En immersion (III)

Publié le 4 Janvier 2012

 

2012-01-6784---copie.JPG 2012-01-6785---copie.JPG

 

Les Préalpes après une chute de neige au soleil, c'est quelque chose de fantastique. Mais ces journées où le soleil ne perce pas, pendant une chute de neige ; ces journées durant lesquelles on se sent (et on se retrouve pour de bon) seul, au beau milieu de la forêt de Chartreuse, à peine troublé par les cris des mésanges ou des roitelets, ces journées là ont une saveur particulière.

2012-01-3666---copie.JPGOn se retrouve vraiment "en immersion" au beau milieu de ce massif dont une des plus belles portes d'entrée, le col du Coq, se retrouve maintenant à 15 minutes de la maison. Alors on en profite, on en abuse presque, d'autant qu'on a manqué de ces moments l'hiver précédent.

2012-01-3668---copie.JPGDes descentes très classiques aujourd'hui, quoiqu'un peu moins qu'avant avec la nouvelle donne concernant la route qui n'est dorénavant plus déneigée au-delà du hameau du Baure mais des montées plus confidentielles où j'ai, volontairement, cherché à tracer "ailleurs", plutôt que dans la trace.

2012-01-6780---copie.JPGAprès des années à chercher systématiquement à faire un itinéraire nouveau, je prends maintenant plaisir à "explorer" des coins connus et maintes fois parcourus pour y dénicher de petites variantes confidentielles. Et le plaisir de la descente reste entier.

2012-01-6786---copie.JPG 2012-01-6790---copie.JPG

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

tchouf 05/01/2012 21:48


Vraiment sympa tes 2 photos de mésange. Surtout la huppée... Prise avec le reflex?


Ces moment de solitudes et d'osmoses avec la nature est un vrai luxe.


J'en profite aussi pour te souhaiter une très bonne année ainsi qu'à ta famille

lta38 06/01/2012 18:10



Meilleurs voeux également Tchouf. Oui j'avais pris le reflex car avec ces paysages superbes, étant seul et sans contrainte horaire, je tenais à être prêt en cas de rencontre particulière. Rien vu
d'autre finalement que ces petits passereaux mais sans le reflex, je n'aurais pas pu faire ces deux images de mésanges forestières.



Niko 05/01/2012 14:13


"ces journées durant lesquelles on se sent seul, au beau milieu de la forêt (...), à peine troublé par les cris des mésanges ou des roitelets, ces journées là
ont une saveur particulière."


et comme je te comprends ! J'adore ces moments ou aucun bruit ne perce, aucune trace, rien que nous, la neige, les arbres et les oiseaux !