Coups de coeur matériel : escalade

Publié le 29 Décembre 2014

Le matériel évoqué ici me donne entière satisfaction plus de deux ans après l'écriture de l'article. Quelques petites précisions. 

- Dégaines Ange : écarter définitivement les S dont le mousqueton est vraiment trop petit pour le clippage. En revanche, c'est suffisant côté ancrage. On n'est pas non plus à 3g près.

Beal-Viol-Wall-Master-10-5MM-X-200M-CE-UIAA-Certified-Singl- Joker : prévoir une 55m de façon à "tomber" à 50 m au bout de 2 ou 3 ans d'utilisation quand on aura coupé les bouts qui se seront un peu abîmés.

- Sac de hissage Mescalito. Il est un poil petit si on grimpe en hiver avec des vêtements en plus ou au contraire en été avec beaucoup d'eau. Du coup, on bourre dedans et c'est un peu galère pour sortir le matos à un relais suspendu. D'où la nécessité de bien organiser le remplissage. Sinon, j'en suis entièrement satisfait.

- Micro Traxion. C'est aussi l'arme idéale pour assurer un second en grande voie.

- Prévoir aussi un brin de 55m en dyneema pour le hissage du sac et pour jumeler avec la Joker pour les rappels (ex trail line de Béal ; 34g/m). 

En intérieur, j'ai choisi la Wall Master de Béal également, en 10,5. Là, y'a pas à lésiner sur le poids. Elle est annoncée comme conçue pour l'intérieur et je peux vous garantir qu'après deux ans d'utilisation intensive, elle est presque comme neuve, toujours aussi souple (un régal) et on ne sent même pas les chutes. Je l'ai prise en 35 m histoire de pouvoir continuer à m'en servir si je dois rogner deux mètres sur les extrémités mais à ce jour, je n'en ai pas encore eu besoin. A noter qu'elle est déconseillée en extérieur car elle risque de s'user très vite avec les frottements sur le rocher.

 

casque-meteorPour les casques, je viens de recevoir deux Meteor IV et je vais pouvoir comparer avec mon Camp Speed. Ce dernier me pose un souci de serrage (56 cm mini) et en serrant au maximum, j'ai encore un peu de jeu. Je n'avais pas fait attention en l'achetant. Le Météor taille 2 commence à 53 cm et s'ajuste beaucoup mieux. En revanche, je préfère la molette de serrage du Camp aux deux embouts du Meteor. Pour Val qui a un petit tour de tête, j'avais pris un taille 1 (qui est censé être compatible jusqu'à 56 cm). Comme dans le Camp Speed réglé au minimum elle nageait complètement, je me suis donc dit que le Météor taille 1 serait parfait. En fait, il est ultra limite. Elle doit le régler au plus large pour être pile poil à sa taille (soit 56 cm en théorie alors qu'elle nageait dans les mêmes dimensions du Speed). Moralité : attention aux chiffres annoncés et essayez-les correctement avant !! 

En ce qui concerne les chaussons, il est difficile de parler de coup de coeur car avant tout, il faut les essayer et c'est souvent le pied qui les choisit. Après avoir eu plusieurs modèles de la Sportiva (Miura velcro), j'en suis revenu parce que j'avais une usure prématurée systématique (je dois être un bourrin) : casse du premier étrier de serrage. Et cela n'est pas pris en charge par le SAV de la marque qui n'a pas bonne presse chez les revendeurs. Dommage parce que ce chausson m'allait vraiment bien. En revanche, il faut vraiment prendre en compte la détente : deux pointures en dessous pour la grande voie, davantage pour la couenne.

Entre temps, j'ai découvert la marque française EB et j'ai maintenant deux paires deux chaussons : le Hellboy (à lacets) et le Django (à trois scratch). En cuir synthétique, ils se déforment moins et j'ai pris une pointure en-dessous.

A noter enfin pour grimper en grosses (en moyenne montagne) que je manque de repères mais que j'ai été séduit par ce modèle de chez Adidas que j'ai testé cet automne. Lire ici un test assez intéressant.

Rédigé par lta38

Publié dans #matériel

Repost 0
Commenter cet article