Visite obligatoire

Publié le 15 Octobre 2011

2011-10 5345 - copieEh bien voilà, ça c'est fait. Depuis le temps que je voulais faire cette voie. Une classique certes mais qu'on abordera d'autant plus décontracté qu'on aura de la marge au niveau des cotations en raison d'un équipement aéré que l'on peut rarement améliorer à l'aide de protections "naturelles".

2011-10 5362 - copieCa commence par deux heures de marche presque froides avec un départ au petit jour des Etages sous les feux des bouleaux, jusqu'au pied d'une des plus belles constructions rocheuses de notre département alors tout juste enflammée par le soleil : l'aiguille Dibona.

2011-10 5366 - copie 2011-10 5371 - copie

 

Il est 10h lorsque Candice clippe le premier goujon. Et c'est parti pour 12 longueurs soutenues dans le 6a en parfait granit.

2011-10 5375 - copie 2011-10 5373 - copie

 

Ca se passe de commentaires. Comme le dit tout le monde, la voie est splendide et ça grimpe. Le vide se creuse peu à peu avec le refuge du Soreiller qui donne l'échelle mais finalement, ça n'est pas bien gazeux.

2011-10 5379 - copie 2011-10 5386 - copie

 

Au-dessus de la vire Boell, nous ratons ce qui est, paraît-il, la plus belle longueur de la voie sur écailles crochetantes, trop attirés par celle en rocher rouge dément de "coup de Bambou". Une erreur sans importance car nous récupérons la voie au-dessus et une longueur sans doute aussi belle que "la bonne" : un 6c finalement pas si dur que nous enchaînerons tous les deux.

2011-10 5396 - copie 2011-10 5393 - copie

 

Quelques cannelures et dalles plus haut, avec des points toujours aussi loin, et le sommet est en vue.

2011-10 5401 - copieAvec un panorama cinq étoiles sur les Ecrins. Il est 15h15. Il y en encore un peu de boulot pour rentrer mais nous aurons de la marge sur la nuit.

2011-10 5407 - copieDeux rappels plus loin, nous sommes sous la face ouest. Un peu de neige, beaucoup de granit jaune et une lumière démente. Je suis venu huit fois dans le secteur : une voie à l'aiguille centrale, quatre à la Dibona et trois au Rouget dans la besace aujourd'hui compris. Et mise à part une sortie en juillet, les sept autres se sont déroulées entre septembre et début novembre, lorsque le soleil commence à être un peu plus rasant, la montagne un peu plus désertée et la lumière, celle dont l'automne a le secret. Cela s'est encore vérifié aujourd'hui.

2011-10 5422 - copieUne heure et demie plus tard, nous sommes déjà dans l'ombre du vallon et jetons un dernier coup d'œil à cette aiguille. C'est sûr, j'y reviendrai.

Aiguille Dibona (3130 m), voie "visite obligatoire". TD+, 350 m (6a+ ; 6a+ ; 6a ; 6a+ ; 6a+ ; 5b ; 6b+ (var.) ; 6a ; 6a ; 6a ; 6a ; 5b)

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

renarde1 17/10/2011 16:33



argh ... quelle lumière en effet  tout simplement fabuleux ce coin en automne !



lta38 18/10/2011 06:47



Tu l'as dit. Lumière démente ! Tri difficile pour les images...