La fin de l'automne

Publié le 14 Novembre 2010

2010-11-0564-copie-1.jpgIl y a plusieurs automnes. L'automne du calendrier (civil) commence à l'équinoxe du 22 ou 23 septembre et se termine au solstice d'hiver (21 ou 22 décembre). C'est le moins logique. L'automne "astronomique" serait plutôt centré sur l'équinoxe. En effet, en tant que saison intermédiaire, l'automne (comme le printemps) doit être centré sur le jour de durée "médiane", tout comme l'été centré sur le jour le plus long et l'hiver sur le jour le plus court de l'année, "jour" ayant la signification de "période comprise entre le lever et le coucher du soleil. Selon ce principe, l'automne astronomique commencerait grosso modo aux alentours du 7 août pour s'achever le 7 novembre. Enfin il y a l'automne "météorologique", celui qui suit l'évolution climatique de l'année, finalement le plus logique. Si l'on regarde les données météo, on constate que le jour le plus froid de l'année ne se situe pas au solstice d'hiver mais trois à quatre semaines plus tard (le même phénomène s'observe pour le jour le plus chaud qui se situe aux alentours du 14 juillet). Cela est dû à l'inertie de la terre (le refroidissement des océans et des mers ne se fait pas aussi instantanément que le refroidissement de l'air). Ainsi, l'automne météorologique serait en théorie, centré sur un jour qui se situerait trois à quatre semaines après l'equinoxe. Cela nous donne un automne qui commencerait début septembre pour se terminer début décembre. Cela est parfaitement cohérent avec la chute des feuilles des végétaux à feuilles caduques dont l'époque est parfaitement centrée dans cette fourchette. Reste que suivant ce critère météorologique, l'automne varie d'un endroit à un autre. Si l'on fait abstraction des variations inter-saisonnières (sans quoi aucune extrapolation n'est possible), cette valeur me semble correspondre à un climat tempéré "moyen" tel que celui de Paris par exemple. Dans nos régions montagneuses, tout est décalé : le printemps commence plus tard et l'automne commence plus tôt, l'été étant la saison la plus courte et l'hiver la plus longue. A grenoble même, ce décalage est déjà visible bien que très atténué. A l'altitude moyenne de 1000 m, médiane entre notre vallée de l'Isère (200 m) et la limite supérieure de la strate arborescente (1800 m), un décalage d'une quinzaine est raisonnablement envisageable.

2010-11-0567.jpgBon à quoi sert ce petit laïus ? C'est évidemment du pinaillage mais en même temps, une certaine logique pour sortir des dates arbitraires du calendrier civil. A 1000 m d'altitude donc, la fin de l'automne se situe bien aux alentours du 20 novembre. Cela correspond bien à la période où toutes les feuilles des caduques sont mortes et où les premiers sols enneigés de moyenne montagne sont suceptibles de tenir jusqu'à la fonte printanière. La semaine qui arrive, l'automne sera donc bien et bien fini. Quelques images colorées de ce week-end (les dernières) accompagnent ce petit article.

Rédigé par lta38

Publié dans #nivo-météo

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article