"Reprise" à Chamrousse

Publié le 14 Juillet 2013

Ce n'est pas une vraie reprise car je n'ai pas vraiment arrêté mais depuis ce jour-là, c'est la troisième fois seulement que je grimpe et la seule qui ne m'a pas rappelé que mon épaule avait été malmenée. C'est donc une bonne nouvelle même si la suite du programme ne s'annonce pas trop grimpante dans les jours à venir. Double bonne nouvelle aussi car sans avoir forcé depuis un mois et avec un printemps finalement pas si "grimpant" que ça, la voie d'aujourd'hui est passée comme une lettre à la Poste, sans vraiment forcer. J'en gardais le souvenir de quelque chose d'assez difficile lors de mon passage il y a dix ans avec le "Petit" Matthieu mais sans me considérer comme un fort grimpeur, ayant pris deux cotations franches depuis, ça change la donne.

2013-07-5282.jpg

Nous voici donc partis pour Chamrousse avec Delle et cette jolie voie de la première tour en huit longueurs en 6a/b. Le plus difficile nous a semblé la traversée de L2 (à froid) avec son pas de A0 et un ensemble soutenu. La longueur en 6b qui suit m'a semble rando en comparaison. La longueur d'après est un chez d'oeuvre où il faudra placer ses pieds et lire. Du 6a très soutenu avec des points pas tous près et un pas vraiment dur (6b bloc ?) au premier tiers. c'est le seul endroit où j'ai du serrer une mini réglette avec la "peur" de zipper. Faut dire que j'avais aux pieds mes vieux chaussons troués, au scratch déchirées et deux fois ressemelés. Pas dément sur ces dalles !

2013-07 5291 2013-07-2549.jpg

La suite est soutenue en 5c avec des passages de 6a dans chaque longueur. A noter de ne pas faire comme moi dans L7 (plutôt 6a+ que 6a) qui ne fait que 20 m : j'ai enchaîné avec la suivante (30 m) et Delle s'est retrouvée dans le passage dur en traversée à 40 m sous le relais et a zippé. Elle s'est retrouvée pendue dans les surplombs avec l'élasticité de la corde. Heureusement, elle a parfaitement géré la situation mais autant être prévenu.

2013-07-2538.jpg

Surprise au sommet, après s'être mis à l'ombre pour casser la croûte, nous rencontrons Maître Jean-Michel et sa douce venus grimper dans leur jardin et faire un petit tour du propriétaire. Les discussions vont bon train. Ca charrie aussi comme d'habitude, le personnage étant plein d'humour. Merci JM pour toutes ces belles voies livrées clés en main en d'innombrables heures de travail !

2013-07-2553.jpg

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0
Commenter cet article