reste majeur. La voie la plus à gauche (et la première tracée dans cette facette) s'appelle justement "brumes d'été". Ce n'est pas dans celle-ci que nous nous dirigeons mais dans "Yann phonie" toute proche où nous attaquons vers 18h30. L'escalade est exigeante : des points éloignés, des pas un peu aléatoires sur les pieds. Le rocher est splendide malgré deux sections où il faut être vigilant (d'autant que les points y sont très loin) : une dizaine de mètres dans L1 et dans L3.

2012-06-9027-copie.JPG

Seulement six longueurs et une grosse ambiance ici. Nous croisons une cordée qui descend en rappel dans "brumes d'été". Avec le petit coup de bruine qui s'abat sur nous un instant, l'ambiance est encore davantage "montagne".

2012-06-9035-copie.JPG 2012-06-9032-copie.JPG

On arrive au pied de L5 qui est la longueur clef techniquement (mais sur le terrain, les points sont un peu plus rapprochés). Là encore, les cotations sont sévères et c'est un 6c+ exigeant. Pour ma part, en tête avec des pieds fuyants sur du gris pas toujours adhérent, l'enchaînement est rompu. Bon, je ne me suis pas trop battu mais j'ai toujours du mal avec les "zipettes". Je préfère une chute maîtrisée sur de grosses prises avec les bras daubés qu'un pied qui zippe. En second, Cyril enchaîne sans trop de difficulté. Grosse ambiance ici en tous cas.

2012-06-9042-copie.JPG 2012-06-9052-copie.JPG

En résumé, une voie magnifique qui donne envie de revenir dans le coin même si on aurait souhaité un ou deux goujons de plus par longueur. Cotations : 6a ; 6c ; 6b ; 6b+ ; 6c+ ; 7a+ bloc (A0/6a pour nous). Obligatoire à 6b/6b+


Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article