Vol de nuit

Publié le 10 Mai 2012

Enfin une soirée sans risque d'averses et une dispo commune avec Manu, plus de deux mois après son accidetn au rocher d'Arguille. Direction le spot de Narbonne où j'ai déjà grimpé deux fois ce printemps. L'occasion pour moi de finir de cocher les couennes (toutes à vue) du secteur "Narbonne plage" avec "confit de connards" 6b, "conflit de canards" 6b, "fesse bouc" 6b ; "la came isole" 6b+ et de s'essayer dans certaines voies récentes de "canal historique", plus humaines que celles du secteur original dont le ticket d'entrée est à 7b. Deux montées pour moi dans "femme de ménage inclus", un joli 6c+ dont les prises ne sont pas faciles à deviner du bas (car bricolées). Reste un repos à effacer, pour une prochaîne fois sans doute).

2012-05-8610-copie-3.JPG2012-05-8612.JPG2012-05-8618.JPG

La nuit tombe. On se laisse tenter par une dernière longueur pas trop dure "le mythe de Sisyphe" 6b+. Les prises sont dures à voir, c'est encore sale. On reviendra. Du coup Manu, fonce sur le relais en tirant les paires. La nuit est là, je ne vois aucun intérêt à y aller dans les mêmes conditions, avec des lux en moins. Du coup Manu nettoie tout en descendant sauf que c'est tout en traversée. Quelques pendules plus loin le voilà à la dernière dégaine (la première en montant). Manu s'accroche au rocher, je ravale au max le mou et c'est le grand vol pendulaire final qui conclut une sympathique soirée de grimpe avec une ambiance à la déconade.

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Manu 12/05/2012 00:35


Ah les conneries de jeunes !


C'est bon de rester un grand enfant