Petite escalade à la Cochette. 17 août 2010

Publié le 18 Août 2010

 

Nous n'avons rien fait ensemble avec Daniel depuis un bon moment. Cet été, quand l'un est là, l'autre est en vacances, ou alors il ne fait pas beau. Enfin, nous voici réunis pour une petite sortie en ce lendemain de pluie. Compte tenu que Dan n'a pas grimpé depuis fort longtemps, que de mon côté, je n'ai pas touché le rocher de l'été depuis l'incident du 30 juin et qu'avec la pluie de ces derniers jours, le rocher risque d'être mouillé, nous partons pour un objectif récréatif ultra modeste : "mon petit piton" à la Cochette.

P1120989 - copieLa Cochette est une petite falaise de 200 m de haut maximum siP1120984 - copietuée dans le nord de la Chartreuse. On y accède par un petit sentier efficace en forêt : 10 minutes suffisent pour atteindre le pied de la voie. On ne peut pas se tromper, le nom est peint à l'attaque. Petit constat à l'arrivée sur les lieux : c'est ultra trempé. De grandes taches de ruissellement apparaissent en plein milieu de la ligne. Vu le niveau modeste annoncé (4 longueurs de 5b mais, soutenu paraît-il, je décide quand même d'aller voir). La première longueur me met dans le bain (c'est le cas de le dire). Le passage clef se situe au niveau d'une dalle mouillée ou j'ai le choix entre utiliser les bonnes prises de pied  ultra glissantes ou d'autres très superficielles. Je choisis la deuxième soP1070230 - copielution pour éviter un vol intempestif (bien que la voie soit correctement équipée) ce qui fait  passer la cotation du passage du 5 au 6. Mais au fur et à mesure de l'ascension, le rocher se fait plus sec, les pas glissants plus rares. Et, chose rare dans ce niveau d'escalade, la voie est belle. Finalement, les deux longueurs suivantes se grimpent très vite et l'on arrive sur la confortable vire qui précède l'ultime longueur qui s'annonce encore plus belle que les précédentes. Cela commence par une traversée esthétique avec des petits pas de blocs comme en salle d'escalade. Le seul reproche qu'on peut lui faire est que le second point est fort mal placé. En le mousquetonnant, si l'on chute, on va s'écraser sur la vire en-dessous.

Après cette traversée ascendante, on rejoint le fil d'un pilier, bigrement raide mais qui se révèlera être une randonnée sur gros bacs. On souhaiterait que ce soit un peu plus dur et qu'un tel pilier dure 10 longueurs. Le sommet de la voie est déjà là et, comme c'est un peu court, on a dans l'idée d'aller voir une autre voie plus dure. Il n'est que 10h du mat.P1070231 - copie

P1120985 - copieOn attaque donc tranquillement les rappels qui doivent nous ramener au bas de la face. Je ne sais pas pourquoi on en vient à parler de rappels coincés. Je racontre P1070234 - copiealors à Dan quelques anecdotes dont la fois où j'ai dû remonter sur 20 mètres, un rappel surplombant en plein gaz, tout sur prussiks, tournant comme un saucisson pendu autour de la corde... Arrivés au bas de la face, pendant que Dan ravale la corde, je vais voir juste à côté la voie "mouton noir" dont L1 est encore bien humide. Tant pis, il va falloir s'en tenir là pour aujourd'hui, d'autant qu'il semble que le secteur à gauche est lui-aussi encore mouillé. Oui, sauf que Dan n'arrive pas à ravaller la corde. Tous nos efforts seront vains. Elle est belle et bien coincée. Ce n'est pas la première fois que je coince la corde mais je crois bien que c'est la première fois que c'est à cause du noeud. Pas de panique, je vais remonter les 35 m en m'auto-assurant avec un autobloquant. En 10 minutes, l'affaire est réglée d'autant que le passage mouillé de tout à l'heure a maintenant séché et devient vraiment "à vaches". P1120991 - copie

Bon comme on a un peu de temps, on va se boire une binouze à l'auberge de Corbel. C'est ça aussi l'escalade et les vacances.


Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Denis 19/08/2010 22:05


Salut Lionel,
Sympa le nouveau site, c'est vrai que le coté intercatif apporte un plus. Un petit regret pour les photos qui sont un peu petites... ya pas moyen de les faire ouvrir en grand en cliquant
dessus?
En plus des cordes qui se coincent, il faut se méfier des chutes de pierres à la Cochette... expérience douloureuse vécue par une cordée amie tout récemment...
à+
Denis


lta38 20/08/2010 07:46



Salut Denis.
Tu as entièrement raison pour les images. Bien sûr, je peux mettre le lien sur le fichier original. Mais ça m'oblige à le mettre à une taille optimale pour l'internaute. Je pense le faire pour
les "belles" images. Au plaisir de te lire.



martin-vignerte 18/08/2010 23:28


Ben dis donc ton été n'a pas été comme un long fleuve tranquile....
J'ai fait presque toutes les voies du secteur, si tu as l'occasion, la combinaison mouton noir + de l'eau et du bonheur est très jolie.
A +
Florent


lta38 20/08/2010 07:44



C'est prévu la prochaine fois que j'y retourne !



renarde1 18/08/2010 18:08


Je lis avec plaisir cet article !
J'ai fait cette voie deux fois, et effectivement elle est très intéressante dans ce niveau (ce qui est rare). A propos des rappels j'ai eu moi aussi quelques soucis, ma corde ne devait pas faire
tout à fait 100 m ...trop courte ... je ne sais pas, mais j'ai eu du mal à atteindre le relais :-(
J'ai aussi parcouru 2 fois la 1ere longueur de "de l'eau et du bonheur" ... pas trop à l'aise car équipement très espacé ... mais très belle escalade.


lta38 20/08/2010 07:42



Par sécurité, nous avons nous-aussi fait L1 et L2 en deux rappels distincts bien que le topo annonce que ça passe avec 50m. Notre corde censé faire 50 m a déjà pas mal vieilli et elle semblait
vraiment loin du sol. Ce doit vraiment être un rappel ric-rac à 50 m. Et Maître Cambon m'a confié que les vieilles cordes pouvait avoir rétréci de plusieurs mètres...



lio 18/08/2010 09:35


si c'est ton câble que t'as coincé, t'aurais pu le laisser !


lta38 18/08/2010 11:00



Demande à Patrick qui a volé de plus de 15 mètres à l'oeil Crozet si mon "câble" n'est pas confortable ! En plus, il n'est pas à moi mais gentiment prêté par Dan. Et puis, ça ne ferait pas clean
d'abandonner le matos en place. Le noeud s'est coincé ? Ce n'est jamais la faute de la corde mais la faute du mec qui n'a pas fait gaffe à tel ou tel relief. Je suis remonté, c'était ma punition
!