Tour de l'Eau-d'Olle. 6 novembre 2010

Publié le 6 Novembre 2010

2010-11-0467.JPGL'idée était de profiter de ce dernier jour de beau temps au milieu de cette belle vallée de l'Eau-d'Olle si joliment colorée en ce moment. Nico Büsch dispose également de sa matinée ; aussi, nous attaquons au petit jour au hameau du Vernay par une première montée direction Vaujany. Rapidement, la vue s'ouvre sur le plan d'eau d'Allemont, bordé par des forêts somptueuses. Allez, restons réalistes : s'il faut reconnaître que le site est superbe, typique de l'Oisans avec ses forêts de trembles clairsemées, ses petits hameaux aux maisons en pierres et aux toits en tôle, ses petits chemins bucoliques bordés de murets, il faut aussi avouer que la vallée de l'Eau-d'Olle souffre d'aménagements modernes peu discrets. Si le plan d'eau du Verney (artificiel) ne gêne point le paysage auquel nous sommes habitués, si les stations de ski d'Oz et de Vaujany restent agréables par leur modestie et leurs bâtiments relativement bien intégrés dans le site, il n'en est pas de même pour les installations électriques qui souffrent de deux défauts majeurs. Passons sur l'aspect abominable des bâtiments : ils se situent à un endroit précis et sont vite oubliés dès qu'on les quitte. Le véritable problème provient des lignes à haute-tension à ciel ouvert qui viennent vraiment gâcher le paysage. Il serait temps qu'on se penche sur le sujet car il est regrettable de dégrader un si beau site avec tous ces câbles. 2010-11-0483.JPG

Il "suffirait" de les enterrer. Certes ça coûte cher et ça ne rapporte rien directement mais personnellement, je trouve beaucoup plus utile ce genre d'aménagements durables, plutôt que de construite une e-nième autoroute pour gagner quelques minutes sur un trajet. Autre gêne, le bruit du générateur de la centrale, une sorte de sifflement grave,  qui s'entend assez haut dans la forêt. Un bruit certes discret mais dont on ne peut fai2010-11-0512.JPGre abstraction... Mais revenons à nos moutons. 2010-11-0489.JPGArrivés à Pourchery (hameau de Vaujany), nous prenons le sentier de la rive gauche de l'Eau-d'Olle qui remonte en direction du River d'Allemont. L'itinéraire est magnifique. Souvent boisé, parfois un peu plus extérieur avec quelques beaux points de vue sur le Grand pic de Belledonne, il traverse à flanc tout le versant ouest du Rissiou jusqu'à un vieux hameau abandonné (ruines) du nom de Monvoisin. Il est alors temps de plonger sur le River-d'Allemont : quatre cents mètres de dénivelé sur un étroit sentier tapissé de feuilles mortes, récemment (ré)équipé de câbles lors d'un passage sans difficulté mais en bordure d'un ravin.

Nous traversons ensuite l'Eau-d'Olle pour remonter au Rivier en suivant une petite route. Il est alors temps de revenir vers Allemont en empruntant cette fois la rive droite. Le sentier, d'abord large, devient très étroit une fois passé le ruisseau du Frénet. C'est un vrai régal à parcourir. La traversée jusqu'aux pâturages du Gay est somptueuse. 

 


 

2010-11-0518.JPGS'ensuit une nouvelle remontée qui doit porter 2010-11-0531.JPGl e dénivelé de ce circuit assez conséquent sans être long, à environ 1300 m pour quelque chose comme 22 ou 23 km linéaires. Nous débouchons alors sous les chalets du Clot et vient le moment de descendre sur le hameau du Mollard. Le sentier, qui plonge en lacets  serrés est toujours aussi beau, surtout avec toutes ces feuilles qui amortissent notre passage. 

On retrouve le Grand Pic au Molard mais sous une vue beaucoup plus écrasée. Un vieux sentier permet de couper les lacets de la petite route qui ramène sur la D526 par laquelle nous terminons jusqu'à notre voiture garée au Verney.

Pour finir, une autre vidéo (un peu longue comme la précédente mais on n'est pas obligé de la regarder en entier, ni de la regarder tout court d'ailleurs) de la descente sur le Molard.

Suivra sans doute un prochain article sur quelques beaux paysages d'automne observés durant cette matinée contrastée, tant en couleurs, qu'en températures.


 

Rédigé par lta38

Publié dans #randonnée sportive

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

le gros 06/11/2010 16:57


C'est des chemins pour le VTT ça!


lta38 06/11/2010 17:15



Tout à fait, d'ailleurs on a croisé deux locaux à pied qui connaissaient ces chemins pour le VTT. Il y a juste une portion pour descendre au Rivier où là, entre cailloux, épingles ultra serrées
et ravin à ras le sentier de 50 cm de large, seule une élite pourrait passer sans descendre du vélo. Enfin, en ce qui me concerne, tu me connais : pas (ou si peu) de vélo sauf occasionnellement
comme moyen d'accès et bien sûr, pour aller au boulot.