L'effet papillon (sablés III)

Publié le 30 Octobre 2012

Après la voie précédente, on a encore le temps (et le jus) pour une seconde voie. On part vers un truc facile pour dérouler. "L'effet papillon" a été ouverte surtout du bas par JLF & co et s'évertue de manière intelligente à éviter les grosses difficultés de la face. La longueur en 7b est courte et le 7b lui-même (on s'est demandé tous les deux si ça ne valait pas plutôt 7c ou 8 !!!) ne dure que cinq mètres artifables facilement. Pour le reste, quelques belles longueurs (en bas et en haut) et deux longueurs médianes plus quelconques avec des passages terreux.

2012-10 1302 2012-10 1306

L1 (6b) pas si trivial et traversée en fin de L4 (6b+) dont la première partie est très belle avec un pas "gros boeuf".

2012-10 1310 2012-10 1314

La longueur en soit-disant 7b (L5) : le crux imbitable au départ puis une magnifique veine de calcite.

2012-10 1317 2012-10 1321

Au R6, on se pose trente minutes pour reposer les pieds qui commencent à souffrir. La vue est magnifique sur la mer depuis cette large vire sableuse. Le rocher redevient splendide avec ces "chips". On en profite pour manger quelques... sablés ! Avant de finir par un 6c d'anthologie.

2012-10 1316 2012-10 1325

De belles lumières de fin de journée achèvent de petit séjour dans le sud, ô combien dépaysant et contrastant après la neige à Grenoble de dimanche.

2012-10 1330

Cotations des longueurs : 6b ; 6a ; 6a+ ; 6b+ ; 6a ; 7b>6b/A0 ; 6c ; 6a

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article