Puy Gris express

Publié le 15 Août 2012

N'ayant personne pour me tenir compagnie sur une voie d'escalade, je décide de voir où en est le moteur qui ne tourne plus trop depuis un an et demi. Objectif puy Gris, sommet gravi pour la première fois à douze ans et pour la dernière fois en 1993. Je tombe littéralement sur le cul en voyant l'état du glacier du Gleyzin qui a presque disparu.

2012-08-0316-copie.jpg

Cela fera l'objet d'un prochain post avec mes images d'archive des années 80. En attendant, il faut éviter de se la coller sur ces caillasses en mouvement. Je force et me fais plaisir. C'est là l'essentiel. Depuis Gleyzin, le sommet est atteint en 2h09. 

2012-08-0322-copie.jpg

Pause sommet de 20 minutes histoire de profiter du panorama et de signer le livre d'or puis descente par le même itinéraire sans pinailler en 1h28. Total : 3h57 Gleyzin-Gleyzin. A noter que sous le refuge de l'Oûle, le névé le plus bas de tout le massif est toujours là à 1700 m d'altitude. Qui dit mieux ?

2012-08-0324-copie.jpg

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

manu 17/08/2012 23:04


Salut !


Merci pour tous ces posts. Une info : le névé le plus bas du massif, je pense plutôt l'avoir trouvé dans le Ravin des Excellences (lac blanc)... à environ 1650 m ;)

lta38 18/08/2012 07:03



Ah ah !! Faut que j'aille voir ça. Je vais jeter un coup de jumelles depuis chez moi mais s'il est trop bas, je ne le vois pas.