Presles : Fhara kiri

Publié le 30 Avril 2011

2011-04-2469---copie.JPG2011-04-2465---copie.JPGAprès une toute petite hésitation ski/grimpe (il est tombé 40 cm de neige au refuge du Promontoire !), c'est finalement vers l'été et l'escalade que le choix s'opère.

Philippe, toujours très motivé pour une virée entre copains, me propose Fhara Kiri, une voie relativement abordable de Presles.

Après quelques échanges avec Manu rencontré sur le parking et en route vers un objectif plus sérieux, nous attaquons l'approche qui se déroule sans histoire en une trentaine de minutes, à pied.

Dès le départ, l'ambiance est au rendez-vous comme toujours à Presles. Le 6a du départ réveille, ainsi que le 6a+ suivant : on est tout de suite dans l'ambiance.

L3, après un beau début en fissure (6a), présente une traversée puis une fissure difficiles (7a ?) mais très bien équipées pour du A0. Sur le dernier point de ce passage d'artif facile, un peu plus loin que les autres, pend une vieille corde qu'il faut aller chercher. Chaque cordée constate l'état de délabrement de ce cordasson en disant qu'il faudrait le remplacer... mais personne ne le remplace. Nous non plus ! Mais un jour, il y en aura un qui va tout arracher et le passage sera plus ardu. Mieux vaut être prévenu.2011-04-2477---copie.JPG

2011-04-2482---copie.JPGAprès deux courtes longueurs de 5sup pour se refaire un peu (mais pas sans intérêt), j'ai l'honneur de me coller à la longueur du mur jaune soutenu en 6b : une escalade magnifique. Quelle ambiance !

S'en suit un petit 5c mais très joli, notamment en deuxième partie, et bien long (longueur de 45 m).

Le sommet se rapproche et c'est tant mieux car mes pieds commencent à souffrir dans ma (presque) nouvelle paire de chaussons.

L8 est moins raide que le reste et présente de superbes passages en dalle (6b peu soutenu). Au final, je suis relativement d'accord avec les cotations proposées par Mick, un peu plus réalistes que ce que l'on peut lire ici ou là.

2011-04-2483---copie.JPG2011-04-2485---copie.JPGDurant cette ascension, nous avons un vis-à-vis avec une cordée dans une voie voisine (érection... ou les guenilles).

L'ambiance est vraiment au rendezvous.

Et tandis que Philippe se colle au 6b de sortie avec un pas teigneux (et je ne parle pas du départ du relais où il y a 3m en A0 qui n'ont rien à voir avec du 6b), j'en profite pour soulager mes pieds et mon ventre, après ces 4h30 d'ascension.

Eh oui, à Presles c'est soutenu et on ne court jamais (enfin pas moi), même dans le 5sup où les points sont un peu plus éloignés. On reste pile dans la moyenne de 30 minutes par longueur ce qui me semble tout à fait raisonnable.2011-04-2487---copie.JPG

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MLF 09/05/2011 10:44


Pour nous, ce fût une "belle matinée de grimpe" ;o) @+


CEI 03/05/2011 10:11



Mais c'est mossieur Bouvat him-self!! Belles photos!



lta38 03/05/2011 17:00



Tu l'as dit. Lui-même !