Le Néron interdit... ou presque

Publié le 12 Mai 2012

J'adore cette facette de la société dans laquelle nous vivons.

Capture-d-ecran-2012-05-12-a-07.41.jpg

Au-delà d'une remise en question du principe de "trouver systématiquement un responsable en cas d'accident", cet arrêté m'inspire trois remarques :

1- L'éboulement survenu en août 2011 s'est produit sur le versant opposé de la montagne (coté SMV) et n'a rien à voir avec le versant Saint-Egrève. C'est un peu comme si l'accident des gorges de la Bourne pouvait remettre en question l'escalade à Presles.

2- Le site d'escalade des Brieux qui jouxte le stade du même nom est situé dans la zone alors que le stade est en-dehors. En cas de chute de blocs sur le site d'escalade, ceux-ci ne s'arrêteraient point sur le chemin et finiraient la course dans le stade. Ce site étant très intéressant pour l'initiation (ce qui n'est pas légion), il aurait au moins pu être exclu de la zone.

3- Les chasseurs sont autorisés pour assurer l'équilibre cynégétique... Je me marre (ou pas). Depuis quand la planète a-t-elle besoin de l'homme pour s'équilibrer ? Quel est l'espèce qui la déséquilibre le plus ? Une belle mesure politique... qui rend cet arrêté absolument incrédible aux yeux de tous.

Rédigé par lta38

Publié dans #humeur

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Denis 14/05/2012 12:42


Salut Lionel. Ces chasseurs  sont de vrais héros, tu te rends compte les risques qu'ils prennent  (et font prendre à leur 4x4) pour assurer une bonne régulation de la nature, Sans eux
on serait envahis de sales bestioles


non sans dec, c'est affligeant