Les babas à Presles

Publié le 12 Janvier 2014

12012014-IMG_9900.jpg

Fenêtre de grand beau ce dimanche et comme pour la neige, c'est sans commune mesure avec ce à quoi on est habitué en Dauphiné, direction Presles une nouvelle fois. Bon ce n'était pas gagné. Gastro la veille et quasi rien mangé de la journée. Au matin, ce n'est pas la forme, pas de jambes. On verra bien...

12012014-IMG_4170.jpg 12012014-IMG_9907.jpg

Avec quelques aspirines, étant donné qu'il n'y a pas de contrôle anti-dopage à la sortie, ça va un peu mieux et on attaque la voie prévue "et on tuera tous les babas". Les deux premières longueurs réveillent : c'est athlétique (6a+ bien tassé puis 6a)

12012014-IMG_4177.jpg

Vient ensuite le crux (6c+) dont le plus dur ne m'a pas paru être, comme annoncé, le surplomb mais la dalle qui amène au relais avec ses petites prises et ses pieds fuyants.

12012014-IMG_9925.jpg

Repos ensuite sur trois longueurs (6a, 5c, 5c+) loin d'être inintéressantes même si ça n'est pas majeur. A noter peu de photo prises en plongée car la plupart des relais sont sur des vires sur lesquelles on ne voit pas le second.

12012014-IMG_9927.jpg

Le hissage du sac est merdique en L5 mais il apporte un confort sans égal à la montée pour le leader comme pour le second. L7 et L8 s'enchaînent en une seule (j'ai lu qu'il fallait prendre 17 dégaines mais malgré ce nombre - en comptant que j'en ai mis une sur le relais pour le renvoi - j'ai dû sauter trois points pour arriver au relais dans des conditions de sécurité acceptables !

12012014-IMG_4182.jpg

Dernière longueur fantastique. Ca couine pour tout le monde. Delle qui a accepté de venir cette voie un peu soutenue pour elle et moi-même qui me retrouve sans jambes et bien amorphe dans ce 6b(+) de 40 m très soutenu. Au final, je suis content de m'être bougé car c'était loin d'être gagné avec l'état du bonhomme au départ.


Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0
Commenter cet article