Contrastes aux Houches

Publié le 7 Mars 2011

2011-03-2017-copie-1.jpgGrosse fatigue annuelle de mon côté (incroyable, pas de sortie la veille alors que le beau temps règnait en maître !) avec la fièvre qui s'invite. Ne tenant quand même plus en place, c'est dopé que je pars pour une petite balade avec joël du côté de l'aiguillette des Houches que je connais presque par coeur. A la montée, on se croirait début mai : non seulement il faut porter, mail jusqu'au sommet de la voie dite normale, la neige n'est jamais abondante. On évolue sur des plaques de neige au milieu des rhodos, tout ça en t-shirt bien sûr.

Mais le contraste ne se fait pas attendre : la combe nord-ouest, la fameuse Vogealle, est restée en neige froide. Et, grâce à la vilaine gueule du versant sud, il n'y a que deux traces alors qu'en temps normal elle est surfréquentée. Ce contraste, nous allons le cueillir sans attendre. 2011-03-2019.jpgAprès un premier virage au soleil sur un neige croûtée (c'était juste pour l'image), 600 m de neige poudreuse nous attendent jusqu'à la petite remontée à l'épaule. Le retour est un peu laborieux avec plusieurs micro déchaussages et un chemin technique sur des plaques de neige/glace mais on n'a pas perdu notre matinée et encore une fois, ce fut, en ce mois de mars, une bonne petite descente en poudre. De quoi se réveiller de la crève juste comme il faut.2011-03-2022.jpg

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article