Suspendus

Publié le 17 Septembre 2012

2012-09-0867.jpg 2012-09-0868.jpg

J'avais bien aimé la partie centrale des Jardins suspendus à St-Egrève, plus intéressante que la partie droite. Candice ne connaissant pas le site, c'est avec plaisir qu'elle accepte ma proposition de grimpe du soir sur ce secteur ainsi qu'au secteur de gauche où se trouvent de somptueuses voies plus difficiles. Nous avons fait :
- Les Partent partent : 6a+ quelconque
- Don Patillo : 6b continu très beau
- Don du biscuité : 6c un pas finaud au début puis une section déversante pour finir
- L'effet salaire : 7a+ deux crux aussi durs l'un que l'autre et une section finale en 6b à ne pas sous-estimer : on est daubé (en ce qui me concerne) et y'a peu de pieds. 
- Guêpe ride : 6c avec une section difficile assez courte. Fin de nuit à la frontale, en moul' et à la frontale du coup pour le second. Encore cinq longueurs aujourd'hui en attaquant à 17h30. On devrait pouvoir, si la météo le veut aussi, grimper encore dehors after taf deux semaines encore avant de passer par Espace Vertical.

2012-09-0874.jpg 2012-09-0878.jpg

Pour finir, un gros plan sur un panneau vu au départ de la marche d'approche qui montre combien les instances de l'escalade ne veulent/peuvent pas essayer de faire le poids face aux forces (politiques) des chasseurs. On parle de partage mais c'est tout sauf un partage. Personnellement, ce genre de panneau aurait tendance à justement me donner envie d'y aller. Non pas exprès pour emm... mais en espérant tomber sur un chasseur censé (et il y en a) et expliquer que de nos jours, il va falloir partager nos espaces de nature avec tout le monde et devenir de plus en plus méfiant quand on a un fusil à la main.

2012-09-0866.jpg

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Manu 20/09/2012 11:00


La question de Dan est excellente, en effet je ne vois pas pourquoi une élite de chasseur devrait avoir la priorité sur des promeneurs ou des grimpeurs. Cela relève d'un temps révolu...


Cela me rappelle un autre communiqué publié non loin de là - et je crois que tu en avais parlé lta - concernant le Néron. Le Néron étant interdit d'accès sauf pour les chasseurs... il faut croire
que les chasseurs sont proches des politiques dans le coin...

lta38 20/09/2012 18:26



A Vincent : Je ne suis quand même pas tout à fait d'accord sur le fait que la chasse
soit indispensable pour réguler. Certes, l'homme a tout bousculé et créé des déséquilibres mais en croyant les rétablir, il les bouscule parfois davantage. La sauvegarde de la biodiversité (et donc le problème protection/régulation) n'a de sens que pour nous et les générations futures. La Nature n'a pas besoin de l'Homme et même si on rase tout et on fait tout disparaître, on disparaîtra aussi à notre tour de toutes façons et la Nature s'en
remettra et saura reprendre le dessus. La vie trouve toujours un chemin. En fait, NOUS avons besoin de la biodiversité pas
uniquement pour un plaisir contemplatif mais pour continuer à exister et quiconque a ou souhaite (donc
une grande majorité) une descendance se doit d'y réfléchir. Je pense qu'on est d'accord là-dessus mais quant à dire qu'une régulation est nécessaire, je n'en suis pas convaincu sauf dans quelques cas extrêmes très précis. Merci en tous cas de ta contribution et au plaisir de se croiser enfin de visu
!


A Dan et à Manu : pour l'histoire de St-Egrève, il y a eu des problèmes au début de
l'ouverture du site des "jardins suspendus", les équipeurs ayant croisé l'automne dernier des chasseurs assez agressifs qui voyait d'un mauvais oeil l'arrivée de ces nouveaux
envahisseurs. Ce type de panneaux a donc pour but je pense de faire le dos rond pour éviter que cela ne se reproduise, et aussi que ça finisse par une interdiction, les chasseurs ayant
sans doute un poids politique auprès de la municipalité. Ils apportent de l'argent alors que les grimpeurs non. Toujours le même problème, toujours le même système. Il serait bien
également qu'une loi stipule que tout individu pris en situation d'agressivité une arme à la main se voit purement et simplement retirer le permis de chasse. J'ai quand même un ami
photographe animalier amateur et d'une rare gentillesse qui s'est fait "coincer" par des chasseurs en forêt et pointer une arme sur lui. "Si tu continues à venir faire des photos
dans le coin, on va te chopper et te balancer au fond d'un ravin" qu'il lui ont dit. Attitude innaceptable à condamner qu'on soit pro-chasse, anti-chasse ou indifférent !



dan 19/09/2012 21:32


Quel est l'intéret de la ffme et consor de signer et de publier ce genre de prospectus?? y-a-t-il des pressions?

Vincent 19/09/2012 21:08


Je partage parfaitement ton point de vue. La chasse est nécessaire pour réguler une nature qui ne peut le faire par elle même mais cette chasse doit-être faite dans le respect de la nature et des
autres. De plus les chasseurs entretiennent aussi souvent les espaces naturels que nous utilisons tous, ils participent souvent plus à cela que beaucoup de grimpeurs utilisateurs des lieux.


Mais certains excès et comportements sont vraiment intolérables et le poids politique des chasseurs me fait peur (autant qu'une ballade en octobre dans un secteur chassé).


 

Mickael26 19/09/2012 19:46


Salut,


Et ils vont chasser quoi les chasseurs dans les falaises ....les tichodromes ? ? ? ? Faudrait quand même arrêter de délirer, j' aurais tendance à penser comme toi sapristi (et je reste poli) ce
genre de panneau me donne envie d' y aller deux fois plus souvent.


La montagne est à tout le monde.


Et j' ai encore plus les nerfs que les chiens de chasse m' ont pourri un affût samedi dernier alors que j' étais dans une zone censée être non chassée...


Mais bon si tu tombes sur une balle perdue la sanction est immédiate mais au moins on pourra te dire que tu étais prévenu ! ! !


A+

lta38 19/09/2012 20:40



Comme tu le dis, c'est le problème de la balle perdue. Il me semblait avoir lu dans le code de la chasse qu'il ne fallait tirer qu'en tir fichant, c'est-à-dire à l'amont, de façon à voir dans
quel relief la balle doit finir sa course. Je suppose que si on l'applique à la lettre, cela devient compliqué en forêt et que ce n'est donc appliquable qu'en terrain découvert. Enfin, je sais
pas. Mais cela devrait être la règle dans tous les cas. Il y a maintenant trop de monde dans les bois. J'avais un ami dans les Hautes-Alpes qui a pris une balle perdue dans la main (il était dans
sa voiture sur une piste forestière, fenêtre ouverte). La suite ? Incapacité de travail. il était artisan à son compte. On imagine bien comment sa vie est devenue compliquée financièrement. Alors
quand c'est pas un mort, c'est un problème de ce style. Je ne suis pas chasseur, pas intéressé par cette pratique et j'ai des amis qui le font de manière très respectable (pas le temps de
développer davantage). Juste pour dire que je ne suis pas anti-chasse à tout prix mais qu'il est clair qu'il faut revoir cette activité dangereuse, on ne peut pas le nier. Notamment la chasse le
dimanche, jour où de + en + de citadins vont s'oxygéner avec leurs familles. En ce qui concerne le pb de St-Egrève, il n'y a rien à chasser sur le site d'escalade mais probable que le bruit que
font les grimpeurs durant l'accès et la grimpe elle-même doit déranger la faune dans la forêt autour selon les chasseurs. Et les grimpeurs pourraient aussi être témoins de braconnage ou je ne
sais quoi. Bref, ils dérangent. Ce n'est pas la première fois que je vois ce genre de restriction, souvent dans une optique de partage. j'ai même lu : "en n'allant pas grimper sur ce site à
l'automne, nous partageons notre activité avec les chasseurs et ils nous accepterons mieux". En résumé, les grimpeurs grimpent 50% de la période grimpable et les chasseurs chassent 100% de la
leur. Et ça s'appelle un partage. Va falloir ressortir le Larousse !