Dentiste ?

Publié le 31 Janvier 2014

31012014-IMG_4308.jpg

Qui aurait cru que ce surnom ridicule inventé en 2001 par feu le BLMS et pour des raisons infondées devienne un jour d'actualité ? En tous cas, à partir du moment où l'on appelle "dentiste" celui qui gravit (et descend) la dent (de Crolles). En même temps, on bosse à cinq minutes du parking, il fait grand beau, le week-end s'annonce bien mauvais. On serait un peu bête de se priver d'un footing non ? Et il n'y a pas trente six possibilités. Pravouta, Dent, ou bec Charvet. C'était pourtant ce dernier qui était dans les cartons ce midi avec Cyril et puis, au dernier moment, on tire à droite, ne résistant pas à l'appel du soleil.

31012014-IMG_4310.jpg

La disponibilité est inférieure à l'heure et demie. Certains vont courir, souvent au même endroit, d'autres rouler à vélo, grimper à Espace Vertical... On peut transposer cette routine, ces rituels au ski avec une petite différence : avec la neige, la paysage varie davantage même si le châssis reste le même.

31012014-IMG_4312.jpg

Alors oui, c'est une ènième dent. En même temps, j'en connais qui ont à leur actif plusieurs centaines de Chamechaude, de Mont-Blanc. De mon côté, je n'ai qu'une grosse cinquantaine de dents. Et c'est tellement du grand ski qu'on aurait tort de s'en priver.

31012014-IMG_4313.jpg

Coup d'oeil à Belledonne en face, bien hivernale cette semaine jusqu'à basse altitude. Parenthèse au passage. Qui a tracé la Dent ce matin (ou hier aprem) ? Pourquoi diable aller gravir à pied cette pénible et raide contre-pente à gauche du goulet du bas alors que ce dernier passe en peaux sans risque nivologique ? Cela n'est pas la première fois que je remarque cette façon de tracer avec jonction des deux traces au niveau du câble. Il ne s'agit pas d'incrimer quiconque. Chacun fait comme il veut et si je ne suis pas content, je retrace (ce que j'ai fait d'ailleurs ce midi). Mais j'aimerais bien comprendre pourquoi on choisit parfois la difficulté, la perte de temps et la pénibilité quand il y a plus facile, plus rapide, et plus naturel à côté, de surcroît sans danger supplémentaire.

31012014-IMG_4314.jpg


Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Laurent 01/04/2014 16:25


Si je puis me permettre, sur cette dent, beaucoup ont dû s'y casser les leurs, de dents ;-) Non vraiment moi qui suis novice je me dis que ce n'est vraiment pas un endroit pour moi... C'est
magnifique en tout cas.

lta38 01/04/2014 18:10



C'est, comme souvent, plus impressionnant que ça n'en a l'air. La pente n'est pas bien raide ; sauf un court passage au-dessus de la vire (45° sur deux virages) où l'on peut toujours déraper si
on ne se sent pas. En revanche, le problème de cette dent, c'est son exposition : en cas de glissement de neige ou de chute en neige très dure au mauvais endroit, on prendrait la direction de la
Gorgette en sautant une barre de plusieurs dizaines de mètres de haut. C'est CET aspect qui doit être pris en considération. La même face sans ce souci serait un champ de bosses comme Chamechaude
quelles que soient les conditions. Mais c'est clair que c'est un ton au-dessus du Culmen de Chartreuse et qu'il y faut un minimum de maîtrise sur les skis. Merci en tous cas de ta contribution et
bonnes balades sur nos belles montagnes !



Matthieu B 03/02/2014 11:54


Yo Lio,

Ah ouais... le dentiste! Copyright Lansb 1999 au bas mot!

Pour en revenir sur la trace que nous avons aussi emprunté dans la matinée, faut pas déconner, elle était carrément valable.
Certes, elle imposait un petit déchaussage de 10m (avec les morphos, c'est un plaisir) mais du coup, la trace de montée était en partie différente de celle de descente, avantage redoutable (on
s'en est fait 2 avant d'aller bricoler coté source du Guier)! Alors que ta trace dans le goulet, elle a du avoir une durée de vie de 10minutes avant labourage
Et puis sur le coté "sans risque nivologique", pas sûr que dans la froidure du petit matin avec 40cm de fraiche, ils aient eu la même perception que toi après 30 passages, et au soleil!


Bon sinon, je te l'accorde, cette Dent est vraiment LE sommet de proximité du bassin Grenoblois

lta38 04/02/2014 11:58



Merci Mat pour ces précisions historiques du Dentiste. Pour en revenir à la trace, je persiste à dire que c'est un peu plus long et plus pénible même si le déchaussage est court et moins
esthétique. Mais effectivement, pas de quoi en faire un flan. Je trouve tellement magique de tracer la Dent en peaux. C'est un beau privilège car comme tu le dis, c'est bien LE sommet. Par
contre, je n'ai pas relevé 40 cm de fraîche mais plutôt 15-20 non ?