Publié le 13 Décembre 2017

Nous ne sommes même pas encore à la mi-décembre et les sorties de qualité s'enchaînent. Cela change des trois/quatre hivers précédents qui rappelaient parfois la misère de la trilogie 1988-1989-1990 exceptés quelques bonnes périodes de plus ou moins courte durée. La saison 2018 a commencé il y a un mois seulement et on peut dire que les bonnes conditions s'enchaînent. 

Le dernier épisode de précipitations a même été très marquant :
- Trois jours de précipitations
- Des quantités importantes au-dessus de 2000 m sur les Alpes du nord et 1600 m sur les Alpes du sud avec un "épicentre" dans le Briançonnais (plus d'un mètre de neige fraîche à 1500 m). On peut dire aujourd'hui que sur l'ensemble des Alpes françaises, l'enneigement est partout bon pour la saison au-dessus de 1300 m en moyenne.
- Pour le secteur qui nous concerne, la balise Nivose de l'Aigleton (2200 m) en Belledonne a pris la tête des opérations (comme souvent) : près de deux mètres au sol actuellement. Il faut dire qu'elle est idéalement placée versant sud de la barrière des Sept-Laux, secteur favorable aux fortes chutes de neige, qu'elles viennent du nord-ouest, de l'ouest ou du sud-ouest.

Le redoux et la pluie qui ont tassé le manteau jusqu'à 2000-2200 m un peu partout a été une aubaine car il laisse une sous-couche démente pour la saison. Et dans les Alpes du nord, nous avons eu la chance d'avoir ce mardi un retour de précipitations permettant d'assurer la qualité de ski sous cette cote (15 cm vers 1000 m en Isère, 35 cm vers 2000 m).

Concernant la stabilité, c'est, du coup, pas mal du tout sous 2000-2200 m et avec une excellente qualité de ski. En revanche, plus haut, cela ne donne pas envie d'y mettre les spatules : ce n'est pas souvent que je vois autant de départs spontanés de plaques. Prudence maximale.

Sur Belledonne nord, j'ai noté une moyenne de 120 cm au sol à 1700 m dont 30 cm de poudre surmontant un croûte de regel et de la neige froide tassée dessous.

Pour en revenir à cette journée, troisième mercredi consécutif à aller tourner sur l'envers des Plagnes avec la découverte de nouvelles lignes intéressantes pour ce genre de situation. Les conditions de ski y étaient quasi parfaites. Nico a même failli se noyer !

Départ tôt pour en profiter
Départ tôt pour en profiter

Départ tôt pour en profiter

Le plaisir de faire la trace à la montée
Le plaisir de faire la trace à la montée
Le plaisir de faire la trace à la montée
Le plaisir de faire la trace à la montée
Le plaisir de faire la trace à la montée

Le plaisir de faire la trace à la montée

Et à la descente !
Et à la descente !
Et à la descente !
Et à la descente !

Et à la descente !

Fabuleusement hivernal !!!
Fabuleusement hivernal !!!

Fabuleusement hivernal !!!

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost0

Publié le 9 Décembre 2017

Comme on l'aime ! Le "L" est en fait un "J" mais j'imagine que l'unanimité des pratiquants adhère à ce genre de moments qui consiste à profiter de l'éclaircie de fin de journée dans une ambiance 100% hivernale.

Et on peut dire que le résultat a été à la hauteur des attentes : quarante centimètres de neige excellente et une fantastique lumière. Un petit mot côté nivologie. Jusque vers 1800 m et même un peu plus haut en versants sud, ces quarante centimètres sont tombés sans vent (à cet endroit) et recouvrent une croute de neige humide (pluie) en partie regelée. Des conditions a priori plutôt stables. Par contre, très rapidement au-dessus de cette limite, les quantités de neige froide sont importantes et on peut dire que "c'est chargé". Je n'y aurais pas mis les pieds et surtout pas seul sauf pentes faibles ce qui est rare en Belledonne.

Prudence avec le cocktail explosif de la semaine à venir.

Comme on l'aime !
Comme on l'aime !
Comme on l'aime !
Comme on l'aime !
Comme on l'aime !
Comme on l'aime !
Comme on l'aime !
Comme on l'aime !
Comme on l'aime !
Comme on l'aime !

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse, #paysages

Repost0

Publié le 7 Décembre 2017

Une matinée qu'il aurait fallu passer autour des collines de Bernin afin de saisir le meilleur de ces paysages qui ne se produisent que rarement. A défaut, quelques images réalisées "vite fait".

Bas Bernin
Bas Bernin

Bas Bernin

Colline de la Veyrie
Colline de la Veyrie
Colline de la Veyrie
Colline de la Veyrie
Colline de la Veyrie
Colline de la Veyrie

Colline de la Veyrie

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages

Repost0

Publié le 6 Décembre 2017

C'est reparti pour un tour. Ou plutôt quatre tours. Comme la fois précédente, je repars du Collet-d'Allevard (Prérond). Je commence par monter aux Plagnes. La station n'ouvrira pas mais les pistes sont damées en prévision du week-end et la montée est sans histoire. Il fait même bon au regard de la caillante en fond de vallée. Première descente sur Orgeval : c'est déjà bien tracé depuis samedi mais il y a encore de quoi se faire plaisir et on profite de la trace pour remonter même s'il faut parfois la refaire car bien trop raide par endroits à mon goût. Seconde descente plus au sud jusqu'à l'entrée de la forêt. Là encore, c'est bien tracé et même davantage ; du coup je me faufile dans les vernes encore insuffisamment couchées pour prendre une trouée vierge. Nouvelle remontée par la jolie croupe qui sépare tout ce versant de la combe de Claran. Retour au sommet d'où je skie le couloir le plus évident à l'aplomb de l'arrivée du télésiège : la meilleure descente de la journée. Un peu de raide et un cône court mais absolument vierge. Quatrième remontée et il est déjà l'heure de rentrer. Je termine par la poudre de la combe de Prérond où il y a encore de quoi faire sa place.

On attend avec impatience la semaine qui arrive avec beaucoup de perturbations neigeuses annoncées de nord-ouest. Avec des limites pluie-neige intéressantes : d'abord en moyenne montagne puis s'abaissant en plaine. Vendredi/samedi puis à partir de dimanche après-midi. Les différents modèles s'accordent en moyenne pour un supplément de quatre-vingt centimètres de neige entre vendredi et mardi prochain. Autant dire que cet hiver est vraiment bien parti pour mettre un terme à une mauvaise série des mois de décembre.

On attend tout ça avec envie. La motivation est là, l'envie est là.

Le jour se lève

Le jour se lève

La belle croupe au nord du vallon de Claran

La belle croupe au nord du vallon de Claran

Couloir sous l'arrivée du télésiège

Couloir sous l'arrivée du télésiège

Le même dans l'autre sens

Le même dans l'autre sens

Remontée dans la trace

Remontée dans la trace

En vallée, c'est pas la même

En vallée, c'est pas la même

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost0

Publié le 3 Décembre 2017

La neige vient d'arriver en force. D'abord en moyenne montagne mardi puis en plaine vendredi. De nombreuses régions de France sont touchées : Vosges, Massif Central, Alpes, Provence jusqu'aux Calanques. Les gens sont comme des gosses si l'on en croit les publications diverses et variées sur les réseaux sociaux et sites météo.

Neige en plaine Grenobloise : dix bons centimètres vendredi midi sur Montbonnot-Saint-Martin
Neige en plaine Grenobloise : dix bons centimètres vendredi midi sur Montbonnot-Saint-Martin
Neige en plaine Grenobloise : dix bons centimètres vendredi midi sur Montbonnot-Saint-Martin

Neige en plaine Grenobloise : dix bons centimètres vendredi midi sur Montbonnot-Saint-Martin

Ca commence par les petites sorties de proximité des uns et des autres. Certains sortent les skis sur les Bouches-du-Rhône, d'autre vont faire de la luge à côté de la maison. Les enfants sont à fond mais les adultes loin d'être en reste.

Bernin après les chutes de neige
Bernin après les chutes de neige
Bernin après les chutes de neige

Bernin après les chutes de neige

Le week-end suivant verra à coup sûr son lot de sorties en montagne. Il ne s'agit pas de précipitation. Et les trois hivers précédents ayant laissés les randonneurs hivernaux sur leur faim n'y sont pour rien. Les gens sortent tous les jours, par tous les temps. Bien sûr, quand il fait mauvais, que les conditions sont délicates, ils sont moins nombreux. Mais il est toujours possible de sortir dans de bonnes conditions de sécurité. D'ailleurs ce dimanche, nous avons mis le nez dehors avec Nico et avons fait un beau dénivelé dans des espaces vierges.

Ski dans Belledonne ce dimanche
Ski dans Belledonne ce dimanche
Ski dans Belledonne ce dimanche
Ski dans Belledonne ce dimanche

Ski dans Belledonne ce dimanche

Mais tout le monde n'a pas eu cette chance. En Chartreuse, trois randonneurs ont laissé la vie. L'un sur la dent de Crolles, les deux autres au Petit Som, tous a priori en raison d'avalanches. Des gens partis comme chacun d'entre nous pour s'aérer. Pas de suicidaires, pas des trompe-la-mort. Des gens qui aimaient la vie et qui se sont retrouvés devant un choix à faire à un moment : je continue ou je rebrousse chemin ? Ils ont fait un choix qu'ils pensaient être le bon. Il s'est avéré le mauvais.

Pour nous qui sommes toute l'année sur le terrain, ce genre de départ est insupportable et nous choisissons parfois d'émettre un petit message de soutien à l'attention des proches ; plus généralement préférons adopter une attitude de silence.

Et pourtant, à chaque fois, c'est la même avalanche de mots (maux), essentiellement (mais pas que) émis par des gens qui ne pratiquent pas la montagne à ce niveau-là (ou même pas du tout). Au nom de quoi se permettent-ils non seulement de juger des choix des autres alors qu'ils n'étaient pas sur le terrain à cet instant ? Au nom de quoi se permettent-ils de lyncher les disparus ? Au nom de quoi se permettent-ils de mépriser à ce point les proches des victimes ?

 Florilège des habituels commentaires : "c'est bien fait !" ; "Ils l'ont cherché" ; "Ils ont joué avec la mort" ; "Ce sont des suicidaires"... A cela, il faut ajouter les leçons données "la météo était mauvaise" ; "le risque d'avalanche était annoncé". Quand ce n'est pas l'argument de la mise en danger des secouristes.

Tout cela est pitoyable, insupportable !! Le danger est présent partout. L'accident, qu'il soit grave ou bénin est presque toujours le fruit d'une erreur humaine, qu'il soit en montagne, domestique, routier... La montagne n'est pas un cas particulier. 

Alors je lance un message à tous ces donneurs de leçons : la meilleure chose que l'on peut faire dans ce genre de situation, c'est de fermer sa grande gueule !!!

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse, #nivo-météo, #humeur

Repost0