Et Dent du soir

Publié le 1 Mai 2013

2013-04-3136.jpg

Les crocus ont remplacé la neige. Au vu de la prairie, on se dit qu'il n'y a plus rien à espérer côté ski sur la Dent de Crolles. Comment ça ?
A gauche, le couloir ouest encore gavé de neige. En bas de celui-ci, deux petits déchaussages et deux courts névés amènent tout près de l'endroit où est prise cette photo. Il restera moins de trois minutes de portage jusqu'à la route du Coq, toujours fermée (alors qu'elle est déneigée versant sud) où j'ai déposé le vélo.

2013-05-3131-copie.jpg

Et de la route en montant à vélo, voici (en rouge) les deux petits déchaussages (1'30'' en cumulé) dans la traversée entre le pas de l'Oeille intégralement skiable et le couloir ouest (donc idem).

2013-05-3140.jpg

Je monte tout à pied avec de beaux jeux de lumière sur Pravouta (dont la NE passe encore intégralement à skis pour quelques jours, de même que le bec Charvet skié par JP croisé au parking au moment où je commençais la montée à vélo).

2013-05-3141.jpg

Après une grosse averse au départ (que j'ai pu éviter en attendant dans la voiture), le pas de l'Oeille est maintenant sous le ciel bleu.

2013-05-3147.jpg

Il est encore sacrément bien rempli d'ailleurs. Ce qui va sonner le glas de la Dent, ce sont avant tout les petits déchaussages intermédiaires qui vont augmenter de jours en jours voire d'heure en heure, rendant la descente hachée et du coup, plus vraiment intéressante. En même temps, nous sommes début mai sur un versant sud-ouest d'altitude 1400-2100 m. Normalement, il ne reste plus un pet de neige ici alors tout ça c'est du bonus.

2013-05-3148.jpg

Pour conclure cet hiver atypique, une météo de maboul. On passe en l'espace de quelques minutes du tout bleu à l'orageux. Vais-je prendre la foudre au sommet ?

2013-05-3156.jpg

A priori ce ne sera pas encore pour aujourd'hui et j'ai même le droit à un superbe spectacle avec cet arc-en-ciel. Je ne traîne pas plus car les uages remontent. Le pas de l'Oeille est vite avalé (au passage, j'effondre un gros pont de neige au niveau d'un passage critique obligatoire ; derrière moi, il faudra donc un déchaussage obligatoire). Arrivé dans le couloir ouest, je suis dans les nuages et il fait presque nuit. La pluie puis la grêle m'obligent à ne pas traîner. Une fois au vélo, tout s'arrête et c'est déjà bleu au-dessus. J'ai bien fait de saisir cette fenêtre et de prendre les skis : 850 m de dénivelé dont 200 m à vélo et 550 m à skis. Le ratio est sauf. Voilà, ce sera ma dernière Dent à skis de la saison (sauf mousson exceptionnelle pour la date, sait-on jamais avec cet hiver très spécial) car dès demain, les coupures seront de plus en plus importantes. Je savoure ces dernières courbes en me laissant glisser (euh rouler) sur le bitume de la route déserte, la tête tournée vers le plus beau sommet de Chartreuse.

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

renarde1 03/05/2013 07:52


Cela sonne le glas de la Dent, glas qu'il faut bien mettre quelque part , d'où l'expression "Trou du Glas" ou Trou du
Glaz (je ne sais pas quelle est la bonne orthographe)

lta38 03/05/2013 08:30



C'est ça ! Les deux orthographes sont admises il me semble.