Réflexions sur les pistes

Publié le 18 Février 2015

2015-02-0005.JPG

Nouvelle journée de ski en famille. Un peu plus de monde sur les pistes mais ça reste très correct pour des vacances de février. Pas trop de stress bien qu'on n'aimerait ne pas voir ces ados qui, ayant une maîtrise des skis inférieure à celle de ma petite Emie (5 ans) et qui se font damer le pion par elle sur l'étroiture de la piste rouge "cembro" descendant des Plagnes (station du Collet-d'Allevard) passer, un peu plus tard, à pleine vitesse et en tout-droit à un mètre d'elle sur la piste verte. De la part d'un pisteur, cela ne me poserait pas de problème mais quand on sait que c'est quelqu'un capable de s'en mettre une à n'importe quel moment...

Mis à part ces petits moments de "solitude", une météo parfaite pour ces vacances et beaucoup de gens très courtois, qui ressentent aussi sans doute cette affluence réduite comme un bon d'air frais. On s'entraide quand un enfant est tombé en amont de ses parents. Peu de filous qui doublent dans les (courtes) files d'attente en passant sur les skis. Et des pisteurs bien à l'écoute. Y'a pas à dire, cette année, on a eu le meilleur créneau. Et quand on voit la semaine à venir... Consolation pour tout le monde : tout le monde aura de la neige ce qui n'était pas gagné il y a un mois.

Petit retour sur les skis d'enfant. Les tailles choisies s'avèrent parfaites à mon goût : 100 cm pour Emie, 120 cm pour Stella, toutes les deux exactement 8 cm plus grandes que leurs outils de glisse. Elles devraient même pouvoir entamer la saison prochaine avec. L'idée, c'est que ce soit un poil grand au début pour faire deux saisons avec. Et les bâtons respectivement 90 et 100. Même si en descente, ils ne servent encore pas à grand chose, ils aident à pousser dans les faux-plats et à s'équilibrer. Il faut bien un début à tout.

Lors de cette sortie, j'ai étrenné mon nouveau smartphone : un iPhone 5c. Jusqu'à présent, n'ayant pas des besoins énormes en téléphone mobile, j'ai toujours investi au minimum mais il faut reconnaître qu'avec les progrès de la technologie, un bon smartphone apporte pas mal de points positifs par rapport à un modèle de base et au bout d'à peine deux ans (depuis le début même pour certaines fonctions) mon HTC était déjà très à la ramasse. Alors, ayant eu un prix défiant tout concurrence (merci mon ami Philippe !), je me suis laissé tenté par un modèle minimaliste de chez Apple. Premier aperçu en ce qui concerne l'appareil photo en deux mots : c'est moins bon (heureusement) que mon Canon s100 mais c'est largement suffisant pour faire des photos largement montrables comme celle ci-dessus. Du coup, pour la première fois, j'ai un vrai appareil photo en permanence sur moi. La triplette iPhone / GM1 / 60D est donc nickel pour que, dans toutes les situations, je puisse avoir une image d'une qualité digne de ce nom. (le s100 étant passé dans les mains de Stella même si je le prends encore de temps en temps, notamment en escalade - je me vois mal sortir l'iPhone au relais - et zip !). Petite remarque sur la neige : des couleurs aux tons un peu trop chauds je pense.

Dernier petit coup de gueule pour finir. Je n'en peux plus de cet échangeur de Crolles. Passage obligé pour aller au nord ou en Belledonne ou en rive gauche ; c'est toujours autant le bordel. A quand un vrai échangeur où les diverses entrées/sorties d'autoroute ne se croisent pas ? (trois petites bretelles à construire).

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0
Commenter cet article