Dent du midi

Publié le 25 Janvier 2013

Les dents du Midi, c'est en Chablais. La Dent (de Crolles ici) du midi, c'est une première pour moi. Je n'ai jamais eu le temps durant la pause méridienne. Avec ce remplacement au pied de la Dent, cela devient possible. Et si l'année prochaine, notre "cher" Ministre nous allonge la pause de 45 minutes, ce sera faisable même depuis la vallée. C'est le seul point positif (c'est dire) que je vois à cette proposition. Pour les enfants, finir l'école à la même heure avec le mercredi matin en plus, ce sera un carnage assuré. Ce serait le gâchis d'une réforme attendue par tous (enfants, enseignants et parents) mais qui, telle qu'elle semble se dessiner, n'a l'approbation d'aucune des trois parties. Attendons de voir ce qui sera officiellement décidé avant de brandir les étendards mais je suis pessimiste. La vraie réforme, celle qui consisterait à réduire pour de bon l'heure de sortie de l'école (ça se joue entre 15h et 15h30 à mon sens), organiser pour la suite de l'après-midi du péri-scolaire de qualité (avec intervenants qualifiés, ETAPS... et non la garderie/bazar du midi par des étudiants) en rajoutant des jours de classe (pour garder exactement le même nombre d'heures qu'aujourd'hui) sur les mercredis et les vacances scolaires d'été je n'y crois pas. Parce qu'on se heurte aux lobbies du tourisme d'une part, à des créations d'emplois qualifiés de l'autre. Nous aurons sans doute l'occasion d'y revenir mais c'est triste cette société qui privilégie l'argent à l'éducation. En attendant de pouvoir sortir tous les midis quel que soit le lieu de travail donc, j'en profite étant sur place.

2013-01-0047.jpg

Je devais faire un énième Pravouta et rejoindre Nico au sommet à 12h30, parti une heure plus tôt skier dans le secteur. Mais devant la remontée du brouillard comme la veille, je modifie les plans et me laisse tenter par la Dent. Ce sera juste au niveau timing d'autant que je suis parti plus cool que la veille et me suis détourné de l'itinéraire en arrivant au pied de la face est de Pravouta. Mais je suis décidé. Je trace une traversée peu ascendante pour aller vite et rejoins le boulevard du pré de la Dent. Au pire, je m'arrêterai à 13h où je serai.

 2013-01-0050.jpg

J'ai deux skieurs devant moi en ligne de mire. Ca aide. Le paysage est somptueux. Alain en profite au Charmant Som. Je prends quand même le temps de faire quelques photos. Lassé des vieux compacts pourris, je n'ai quand même pas pris le reflex pour rien !

2013-01-0054.jpg

Le pas de l'Oeille devient accessible. J'ai encore un peu de temps. Un autre skieur qui était devant me sert aussi de lièvre. Il est passé en mode piéton. Je suis nettement moins efficace qu'en peaux dans cette configuation alors je garde les peaux. Et finalement, ça passe assez facilement. La neige meuble et stable permet de monter sereinement. Quand j'arrive au pas de l'Oeille, il est 12h55. Je pousse au sommet bien sûr !

2013-01-0056.jpg

Je ne reconnaît même pas Denis (le lièvre donc) mais lui non plus ne me reconnaît pas. On ne s'est pas vu depuis quelques temps et puis, avec le bonnet, les lunettes... Faut dire que je n'ai pas la moindre minute à gaspiller.

2013-01-0058.jpg

La neige reste très bonne. Je zappe la vire en prenant un petit couloir à gauche (en descendant). Il y a encore largement de quoi faire sa trace. Petite pause pour faire une dernière image puis c'est parti à fond dans le pré en excellentes conditions. Je serai à 13h20 pétantes devant la porte de l'école.

Le soir en rentrant, petit coup d'oeil dans la vallée. La neige a déjà disparu sur l'agglo grenobloise depuis plusieurs jours mais Bernin reste encore bien blanche, profitant d'un double avantage : l'altitude (300 m en moyenne au lieu de guère plus de 200) et la quantité de neige tombée durant la tempête. Onzième jour donc de neige au sol. On devrait pouvoir en rajouter deux puis dimanche, un léger redoux associé à de la pluie devraient finir de nettoyer.

2013-01-0043.jpg


 


Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article