Noyade

Publié le 1 Février 2015

Il y a eu la grosse chute du 12 février 2013. Je me souviens aussi d'un retour d'est en Queyras posant un mètre cinquante dans la nuit et une trace impossible entre Valpréveyre et l'Eypiol. Eh bien celle d'aujourd'hui, elle rentre dans le top 3 de mes plus difficiles traçages.

01022015-P1050819.jpg

Il n'y avait pratiquement rien il y a deux semaines donc ce n'est que de la neige meuble. Appuis bâtons impossibles.

01022015-P1050827.jpg

Un mètre vingt au départ à Saint-Pancrasse puis un mètre quatre-vingts-dix au col du coq à 1400 m d'altitude. Et ça tombe dru !

01022015-P1050833.jpg

On en bave mais heureusement, on finit par retrouver une trace de la matinée et ça change tout.

01022015-P1050835.jpg

Les prévisions sont revues à la baisse. C'est hyper chargé et il faudra au moins 35° de pente pour ne pas rester figer dans la pente. On se contente de l'épaule du Baure à 1550 m d'altitude.

01022015-P1050831.jpg 01022015-P1050837.jpg

130+55 = 185 cm de neige à 1450 m. 100 au patin, ce ne sera sans doute pas suffisant !

01022015-P1050840.jpg

01022015-P1050855.jpg

Grosse grosse immersion "japonaise" avec Jo et Steph.

01022015-P1050870.jpg

01022015-P1050881.jpg

La Panda, l'arme absolue du jour. Suis passé là où le Duster 4x4 n'est pas passé (bon ok, y'a peut-être le conducteur aussi 

Et gros gros test des Gignoux Morpho Black : étanchéité parfaite ! Une autre arme pour skier ! Bientôt le retour sur ces pages.

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0
Commenter cet article