Une note salée pour l'environnement

Publié le 16 Décembre 2010

salage.jpg- Malheureux, ne salez-pas, la température est positive !
- Mais on est obligé pour déneiger !
- Mais non, quand il ne gèle pas, ça ne sert à rien. Si vous saviez quelles répercussions a tout ce sel sur les nappes phréatiques !
(mais le mec continue à jeter son sel en grosses quantités)

J'ai été témoin de ce dialogue entre deux commençants de Grenoble qui préparaient le perron de leur boutique le matin des grosses (30 cm) chutes de neiges qui se sont produites le 1er du mois par une température oscillant entre 0°C et +1°C durant toute la chute.

Deux angles de discussions découlent de cette anecdote.

1- A quoi sert le sel ? Nombreux sont ceux qui croient que le sel fait fondre la neige. Jetez-donc du sel dans de la neige et comparez la fonte avec un carré non salé tout proche. Le résultat est identique ! Sur les routes et les trottoirs, la neige fond par frottement : celui des véhicules qui roulent et des piétons qui marchent. Le sel sert uniquement à abaisser la température de regel. En résumé, la neige fond par frottement et ne regèle pas (sauf vraiment s'il fait trop froid). Le fait de ne pas regeler la fait fondre beaucoup plus vite. Donc le sel a une efficacité indiscutable mais n'est d'aucune utilité si la température reste supérieure à zéro.

2- Quelles sont les conséquences du salage ? Une augmentation anormale de la teneur en sel du sol et des nappes phréatiques. En résumé, une importante pollution.

Que peut-on faire pour trouver un compromis alliant protection de la nature et sécurité sur les routes ? Citons pêle-mêle quelques pistes de réflexions :

- En France et en plaine, les situations neigeuses sont quand même rarement durables. Ne peut-on pas s'accomoder de ces petits désagréments sans vouloir à tout prix lutter contre les éléments ?

- Si une société ne peut pas se passer de travailler pendant une journée ultra neigeuse (qui serait la résultante d'une réduction des déplacements de chacun), c'est qu'elle doit être revue dans son ensemble. N'est-ce pas là tout le paradoxe de l'an 2000 ? Des technologies de pointe, une Terre sur-maîtrisée mais si, par exemple l'électricité venait à manquer ne serait-ce qu'une journée, ce serait un désastre. Nous n'avons jamais été aussi perfectionnés... et jamais été aussi fragiles !

- Notre président de la république prend souvent l'Allemagne comme exemple. Eh bien les Allemands ne mettent pas de sel sur leurs routes. Ils utilisent toujours la technique ancestrale du sablage, certes un poil moins efficace mais qui a d'autres avantages, en particulier celui de ne pas répandre de substances chimiques.

Pour conclure, ne pourrait-on pas réserver les grands moyens (le sel) qu'aux routes de montagne les jours de grands trajets et utiliser le sablage dans tous les autres cas ?

 

(image prise sur le site "ouest france". Me prévenir en cas de problème d'utilisation de cette image sur ce blog gratuit)

Rédigé par lta38

Publié dans #humeur

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jerome 26/12/2010 14:27


Bravo pour cet article !
En Isère quelques communes ont choisi d'interdire le salage sur leur réseau routier : Corrençon en Vercors en fait partie.
Cette prise de conscience des élus et ce choix est à saluer afin qu'il s'étende à l'ensemble des communes. Le moins que l'on puisse attendre de la part de Parc Naturel Régionaux ;-)

L'exemple le plus frappant est celui de la réserve naturelle de Luitel (Belledonne, commune de Chamrousse) où le lac subit le salage régulier des engins en charge du déneigement et du salage...
Le conseil Général a toutefois décidé de revoir sa politique d'entretien des routes en salant si nécéssaire
Mais il n'est pas inutile d'en parler autour de soi afin que les choses changent dans le bon sens. Déneigement et sablage, oui ! Salage, non
@ suivre


lta38 26/12/2010 22:48



J'adhère à la charte de Corrençon qui, je l'espère, donnera peut-être d'autres idées. Mais la plupart des routes étant aux départements, ce sont aux conseils généraux de prendre les initiatives,
encore marginales en France.



Sylvain 21/12/2010 08:42


salut Lio

Je transmets ton bonjour à tout le monde ici.
Pour le NEX, j'ai pris le 18-55mm. Des collègues passionnés de photos m'ont orienté vers ce choix, bon compromis pour la montagne, sans surcharger le sac, tout en ayant une qualité proche du
reflex.
Je te donnerai mon avis dans quelques temps, malheureusement pas de montagne pour moi à un horizon proche, une arthroscopie du genou en janvier va me bloquer qq semaines... A+


lta38 22/12/2010 19:53



Bon courage pour ton opération, et au plaisir de se croiser en montagne ce printemps.



Sylvain 18/12/2010 07:40


Salut Lionel,
Je viens de lire ton article, c'est effectivement bien de rappeler ces éléments qu'on oublie vite.
Toutefois, je nuancerai tes chiffres: de quelle température parles-tu ? S'il s'agit de la t° communiquée au grand public par MF, alors c'est sous-abri à 1m50 du sol. Or la t° au sol est bien
souvent inférieure, surtout dans ces conditions. 2°/3° sous abri ne signifie pas qu'il ne gèle pas au sol.
Bonne continuation, continues de nous régaler avec tes photos. Pour ma part, je viens de passer sur un Sony-NEX3, afin de vous faire partager principalement la Provence...


lta38 21/12/2010 08:00



Salut Sylvain. Bien longtemps que l'on ne s'est pas croisé. Passe le bonjour à Patrick, Dominique et François. Tu as raison de faire la nuance entre T°C officielle et T°C au sol. Le problème est
complexe mais on peut aussi rajouter au passage que s'il fait trop froid, le sel ne sert pas non plus car le regel s'effectue quand même. De quoi débattre longuement si l'on ajoute les sujets
connexes (aéroports bloqués, problèmes de déneigement dans le nord...) de ces jours-ci : un "C dans l'air" intéressant hier soir sur France 5.
Sinon, je veux bien ton retour sur le NEX. T'a pris comme quoi comme objectifs : le pancake et le 18-55 ? a+ et merci de ta visite



stefane 17/12/2010 15:28


1 chiffre: sur grenoble, 1 journée de neige égal à 150 tonnes de sel déversées!!!!!!!


lta38 17/12/2010 16:40



Merci pour vos commentaires, d'autres (même n'abondant pas dans mon sens) sont toujours les bienvenus.


A Seb : le sablage dont je parle en Allemagne est bien cette technique appliquée à Modane et qui consiste à mettre du gravier. J'en deviens de plus en plus un partisan


A Steph : merci pour l'info. je ne connaissais pas ce livre, je vais le lire


A Stefane : merci pour les chiffres. Je viens de voir à l'instant à Saint-Martin-d'Hères une saleuse passer et déversant massivement du sel alors que la route est entièrement noire et que la
température est de +1°C. Là c'est vraiment inacceptable !



Steph. 17/12/2010 14:43


A propos de réflexions écologiques, économiques et développement durable, à lire absolument (si ce n'est déjà fait), le livre de Jean-Marc Jancovici et Alain Grandjean : "C'est maintenant ! 3 ans
pour sauver le monde". Juste, précis et passionnant.