Cotes, décotes, recotes... aux Contamines

Publié le 15 Juillet 2011

 

2011-07-3916---copie.JPG2011-07-3913---copie.JPG


Et c'est reparti pour une voie à la Duchère avec Val. Pour essayer de faire quelque chose de nouveau par rapport à la veille et rester dans le 5b homogène, j'attaque par "première main". C'est raté ! Le 5b n'est cette fois pas sur-côté et c'est même l'inverse : un pas de 5c bloc (bien coté d'ailleurs dans une précédente édition du topo) au premier tiers. Pour L2, ça paraît plus sympathique mais, mauvais repérage de la veille, c'est trempé. Du coup, j'attaque par le 6a de "les nouilles cuisent au jus de canne" (belle double contrepétrie) puis, avant le crux, fais la jonction à droite avec le 5b de "les gars du sud". Au final, nouvelle longueur en 5c pas si facile que ça avec un pas bien fin en dalle. Petite traversée à gauche pour aller chercher le beau 5b sur l'arête de "au fil des dalles" puis on arrive en haut du premier ressaut.

2011-07-3919---copie.JPG2011-07-3917---copie.JPG

 

Une traversée facile à droite amène au pied du second. En L4, on choisit le (très beau) 4b du "nain jaune attend" que j'avais évité la veille pour faire un poil plus dur. Ca mériterait 4c d'ailleurs... on chipote... Plus on monte, plus les choix s'amenuisent, la paroi perdant peu à peu de la largeur. En L5, la seule solution facile consiste à refaire le 5b du "nain jaune...". Comme la veille, ça décote à 5a : c'est raide mais très prisu. Les prises se dévoilent au dernier moment : une très belle longueur; rare dans ce niveau de difficulté. On terminera d'ailleurs dans cette voie pour changer car la veille, j'avais variantisé dans "les garrigues" pour sortir en haut.

fond---copie.jpg2011-07-3923---copie.JPG

 

Les deux dernières longueurs s'enchaînent en une seule de 30 mètres. Sur le topo, elles se décomposent en deux 5b : là encore je ne suis pas d'accord. Le premier comporte un pas de 5c (court mais réel) et le suivant vaut à peine 4b ! Lorsque l'on fait des voies dans des difficultés raisonnables, les cotations ont la même importance que dans le dur ; il ne s'agit donc pas de critiquer ce beau topo mais de mettre un peu d'ordre dans ces chiffres pour qui voudra venir y traîner ses chaussons sans surprise (quoique, c'est bien aussi les surprises parfois).

2011-07-3926---copie.JPG2011-07-3933---copie.JPG

 

Il est midi. Le soleil commence à toucher la falaise en même temps que nous touchons le nain jaune (de jardin) qui orne le sommet de cette paroi d'un peu moins de 200 m de haut. Il est l'heure de descendre par un sentier un peu gras (cordes fixes aux passages glissants raides) et de rejoindre les filles et leur Mamie à la base de loisirs pour le pique-nique et des jeux.

2011-07-3942---copie.JPG

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article