Publié le 20 Avril 2021

En même temps qu'est-ce qu'un hiver normal ? On sait bien que chaque année a son lot de surprises, dans le bon ou le mauvais sens selon ce que l'on recherche. En terme d'enneigement, cet hiver 2021 dans nos Alpes du nord peut toutefois être considéré comme normal. Beaucoup de chutes de neige mais rarement de grosses quantités et du coup, le cumul semble proche des normales avec 250 cm au sol à l'Aigleton (Belledonne, 2200 m) pour une fin avril. Par ailleurs, la balise nivôse du col de Porte est en passe aujourd'hui de passer à zéro soit quatre jours après la date moyenne de ces dix dernières années. On chausse les skis entre 1300 et 1500 m en versant nord ce qui est également normal pour une fin avril. On remarquera en revanche un déficit très net dans les Alpes du sud et notamment sur la frontière où l'enneigement est déjà remonté autour des 2000 m (en versants nord !!! et on ne parle même plus de neige en faces sud).

Pour ce qui est des secteurs autour de Grenoble, on notera pour les points de départ habituels :
- Col du Coq : out. La saison est terminée.
- Col de Porte : Chamechaude est ultra limite. Ski à 1350 m. Il est temps de plier.
- Secteurs de l'ouest Chartreuse : Ski à 1200 m à la Ruchère, sans doute plus bas (comme d'hab) côté Charmette mais ça sent la fin.
- Casserousse : on skie au parking mais c'est ultra limite.
- Freydières : portage jusqu'à la sortie de la forêt, trop dense. C'est habituel.
- Prabert : ski à 1400 m sans problème, idem Crop. La limite 1500 en a encore pour (au moins) deux semaines.
- Prapoutel : ski à 1350, ultra limite. Classique voire même un peu mieux que d'habitude.
- Pipay : le départ à 1550 est tranquille encore un bon moment.
- Le Pleynet : départ limite à 1450 (versant est).
- Collet-d'Allevard : Malatrait out (orienté sud-ouest à 1400) mais Prérond et Super Collet grand confort. Normal quoi.

Ce qui n'est pas normal, c'est la qualité de neige dont nous avons bénéficié tout l'hiver. Hormis quelques périodes avec de la transformée (fin février - début mars puis début avril), toutes les sorties ont bénéficié d'une excellente poudreuse. Cela continue actuellement malgré la date, avec un isotherme 0°C qui n'a pas dépassé les 1800 m depuis un bon moment. Et le problème, c'est qu'on va être obligé de ressortir jeudi et vendredi, après la nouvelle couche prévue !!!

Petit "footing" de fin de matinée ce jour du côté de Pipay : les versants est étaient excellents (deux descentes dans la roche Noire) vers 11h, les ouest par encore évidemment à 12h30. Images IPhone 7.

Pano Haut Bréda. Ca se régale sur Cabottes - Belle Etoile - dent du Pra

Pano Haut Bréda. Ca se régale sur Cabottes - Belle Etoile - dent du Pra

Roche Noire petit couloir est

Roche Noire petit couloir est

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #ski-glisse, #nivo-météo

Repost0

Publié le 19 Avril 2021

Pour faire du ski de pente (un peu) raide, on a deux solutions :
1- Remonter la pente avant de la skier
2- Arriver par un autre versant

La première solution possède un avantage majeur ! Celui de visualiser la neige avant de descendre et donc, d'éviter les mauvaises surprises voire proposer un demi-tour avant de se mettre en danger si besoin. Elle regorge par contre de nombreux inconvénients :
- Pénibilité de la montée à pied vs à peaux
- Pénibilité de la trace à pied quand le couloir est garni de profonde
- Exposition prolongée aux avalanches
- Dans une moindre mesure, transport des crampons voire d'un piolet.

Pour la seconde solution, ben c'est l'inverse. Tous les inconvénients deviennent des avantages. En revanche, on n'est pas à l'abri d'une mauvaise surprise. De manière générale, une bonne connaissance de l'endroit et des conditions permettent d'envisager la seconde solution. Elle reste préférable lorsqu'on a un peu de marge par rapport à la pente convoitée. Parfois, elle est impossible lorsque le versant opposé (par derrière, à vue selon les expressions de chacun) est plus difficile que le couloir choisi. Parfois, y compris quand c'est très raide (Infernet), elle reste la meilleure car le couloir à remonter est interminable et présente des difficultés alpines (qui seront franchies en rappel à la descente). Bref, il n'y a pas de recette miracle mais des choix à faire en fonction du profil de la pente, des conditions, du niveau et des connaissances de chacun.

Ce matin, pour ces deux couloirs dans le versant nord du panneau Sifflet - Scia, je choisis l'option 2. Les cumulus ayant l'habitude de plonger les montagnes dans le brouillard à midi, j'attaque dès que possible au parking. On y voit à peine. Je monte par le pas de la Coche puis l'arête est du Sciallet.

Le couloir nord est en bonnes conditions en évitant le crux (abîmé et durci par les passages) par une contre-pente rive gauche (plus raide et donc plus difficile que le crux) mais en excellentes conditions ce jour. Toute la combe en-dessous est un régal jusqu'à quelques encablures de la voiture. 

Rebelote les peaux, le Sciallet, petit bonus versant sud histoire d'arrondir le D+ à 2km verticaux puis go pour le couloir nord du col de la Scia. Conditions encore meilleures sauf les 100 mètres du haut (évidemment les plus raides, légèrement expo) bien béton. Pour le coup, chute totalement interdite. Les Hagan Boost 94 adorés lors des tests précédents ont vraiment été à la hauteur. Quelle accroche ces skis ! Et sinon, déchaussage à côté de la voiture aux réservoirs. Parfait !

Tôt le matin, c'est toujours plus beau
Tôt le matin, c'est toujours plus beau
Tôt le matin, c'est toujours plus beau
Tôt le matin, c'est toujours plus beau
Tôt le matin, c'est toujours plus beau

Tôt le matin, c'est toujours plus beau

C'est reparti. Encore un bon stock de neige peu après le départ vers 1600 m

C'est reparti. Encore un bon stock de neige peu après le départ vers 1600 m

Montée 2
Montée 2
Montée 2

Montée 2

Randonneurs partis sans doute pour le NE du Sifflet. Ce couloir ne m'a pas inspiré ce jour. Curieux d'avoir un retour. Si jamais...

Randonneurs partis sans doute pour le NE du Sifflet. Ce couloir ne m'a pas inspiré ce jour. Curieux d'avoir un retour. Si jamais...

Sur l'arête. Sifflet de profil puis Sciallet (on voit ma trace dans la contre-pente)
Sur l'arête. Sifflet de profil puis Sciallet (on voit ma trace dans la contre-pente)

Sur l'arête. Sifflet de profil puis Sciallet (on voit ma trace dans la contre-pente)

Bonus sud

Bonus sud

Sous le col de la Scia : comme en plein hiver
Sous le col de la Scia : comme en plein hiver

Sous le col de la Scia : comme en plein hiver

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #ski-glisse

Repost0

Publié le 18 Avril 2021

Avec le printemps qui fait son chemin malgré des températures frisquettes, l'envie de retrouver les baskets pour arpenter la nature et l'observer se fait de plus en plus ressentir. Durant le petit séjour dans le sud, j'en ai profité pour respirer le parfum de Provence et retrouver Thomas pour une sortie ornitho en Crau. Cela faisait bien longtemps que je n'y avais pas mis les pieds. Peu de photos mais de belles observations à la longue-vue : outardes canepetières, faucons crécerellettes, oedicnèmes criards, huppe fasciée, pipit rousseline, fauvette grisette, alouettes calandres, cigognes blanches...

De retour au bercail, je suis également allé relever une caméra sur un nouveau secteur que j'expérimente. Le résultat est prometteur avec déjà deux loups passés en plein midi trois jours avant moi. En ayant les yeux grands ouverts lors de nos sorties, on s'apercevra que la moindre forêt est d'une grande richesse. A vos yeux, oreilles, jumelles, appareils photos...

Lever de soleil en Crau

Lever de soleil en Crau

Un bruant proyer sur chaque buisson

Un bruant proyer sur chaque buisson

Rouge-queue à front blanc
Rouge-queue à front blanc

Rouge-queue à front blanc

Fauvette mélanocéphale

Fauvette mélanocéphale

Cigogne blanche

Cigogne blanche

Ajonc à petites fleurs

Ajonc à petites fleurs

Loups, orchidées et morilles. Une bien belle sortie !
Loups, orchidées et morilles. Une bien belle sortie !
Loups, orchidées et morilles. Une bien belle sortie !

Loups, orchidées et morilles. Une bien belle sortie !

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #animaux, #loup, #recoltes

Repost0

Publié le 17 Avril 2021

A skis, les conditions de neige sont le premier facteur de la difficulté. Un couloir à quarante-cinq degrés en grosse poudre sera moins risqué en cas de chute qu'une pente à trente degrés en carrelage. Et du même coup, psychologiquement, le premier sera plus facile que le second quand bien même il reste plus raide et le virage dans la profonde plus difficile à enclencher que sur neige dure.

Avec les petites chutes de neige de la nuit (une quinzaine de centimètres vers 2000 m), il est possible d'envisager de raidir un peu la pente avec les filles. Pour cette (dernière) balade (avant plusieurs jours), je choisis quelque chose de simple : les cumulus devraient rapidement enfler et il n'est pas question de lever les filles à point d'heure. Départ de Pipay, montée par la Mataru (que nous n'avons pas encore faite cette saison) puis en diagonale à gauche pour rejoindre le sommet de la roche Noire. Descente par le petit couloir ouest pile à l'arrivée des nuages. Un peu de stress pour elles entre la pente et le brouillard mais finalement s'apercevoir qu'avec ces conditions et la présence de l'adulte, ça passe facilement. Première sortie de niveau 3 avec les filles. Je ne fais pas de la difficulté une fixation mais ça fait toujours plaisir de voir qu'elles commencent à sortir des itinéraires faciles dont elles vont vite avoir fait le tour (du moins ceux à moins d'une heure de route de la maison).

Premier 3
Premier 3
Premier 3
Premier 3
Premier 3
Premier 3
Premier 3

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #ski-glisse

Repost0

Publié le 14 Avril 2021

Petit séjour dans le sud en ce début de vacances. Avril permet généralement de commencer à glisser vers des activités estivales. Précisons par ailleurs que cet exil se fait en total respect des contraintes sanitaires et avec les autorisations en règle. Il est un peu dommage de se sentir obligé de se justifier mais cela permet d'éviter les polémiques stériles et inutiles. Il y a suffisamment de sujets où les avis pluriels sont intéressants et enrichissants pour laisser aux oubliettes les autres.

Cela faisait un moment que je voulais emmener les filles sur la Sainte-Victoire. Pour cette reprise, nous nous dirigeons vers une grande classique facile (mais assez longue) du massif : l'arête sud intégrale de La Croix (ou les rois Mages). Il y a plusieurs accès (et retours) possibles. Je pense que le plus intéressant est le suivant :
- Départ du parking des Deux Aiguilles
- Montée par l'oppidum pour rejoindre le tracé vert "Forcioli"
- Il comporte plusieurs passages d'escalade donc se fera encordé : l'écaille de la Tortue (3c), une cheminée facile (2) puis un petit mur suivi d'un couloir (3b), le tout séparé par des sections sur sente. Lorsque nous arrivons à l'attaque de la voie, il est 11h30 (en partant vers 10h15). Ce sera la pause pique-nique avant d'attaquer la voie qui nous prendra trois heures.
- La voie elle-même comporte une dizaine de longueurs en 4c max sur le papier. Les cotations sont peut-être un poil justes pour les passages clés, d'autant qu'avec le très peu d'équipement en place, j'ai peut-être fait quelques variantes de quelques centimètres qui peuvent être un peu plus difficiles. Mais ça passe très bien en chaussures d'approche.
- On sort pile à la Croix.
- Descente magnifique et technique par le trou du Garagaï, en traversant ensuite main gauche au-dessus des Deux Aiguilles. Une boucle intégrale.

Matériel : corde 2x50 (qui permet de tirer de grandes longueurs, notamment dans le haut), 6-7 dégaines, sangles, Friends 0,4 à 0,75 (utilisés surtout pour installer des relais ; pas mis en progression). La voie est très peu équipée : une dizaine de pitons en tout. Si on n'ajoute pas de protection en tête, il faut avoir de la marge. Rocher superbe.

Approche

Approche

Dans la grande dalle blanche

Dans la grande dalle blanche

Le premier roi mage

Le premier roi mage

Sommet

Sommet

Le trou du Garagaï

Le trou du Garagaï

Amusements de la veille. Les sites ne manquent pas en Provence.
Amusements de la veille. Les sites ne manquent pas en Provence.
Amusements de la veille. Les sites ne manquent pas en Provence.

Amusements de la veille. Les sites ne manquent pas en Provence.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost0