Du light

Publié le 27 Janvier 2011

PDG-copie-1.jpgAprès la chaussure que je considère comme intermédiaire en terme de poids entre une carbone et une classique trois boucles, j'avais décidé cette saison d'alléger mon matériel de ski.

L'objectif était de remplacer mon ski "light", celui qui me sert pour les grosses bambées (à partir de 2000 m de déniv quand il y a de la distance et systématiquement au-delà de 2500-3000m) et pour le ski de fin de saison (ou d'été) quand il y a du portage. Pour ces situations, j'utilise depuis 2002 le Hagan Titanium dont j'ai eu deux paires, la dernière en 170 cm montée en TLT Speed pour 2kg850. De quoi faire rire le compétiteur en terme de "light" mais on peut considérer comme relativement allégé un équipement skis+fix équivalent au poids d'une seule paire de ski de poids moyen actuel. Ce dernier équipement, qui date de 2004, se devait enfin d'être amélioré.

Je voulais un ski nettement en-dessous des 2kg la paire mais d'une skiabilité correcte et pas trop cher. Une équation bien difficile à résoudre. Pourtant, en voyant cette paire de Dynastar Patrouille des Glaciers (le Pierra Menta renommé, rien d'autre), soldé à -30% (350 au lieu de 500€) en taille 164 pour 1780 g la paire, je me dis que c'était là ce qu'il me fallait. Un ski accrocheur, nerveux, contrairement à de nombreux modèles légers plutôt mous.

Sur ces skis, je souhaitais monter une fix un peu plus légère que la TLT Speed classique. Après maintes réflexions, je tombais ok pour un ensemble butée classique + talonnière type "race" ou "Gignoux". ce que Dynafit appelle un LT Lite. Avec seulement un peu plus de 400 g, on n'était pas loin de diviser par deux le poids de la Speed. Seulement voilà, Jojo s'en mèle et tient à me faire un cadeau pour mon anniversaire. "Avec le nombre de sorties que tu fais, tu dois avoir du top matos, me dit-il ! Si tu prends la "race", je finance l'écart de prix d'avec la "Lite", mais si tu prends la Lite, je ne finance rien !!!". Me voilà donc avec une paire de fix de compet à 290g !

Du luxe car évidemement, sans chaussures en carbone, ça fait un peu plum145.jpgdémesuré d'avoir cette fix mais c'est donc avec cet équipement que je vais m'attaquer aux sorties longues et/ou avec portage de la saison 2011 qui est loin d'être terminée. En 2001, je revenais d'un enchaînement Dôme des Ecrins - Roche Faurio à la journée depuis le pré de Mme Carle (le 10 août SVP avec déchaussage à la passerelle sous le refuge du glacier Blanc). Avec mes  Nordica TR9, mes Diamir et les Dynastar 4X4 je m'étais dit : "plus jamais ça". Mon équipement Laser Thermo + Hagan Titanium + TLT Speed m'avait permis l'année suivante de passer de 8kg500 à 5kg800 l'ensemble. Me voici maintenant avec un équipement de 4kg300. Dernière étape avant le passage aux chaussures carbone ? Peut-être mais pour l'instant, tout cela étant neuf, si il n'y a pas de casse, je devrais rester ainsi un certain temps et n'hésiterai pas à faire part de mes retours d'expérience sur ce blog.

Rédigé par lta38

Publié dans #matériel

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MBO 30/01/2011 20:02


Pour m'être fait lessiver sur une montée sèche pas plus tard que hier (Vertical race d'Arèche), je peux dire que même sur cet exercice, le ticket d'entrée est élevé...
875m de D+ (et non pas 830m), je mets 42'05" (1240m/h, pas pire) et finis dans le dernier quart... Ca se gagne en 31'30" (Yannick Buffet)... blurp!


lta38 31/01/2011 19:37



J'ai vu les résultats. Très impressionnnants ! Du coup, pas sûr que j'essaie, de peur du ridicule !



MBO 28/01/2011 15:54


Aie Aie!!! Vas tu tomber du côté définitivement obscur et t'avilir à porter un dossard!!? Avec ton matos cela doit devenir un petit peu tentant, non?
Allez juste une fois pour voir!


lta38 29/01/2011 10:15



La question mérie d'être posée. Pour l'instant, cela ne me tente pas sauf à l'occasion, pour voir comme tu dis. Sur une montée pure, je pourrais faire quelque chose d'honorable par contre, si il
y a des manips, bien que me considérant déjà comme "rapide" lors d'une course en montagne, je reste sûrement un escargot par rapport aux compétiteurs et faudrait donc travailler ça. Alors en
attendant, pourquoi pas sur une montée Xpress si ils ont lieu cette année (et si la neige veut bien tomber).