Marais de Brouage. 27 juillet 2010

Publié le 9 Août 2010

Ce matin, je pars de nuit. Retour prévu à notre "camp de base" de la Cotinière vers 9h pour deux raisons : d'abord pour le petit dej en famille et ensuite pour passer le pont d'Oléron avant l'afflux de touristes. J'arrive donc au petit jour sur le marais de Brouage. Je suis absolument seul et commence une balade très intéressante pour le naturaliste et tout simplement pour les yeux.

96

La pleine lune n'est pas encore couchée et les canards se réveillent dans le marais.

97

Le 70-200 (série L of course) de Canon n'a aucun mal à les suivre.

Puis c'est au tour du soleil de se lever, juste derrière le village de Moëze qui a donné son nom à la réserve naturelle dans laquelle j'évolue.

40

Le ciel s'active de plus en plus. On commence d'abord par d'autres canard. La tadorne de Belon est un canard noir et blanc au bec rouge

95

A peine plus tard, j'assiste à un formidable spectacle offert par un groupe de cigognes blanches. Les oiseaux arrivent dans le marais puis se posent.

53

54

On dirait parfois qu'elles dansent dans le ciel

55

56

Un peu plus tard, je me poste pour attendre un des nombreux chevaliers guignettes qui se baladent le long des canaux.

75

73

Le premier est posé sur une barrière. Un autre vient sur la rive d'un canal juste à l'endroit où je me trouve

74

72

Je conclus ce début de matinée par un tour en voiture sur de petites routes où j'aurai l'occasion de prendre cette photo de héron garde-boeufs. Le garde-boeufs est appelé ainsi car il se tient souvent sur les vaches et se nourrit de leurs prarasites.

67

Rédigé par lta38.over-blog.com

Publié dans #animaux

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article