Transfo à Vaujany

Publié le 16 Janvier 2011

Les données du ski de rando en Isère sont simples. La Chartreuse et le Vercors sont, de manière exceptionnelle, à exclure depuis quinze jours (on espère pour pas trop longtemps). Belledonne souffre de ses départs bas et ses forêts musclées. Là encore, difficile d'éviter le portage. Belledonne nord est en meilleures conditions mais la plupart des vallons regardent le nord et avec la pluie de ces derniers jours, la neige ne sera pas bonne. Pour faire de la neige transformée (le bon plan actuel sous 2500 m), il ne reste guère que Chamrousse, la Morte en direction du Taillefer et... Vaujany. Pas étonnant qu'à 8h15 du mat, le parking soit déjà bien rempli lorsque nous nous pointons avec Marco. Il y a déjà du monde en route vers les classiques du coin : Rissiou, rochers Motas, Sabot, Côte-Belle, Aiguillettes... Nous attaquons plein pot : la neige est dure et la montée au Rissiou déroule assez vite. En 1h, nous avons gravi les 1000 mètres qui amènent au pied du couloir terminal. La voie classique est criblée de traces et j'avais déjà skié un couloir plus à droite, aussi, nous remontons le couloir situé à l'extrême droite de la face au moment où le soleil nous cueille.2011-01-1537---copie.JPGAu moment de mettre les crampons, c'est la surprise. Ils sont restés réglés sur mes anciennes Scarpa. J'attaque donc sans crampons (de toutes façons Marco est déjà parti sans les mettre) le couloir final haut de guère plus de 200 m. Il me faudra 25 minutes pour en venir à bout. Cette lenteur contraste avec la vélocité de l'approche : la neige casse sous les pieds et parfois, il est difficile de s'extirper du trou ainsi "auto-creusé". Une vraie bavante pour atteindre la crête sommitale où nous chaussons sans attendre. 2011-01-1546---copie.JPGLa neige est bonne à la descente, généralement transformée avec des sections un peu molles ou un peu dures. La meilleure neige se situe dans les contre-pentes sud-sud-est du couloir où j'ai tout le loisir de tester la bonne tenue de la TLT5 Mountain dans des pentes inclinées à 45° bon poids. 2011-01-1542---copie.JPGDu ski plaisir qui se poursuit dans le bas du couloir où nous restons rive droite puis, en aval, en cherchant les bosses les plus raides, les plus sud. Nous nous laissons emporter en belles courbes jusqu'à la route du col du Sabot vers 1700 m. 2011-01-1548---copie.JPGPetite pause et c'est la remise des peaux. Notre second objectif du jour est les Aiguillettes. Il y a foule sur l'itinéraire de montée et il fait chaud. Nous laissons la troupe se diriger vers le col du Sabot et le rocher Motas et poursuivons vers l'arête nord de Côte-Belle. 2011-01-1549---copie.JPGS'ensuit une traversée en face nord pour rejoindre la bonne trace. Toujours un peu d'émotion car c'est dans cette pente que nous nous sommes fait piéger avec Serge et Volo en octobre 2003. Nous avions dégagé Serge avec l'équipement arva/pelle/sonde sous 1m60 de neige. Notre ami n'est pas prêt de l'oublier et son père me surnomme depuis "le terrassier". Nous atteignons le sommet des Aiguilletes un peu avant midi. La vue est panoramique sur Belledonne et notamment le grand Pic.2011-01-1556---copie.JPG Il est temps de se lancer dans la face sud, skiée la veille par Volo et Daniel. La neige est un peu molle et il faut rester prudent mais on trouve de bonnes contre-pentes encore un peu fermes comme on les aime. La descente consiste à chercher la meilleure neige de printemps jusque dans le ruisseau de Couard que l'on touche le plus tard possible.2011-01-1558---copie.JPGNous passons en rive gauche vers 1850 m pour éviter la gorge ravagée par les coulées. Le ski devient technique et exigeant et mes cuisses morflent en essayant (en vain) de suivre Marco qui slalomme comme peu le feraient. 50 mètres de remontée permettent de retrouver le parking. Il est midi trente. On va pouvoir savourer cette matinée sportive (2 km verticaux et deux couloir de niveau 4.2).

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Stan LAURENT 24/01/2011 00:28


Ahaha ! On a trouvé vos restes dans les couloirs de droites (Rissiou), belle pente en effet.