Contrastes aux Houches (II)

Publié le 8 Mars 2011

2011-03-2026.JPGAujourd'hui, c'est ski alpin en famille avec nos amis cévenols sur les pentes de Haute-Savoie. Nous choisissons le domaine des Houches dont la partie sommitale, vaste plateau semi-boisé, permet l'initiation pour les enfants, et le reste du domaine suffisamment grand, recèle de belles pistes pour les plus confirmés. Premier contraste donc car ce ne sont pas toutes les stations qui peuvent proposer du ski de si bonne qualité pour tous. Le second contraste viendra du plaisir à partager ces moments de glisse en famille et surtout avec les plus petits, et la grosse colère que j'ai piqué durant une demie-heure au départ d'un téléski. Cela mérite quelques explications. Sur les stations de l'Isère, j'ai l'habitude de prendre avec moi, bien calée sur mon genou, ma fille de presque 4 ans, sur les téléskis un poil raides pour elle, sans que cela n'ait jamais posé de problème. Entraînés par notre élan, nous arrivons au pied d'un petit téléski qui remonte le long d'une piste bleue. Comme d'habitude, je me présente avec Stella calée sur ma jambe. "C'est interdit à deux !" me dit le pisteur. La discussion s'envenime peu à peu. Passons les détails mais j'ai beau lui dire que ce sera beaucoup moins dangereux que je monte avec elle plutôt que de la laisser seule et tout tenter pour qu'il accepte de me laisser passer, il ne lâche rien. "C'est la loi". Oui mais le problème, c'est que je suis sur un versant cul de sac, qu'à part remonter à pieds avec une fille de 4 ans chaussures de ski aux pieds, je n'ai pas d'autre choix que de prendre le tire-cul et que je ne vois pas où est le problème ni le danger, etc, etc. Pas moyen. Grosse colère de ma part : j'ai comme on dit dans le jargon "pété un plomb".  J'ai pensé très fort au fameux "planté du bâton" des "Bronzés font du ski" mais je ne suis quand même pas allé jusque là ! Résultat final : 30 minutes à attendre qu'une moto-neige vienne remonter ma fille en haut de la piste.

J'ai repensé à un ami qui veut, depuis plusieurs années, monter sa boîte et qui me dit toujours : "je ne monterai jamais ma boîte dans un pays de merde comme la France, avec toutes ses lois, toutes ses normes".

Trop règlementer, c'est déresponsabiliser !

Pour finir, j'ai vu un gars déchausser dans une piste raide où le stop-ski n'a pas eu le frottement nécessaire pour arrêter l'engin. C'était très dangereux pour les skieurs en aval. Honnêtement, je pense que sur les pistes de ski, il faudrait légiférer pour interdire... les skis. Vive la république, vive la France !

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Brigitte 18/03/2011 13:13



Pour avoir pris de nombreux téléskis avec ma fille de cette manière, tu ne peux pas imaginer combien je comprends ta colère !!!! Avec la même vision en général de toutes ces lois ridicules qui
sont apparues ces dernières années



lta38 20/03/2011 07:21



Le pire dans tout ça, c'est que c'eut été beaucoup plus dangereux (mais autorisé !!!) de laisser Stella prendre la perche seule plutôt qu'avec moi. Pendant cette discussion houleuse, une
monitrice ESF (qui avait pris la défence du pisteur) laissait monter ses élèves débutants (seuls bien sûr) sur le tire-cul et plusieurs se mettaient en vrac et honnêtement, y'avait vraiment des
risques de collision avec les suiveurs.