Publié le 1 Décembre 2018

On a beau être entré dans l'hiver météorologique, cette sortie de ski en Chartreuse ne sera qu'une parenthèse entre l'automne et... l'automne. On peut considérer que jusque là, il n'y avait rien à faire skis aux pieds en Chartreuse. Et dès demain, ce sera également le cas avec la lessive prévue (pluie jusqu'à 2300 m...). Cela fait plusieurs années que les coups de neige de novembre-décembre à basse altitude sont ici systématiquement suivis d'une journée de beau temps à saisir le matin avec redoux l'après-midi puis de pluie massacrant tout dès le lendemain. La chaleur de cet été favorise sans aucun doute les flux d'ouest très doux avec une température de l'océan probablement au-dessus de la moyenne à cette date.

Bref, je pars de nuit pour ma première dent (de Crolles) à skis de la saison mais n'irai pas au sommet. Le pas de l'Oeille a en effet été décapé par les vents. Je ne l'ai rarement vu en aussi mauvais état. Du coup, je chausse au niveau du câble sans aller jusqu'au sommet ce qui est rare pour être mentionné. Je descends "avec les skis", c'est dire avant de faire cette fois de vrais bons virages sur la partie nord de la prairie jusqu'à l'entrée de la forêt. Il fait à peine jour ; aussi je remonte une seconde fois le pré et accueille le soleil le long de la Gorgette. Encore quelques bons virages jusqu'à l'entrée de la forêt. En espérant que la neige revienne à basse altitude avant Noël. Pour continuer à skier il faudra désormais prendre de l'altitude dans les jours qui viennent.

Dans le pas de l'Oeille
Dans le pas de l'Oeille

Dans le pas de l'Oeille

A mi-hautur du pré, le long de la Gorgette
A mi-hautur du pré, le long de la Gorgette

A mi-hautur du pré, le long de la Gorgette

Avant de plonger dans la forêt
Avant de plonger dans la forêt

Avant de plonger dans la forêt

Le reste de la journée : entre autres la désormais traditionnelle escalade indoor du samedi matin avec des filles motivées. Et une école de vol histoire de mettre tout de suite les bonnes bases pour progresser et ne pas faire comme ceux qui tremblent dès que le point passe au-dessous de leur bassin même après vingt ans de pratique. Bon, on démarre tranquillement mais on est sur la bonne voie.
Et comme c'est le premier jour du mois de décembre, le sapin tant attendus par certaines.

Premiers vols

Parenthèse Chartroussine

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost0

Publié le 30 Novembre 2018

Il était temps de se remettre à des sorties avec un peu de dénivelé à skis pour entretenir la machine. 7h15. Je suis seul sur le parking de Pipay et je pars sans but précis. Première montée assez tranquille jusqu'à l'Oursière et descente sur les vallons du Pra et vers le Pleynet. Très bonne neige peu tracée jusqu'à 1800 m puis devenant assez lourde même en nord.
Je remonte et choisis de finir au sommet de roche Noire en traçant le couloir nord-est. Il se skie bien mais je n'éviterai pas deux touchettes, tout en étant prudent. Du coup, je remets le couvert dans mes traces pour le sommet afin de skier, cette fois, le couloir ouest. Vierge et pas si mal rempli, ça passe sans toucher. Quatrième montée jusqu'au dôme des Oudis pour descendre la facette nord où il n'y a que deux traces de la veille. Arrivé au niveau de la piste chanterelle, je me décide pour monter une dernière fois à l'Oursière. Je pensais le faire tranquillement mais l'ami JP arrive à fond de cale et je me motive à prendre sa roue. Je me sors les doigts. Heureusement, il ralentit sur la fin et on peut converser. L'occasion de croiser d'autres connaissances et de finir la matinée tranquillement. Une dernière descente par la Mataru me ramène au parking. Plus qu'à faire la sieste l'aprem ! Du bon ski avant le déluge à venir.

Beau lever de soleil

Beau lever de soleil

Roche Noire, version nord-est

Roche Noire, version nord-est

Remontée à Roche Noire : vue vers le nord et les pistes versant Pleynet

Remontée à Roche Noire : vue vers le nord et les pistes versant Pleynet

Sommet de roche Noire

Sommet de roche Noire

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost0

Publié le 29 Novembre 2018

L'association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) est une ONG qui ne fonctionne que grâce au soutien des adhérents et des donateurs. Au-delà des campagnes d'informations (expos, brochures...), l'association est aussi en quête de terrains qu'elle tente d'acheter pour les protéger. Au sein de ces RVS (réserve de vies sauvages) sont interdits : chasse/pêche, exploitation forestière/agricole, circulation des véhicules à moteur hors voies publiques, cueillette, feux...

Un nouveau territoire est dans les cartons. Il se situe dans le sud Vercors où près de 500 hectares pourraient rejoindre les trois RVS déjà gérées (deux en Drôme et une dans les Côtes-d'Armor). Le projet avance mais il a encore besoin de dons. A noter que l'ASPAS est reconnue d'utilité publique et que donc les dons sont déductibles des impôts. Toutes les informations ci-dessous.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #animaux

Repost0

Publié le 28 Novembre 2018

Matière fabuleuse, la neige est de retour depuis le début du mois. La saison de ski a bien démarré depuis une quinzaine sur les Alpes du sud et même depuis un mois sur la Haute Maurienne et le Queyras. Ici, en Dauphiné, compte tenu de l'altitude, nous sommes toujours un peu pénalisés par les coups de redoux d'automne qui viennent s'intercaler entre des chutes de neige parfois à basse altitude. Alors quand il y en a une, il faut en profiter.

Ce mercredi, Emie est motivée pour aller jouer dans la neige. Ni une ni deux, on prend les chaussures, une petite luge pelle et go ! Au-dessus du refuge du pré du Mollard. Et comme l'ambiance s'annonçait assez magique, j'ai sorti le plein format et le petit Tamron 17-35 dont je vantais les mérites il y a quelques jours. Place aux images.

Neige !
Neige !
Neige !
Neige !
Neige !
Neige !
Neige !
Neige !
Neige !
Neige !
Neige !
Neige !
Neige !
Neige !
Neige !
Neige !
Neige !
Neige !

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #paysages

Repost0

Publié le 25 Novembre 2018

Il y avait un beau créneau à saisir aujourd'hui mais il faut reconnaître que je suis passé à côté. J'avais promis aux filles une matinée grimpe en salle au regard de la météo annoncée en milieu de semaine. Du coup, le départ est tardif. La neige a chauffé à moyenne altitude là où ça voit le soleil. Et puis, il aurait fallu aller à Chamrousse, là où une première couche était tombée en milieu de semaine, prenant la pluie en début d'épisode de vendredi et faisant office de petite sous-couche. Au Collet-d'Allevard, il fallait se méfier davantage des touchettes. Bon au final, ça le faisait bien mais niveau qualité de ski, on repassera. L'important était de retrouver l'ami Stan et la neige, tout en faisant marcher les guibolles.

Comme souvent en novembre, la saison a bien démarré à l'est et au sud mais de mon côté, l'envie de faire des bornes pour différentes raisons n'y est plus. On va donc attendre. Notre région ne manque pas d'activités si la neige venait à tarder pour nous offrir du bon ski.

En attendant le vrai hiver
En attendant le vrai hiver
En attendant le vrai hiver
En attendant le vrai hiver
En attendant le vrai hiver

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost0