Des cordes, du vent mais pas de percussion

Publié le 18 Avril 2017

Second jour Calanques. Julien me rejoint pour une journée au cœur du massif. Le vent annoncé fort reste tout à fait raisonnable au parking de la Gardiole. Nous troquons donc l'idée de l'Oule pour l'Eissadon.

L'approche est toujours aussi belle. Il faut une petite heure pour arriver sur place. Le vent s'est renforcé mais reste acceptable. Nous prenons notre temps puis partons dans les rappels de la voie Catsoyanis. Compte tenu du vent, nous prévoyons de faire tous les relais mais ceux-ci ne semblent pas équipés pour les rappels. Du coup je poursuis jusqu'à la longueur d'après : tout pile cinquante mètres. Idem ; pas d'équipement de rappel. Il me semblait pourtant avoir lu le contraire. Deux scellements côte à côte non reliés. Ju me rejoins. On a beau tirer et se pendre à deux sur la corde : elle ne vient pas. Il faut se rendre à l'évidence : on va se farcir cinquante mètres de remontée sur corde.

C'est Ju qui s'y colle. Je tends la corde au maximum au relais et il grimpe les deux longueurs (6c - 6b) en poussant l'autobloquant. Il m'assurera du sommet pour que je fasse ces deux longueurs d'une seule traite.

12h30. On a quand même grimpé deux belles longueurs de manière un peu inhabituelle mais on ne va pas en rester là. Le vent devient gênant sur les crêtes mais dans la face, c'est tout à fait correct.

On décide de partir dans la ligne de rappels de "un bain au Calancon", la plus soutenue du secteur. Le vent nous envoie les cordes dans les arbustes et nous oblige à moult précautions (et guérisons aussi) mais on arrive tant bien que mal à 10 m de l'eau au départ de la voie. Il est déjà 14h30. Ce départ est vraiment beau tout comme l'ensemble de ces six longueurs (5c ; 6a+ ; 5c ; 6c+ ; 6c ; 6b+). 17h. Le vent est tempêtueux sur les crêtes. Le temps de manger, de boire un peu et à la vue des conditions, il faudra s'en tenir à ces huit longueurs pour aujourd'hui. C'était mal parti mais on aura quand même fait une grande voie "et demi".

Attaque magnifique de "un bain au calancon" (5c)

Attaque magnifique de "un bain au calancon" (5c)

L4 : 6c+ Pas réussi le pas clé du premier coup car l'enchainement n'est pas facile à deviner et avec une prise type rasoir dans la main droite, j'ai eu du mal à camper. Longueur soutenue magnifique (Photo : Julien Pierson)

L4 : 6c+ Pas réussi le pas clé du premier coup car l'enchainement n'est pas facile à deviner et avec une prise type rasoir dans la main droite, j'ai eu du mal à camper. Longueur soutenue magnifique (Photo : Julien Pierson)

L4 : 6c+ vu d'en haut.

L4 : 6c+ vu d'en haut.

L5 : 6c tout aussi beau !

L5 : 6c tout aussi beau !

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0
Commenter cet article