PSP à Lans (II)

Publié le 15 Janvier 2011

2011-01-1528---copie.JPGEn ce samedi après-midi printanier, l'objectif était de skier avec Stella. Le choix du lieu n'est pas facile : les petites stations de Chartreuse sont fermées ; Chamrousse et les Sept-Laux vont être prises d'assaut. En plus, nous n'avons besoin que d'un petit téléski et d'une piste : si on pouvait éviter les gros domaines skiables... Heureusement, avec les webcams, nous disposons de formidables outils pour choisir sa destination. Le domaine skiable de Lans-en-Vercors est fermé mais le domaine de l'Aigle situé au niveau du village fonctionne grâce à la neige accumulée par les enneigeurs artificiels. Je suis globalement contre ce que l'on appelle le canon à neige dans le langage courant, mais sans être catégorique (peut-être pour ne pas culpabiliser d'être venu là aujourd'hui ?). Vouloir à tout prix enneiger des dizaines de kilomètres de pistes me paraît aller contre nature. S'il n'y a pas de neige, il n'y a qu'à proposer autre chose (et les idées d'activités ne manquent pas). Sans compter que sans canons, on arrive toujours chaque année à avoir de la neige sur au moins une partie du domaine skiable des grosses stations. Et puis, par ailleurs, je ne prends aucun plaisir à skier sur des boulevards alors qu'autour tout est vert. En revanche, si l'enneigement artificiel se limite à enneiger une petite piste d'un village de montagne sur laquelle on peut permettre d'initier au ski et de "prendre l'air" (à défaut de faire du vrai ski), cela ne me dérange pas. On pourrait donc imaginer que chaque station se limite à une ou deux pistes avec enneigeurs mais bon, encore une fois, la problématique est économique et bien plus complexe. Il faut répondre à la demande coûte que coûte. Le "bon" exemple reste pour moi Corrençon-en-Vercors. Un "grand" domaine de ski "d'altitude" (entre 1250 et 2050 m) avec plusieurs pistes et remontées sans canons à neige et un tout petit domaine au niveau du village (entre 1100 et 1250 m), avec enneigeurs artificiels permettant, en cas de disette (une fois tous les dix ans en moyenne), de proposer deux petites pistes de ski. Cette politique colle d'ailleurs bien à la commune qui a choisi aussi de ne pas saler ses routes...2011-01-1526---copie.JPGBref, à Lans, on a enneigé la petite piste de l'Aigle si bien que le téléski fonctionne, ainsi que le tapis roulant qui permet d'accéder, d'un côté, à la partie facile de la piste, et de l'autre, à une piste de luge. Aucun intérêt pour le skieur chevronné mais pour emmener un enfant, c'est tout différent. Une fois de plus, le domaine est peu fréquenté et on ne risque pas la collision ou la file d'attente. Et on profite d'installations ludiques.2011-01-1530---copie.JPGStella en profitera durant une heure et demie et nous finirons par quelques descentes de luge. L'après-midi devait se terminer par des observations de cervidés. Un chevreuil aura la vie sauve grâce à un coup de frein reflexe mais ce sera la seule observation. Les cerfs restent bien planqués avec ces chaleurs, l'absence de neige ne favorisant pas non plus les regroupements aux abords des maisons. Nous rentrons bredouilles mais satisfaits de cet après-midi de Petit Ski Peinard.

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Den et Cath 17/01/2011 10:36


Bravo pour le partage de ces réflexions pertinentes et analyses de la situation nivo actuelle. Il faut bien s'adapter pour profiter au mieux de la carence de l'hiver. Nos boutdechoux doivent bien
progresser pour parvenir à tracer dans les combes !
A bientôt
Den