Reprise pour les petits

Publié le 10 Décembre 2011

2011-12-6291---copie.JPGDeux jours après y être monté en peaux, me voici à Pipay sur le télésiège du Grand Cerf avec Stella pour sa reprise avec le ski. Première descente sur le Pleynet et l'Oursière face aux beaux sommets de Belledonne nord dont l'Arguille qui fait envie.

2011-12-6292---copie.JPGAprès une matinée nuageuse, la montagne joue à cache-cache avec le soleil offrant quelques beaux paysages une fois de retour au sommet de l'Oursière.

2011-12-6293---copie.JPGAprès une descente par la piste "girolle", nous revoici au dôme des Oudis via le télésiège du même nom pour une troisième descente sur Pipay. Là, il faut emprunter la rouge Mataru assez raide. Pas du niveau de Stella, c'est Papa qui gère et ça lui fait les cuisseaux.

2011-12-6295---copie.JPGAvant de rejoindre la piste chanterelle où cette fois, les petits peuvent poser des virages. Une petite pause s'impose au niveau du grand cerf.

2011-12-6296---copie.JPG1500 m de descente pour Stella : c'en est assez pour une reprise. Nous retrouvons Val et Emie pour une séance de luge à Pipay d'autant plus appréciable que le soleil a pris le dessus, qu'il ne fait pas froid, qu'il n'y a pas de vent et qu'on ne peut pas dire que ce soit la cohue. Une belle après-midi familiale. La neige se tasse mais il faut se méfier en altitude : la face nord de la dent du Pra étant copieusement plaquée. Tout ça devrait être recouvert la semaine prochaine.

2011-12-6302---copie.JPG

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Brigitte 10/12/2011 19:56


quel âge a ta petite "étoile" maintenant ? Cela me rappelle des bons souvenirs avec la mienne ! Un après-midi à Gresse où on enchainait la verte sous une pluie battante, il n'y avait que nous et
Fille a pleuré quand le téléski a fermé  maintenant elle ne fait plus que du cheval !!! et la Foulée Blanche, chaque
année!

lta38 12/12/2011 06:53



Stella a quatre ans et demi et ça commence à devenir sympa pour toutes les activités motrices. Après, c'est sûr qu'à l'adolescence, il y a souvent une rupture mais si on ne les dégoute pas, il y
a des chances qu'ils y reviennent.