Publié le 12 Juillet 2018

Dernier opus de notre petit séjour mauriennais avec la première véritable course d'alpinisme des filles. Elles font régulièrement des choses avec nous : vélo, escalade, randonnée, cueillettes, observations animalières... mais ne s'étaient encore jamais retrouvées à cheminer sur des arêtes un peu aériennes.

Je pars sereinement et sans topo après avoir jugé de la longueur de la course et lu la difficulté (PD, 3). Pour cette petite course, il n'y a pas besoin de topo. Les passages se trouvent facilement et le cheminement est évident.

Après une première partie ludique hors sentier où on met un peu les mains, nous voici à l'antécime où on sort la corde. Malgré l'apparente facilité, ce n'est pas débonnaire avec des enfants, surtout avec deux qui n'en sont qu'à leurs débuts. Il faut gérer les cordes, l'assurage, rassurer. Pour les courtes redescentes, le plus rapide consiste à les mouliner... quand elles ont fini par l'accepter car si elles se "jettent" sans souci à Espace Vertical, mettre le cul dans le vide en montagne ce n'est pas la même au niveau émotionnel.

Il aura donc fallu gérer tout ça. La moindre brèche à traverser prend un peu de temps. Le dernier obstacle me ferait presque douter mais finalement, elles le grimperont très bien. Arrivées au sommet, Emie :
- Mais c'est pas un sommet ça ; y a même pas de place... !" 

Ah ben c'est sûr, avec deux mètres carrés, on restera encordé pour la pause pique-nique à côté de la Croix. Il faudra encore rester concentré à la descente : une moulinette, une brèche à traverser puis une longue moulinette pour rejoindre les pentes terreuses ramenant au sentier de retour bien pratique.

Une bien belle (rocher = quartzite d'excellente tenue) course d'initiation pour laquelle je recommande le matériel suivant :
- 20 mètres de corde
- deux sangles
- trois mousquetons simples
- matériel perso (baudrier, casque, 2 mousquetons à vis)
- chaussons inutiles (tout fait en baskets pour notre part)

Très heureux d'avoir partagé ça avec elles et qu'elles aient réussi à vaincre leurs appréhensions.

Approche

Approche

Sur l'arête
Sur l'arête

Sur l'arête

Une des nombreuses brèches à passer

Une des nombreuses brèches à passer

Ressaut terminal

Ressaut terminal

Sommet !

Sommet !

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost0

Publié le 11 Juillet 2018

Cette fois-ci, nous partons des Mottets avec le matériel de bivouac + d'escalade en vue de faire l'aiguille Noire le lendemain.

Nous commençons par le lac des Cerces ; pause midi puis vient le col homonyme avant de redescendre sur le lac du Grand Ban puis le lac Rond. Il est temps de faire le plein d'eau car le lieu de bivouac en semble dépourvu : nous montons nous installer au calme (trop de monde à notre goût autour des lacs) à la base de l'arête sud de l'aiguille Noire vers 2550 m. Le vent de nord reste bien présent et il ferait presque frisquet.

Très belle lumière le soir avec des jeux de rayons entre les nuages.

Le lac des Cerces
Le lac des Cerces
Le lac des Cerces

Le lac des Cerces

Montée au col des Cerces

Montée au col des Cerces

Le lac du Grand Ban
Le lac du Grand Ban

Le lac du Grand Ban

Le lac Rond
Le lac Rond

Le lac Rond

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #randonnée sportive

Repost0

Publié le 10 Juillet 2018

Bien que désintéressé du football, je ne souhaitais pas manquer la demi-finale ; aussi Laurence et Bruno, qui éditent certaines de mes photos en cartes postales (éditions Wadoo) nous proposent avec toute leur gentillesse de venir manger le soir et de suivre le match ensemble. Qu'ils en soient remerciés.

En attendant, le programme de la journée monte d'un cran par rapport à la veille. La baignade restera d'actualité à l'ouverture (11h45) puis en début d'après-midi après un repas au Kosa avec Thierry. Thierry (Dacko) est accompagnateur moyenne montagne ici et connaît la vallée (et d'autres) comme sa poche. Heureux de t'avoir enfin croisé en vrai !

Mais c'est surtout la via ferrata qui sera le plat de résistance de cette journée. La VF de Poingt Ravier est idéale pour les enfants. Je grimpe devant et elles suivent à corde tendue avec assurance sur queues de cochon. Ainsi, elles n'ont pas à se farcir la punition des longes et ne pensent qu'à grimper. Juste une longe pour se fixer au câble lors des (rares) traversées (ici). Le départ est facile ; le plus joli reste la traversée ascendante sous le rocher orange puis nous prenons la sortie de gauche (grotte), un peu raide mais aisée, avec petit tour dans la grotte au frais.

Retour par la partie nord du sentier éco-sylve : beau et ombragé.

Le plus beau passage de la via ferrata

Le plus beau passage de la via ferrata

Passage dans la grotte
Passage dans la grotte

Passage dans la grotte

Sommet de la via

Sommet de la via

La via ferrata monte sous les antennes

La via ferrata monte sous les antennes

La piscine à l'ouverture

La piscine à l'ouverture

Encore une bien belle chapelle

Encore une bien belle chapelle

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages, #escalade-alpi, #balade

Repost0

Publié le 9 Juillet 2018

Petit séjour savoyard dans ce beau village n'en déplaise à Candice, qui commence par une après-midi tranquille à faire un petit tour puis baignade et, en fin de journée, par une petite randonnée d'une heure avec pire-nique au milieu. L'intensité devrait augmenter de jour en jour.

Au passage, quelques infos :
- Camping municipal assez minimaliste et pas donné (25€ à trois dont deux enfants) mais propre, fonctionnel, avec emplacements spacieux et comprenant l'accès à la piscine municipale. Du coup, le tarif est finalement bien calé.
- Snack Kosa Kruta en plein centre : large choix pour grignoter + parc à jeux. Très bon accueil. Recommandé.
- Boulangerie des Verneys : de bonnes pâtisseries ; la tarte au citron meringuée est à 2€50 alors qu'elle  est à plus de 3€ partout ailleurs.
- Grand parc à jeux pour enfants juste en contrebas du camping.
- Tout se fait à pied depuis le camping, par ailleurs très bien placé pour la via ferrât de Point Ravier.
​​​​​​​- Trop de camping-cars qui monte à 30-40 à l'heure depuis Saint-Michel et ne se soucient pas de ce qu'il y a derrière eux. Heureusement, quelques conducteurs sont respectueux et laissent passer régulièrement les véhicules suiveurs. Qu'ils en soient remerciés.
- Il semble y avoir un réseau de pistes VTT intéressant (non testé) à partir de la télécabine. A faire une prochaine fois.

Images de Valloire
Images de Valloire
Images de Valloire

Images de Valloire

Montée à la chapelle Saint-Pierre

Montée à la chapelle Saint-Pierre

La chapelle : idéal pour manger le soir
La chapelle : idéal pour manger le soir

La chapelle : idéal pour manger le soir

Passerelle de l'Enfer

Passerelle de l'Enfer

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade

Repost0

Publié le 8 Juillet 2018

Petit tour des caméras avant un bon moment, histoire de voir ce qui s'est passé dans le secteur ce printemps. C'est tout l'opposé des articles habituels puisque hormis la sortie de relevés, il s'agit d'images sans impact humain. Le matériel tourne tout seul sans déranger. Ce blog retrace mon vécu dans l'Alpe (et ailleurs) ; cette fois-ci, c'est le vécu de l'Alpe sans moi.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #animaux, #paysages, #loup

Repost0