Escalade du soir

Publié le 10 Mai 2011

2011-05-2735---copie.JPG2011-05-2736---copie.JPGAvec les jours qui rallongent à vitesse grand V, on a largement le temps d'aller grimper le soir après le boulot et même de faire plusieurs longueurs sans rentrer à la nuit. J'étais venu une fois aux Vouillants à la grande paroi de Fontaine il y a huit ans avec Matthieu Plasteig qui voulait m'emmener dans une école d'artif.

Nous avions battu en retraite dès les premières longueurs où il manquait plus de matériel que ce que nous avions emporté. Sur la partie droite de la falaise, haute de 100 mètres, sont équipées quelques voies de libre dont il paraît que tout grenoblois doit avoir au moins visité une fois.

 

2011-05-2745---copie.JPGDépart donc immédiatement après le boulot avec Candice pour aller voir la voie "faux fuyants", qui réserve, paraît-il, une longueur inoubliable avec un gaz paralysant.

L1 est assez quelconque : un dièdre en 5c peu fréquenté si l'on en croit les nombreuses toiles d'araignées. Tout en écart, c'est insuffisant pour chauffer les bras. L2 monte d'un ton avec du bon 6a sur un rocher gras voire patiné, des prises fuyantes et des pas bien délicats. Le premier au-dessus du relais avec risque de s'écraser sur la vire. Heureusement, on peut y mettre un bon coinceur. Le second, entre le 4è et le 5è point où l'on risque un vol de 6 mètres sur un bec proéminent. Pas de protection possible, un goujon serait vraiment bienvenu. Ca engage encore dans L3 en 5c mais le rocher devient très adhérent et la longueur est nettement moins dure. A noter pour ces deux longueurs de 25 m chacune seulement 5 goujons par longueur. L4, annoncée en 6a/b (6b peut-être) est effectivement exceptionnelle. Il faut venir faire cette voie ne serait-ce que pour cette longueur. On s'extirpe d'un toit en grimpant entre deux parois, les pieds au-dessus de rien et avec du beau gaz (mais quand même pas tant qu'à Damoclès au cap Canaille) puis on remonte un mur de silex démoniaque. Un splendide calcaire blancs et des prises de silex rouge en relief. Splendide !2011-05-2748---copie.JPG

2011-05 2752 - copie2011-05-2753---copie.JPGLa dernière longueur est quelconque : un très court (15m) 6a+ bloc où il ne faut pas traîner et quelques prises un peu douteuses aussi. Arrivée dans les chênes à une heure où on aurait encore le temps de faire quelques longueurs, d'autant que la descente est simplissime et rapide par un bon sentier boisé.

A noter que ces lieux très urbains (on est au-dessus de la ZA des Vouillants à Fontaine) sont parfois un peu bruyants avec l'activité des bennes Lely juste en-dessous. ce soir, à partir de 18h, il n'y avait plus un seul camion qui circulait et on peut dire que le secteur était relativement calme.

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article