Publié le 18 Novembre 2022

Comme en 2003 après la canicule, l'automne version coloration de la végétation joue les prolongations. Ca a commencé en altitude avec les érables et sorbiers qui étaient à leur apogée à la mi-octobre (d'habitude, c'est plutôt dans la première semaine) puis les hêtres qui passent généralement avant le 15 (là c'était seconde quinzaine). Plus plus rien.

C'est la première fois que je remarque un tel contraste. Habituellement, la végétation se colore progressivement en perdant de l'altitude. Cette année, en-dessous de 1000 mètres, tout s'est arrêté pendant deux semaines et est resté vert jusque vers le 10 novembre. Et là enfin, on a commencé à voir la coloration des feuilles aux basses altitudes.

Habituellement, à cette date, il n'y a plus aucune feuille sur les arbres hormis quelques récalcitrant. Cette année, c'est plein pot à 700 mètres d'altitude à la mi-novembre. Du jamais vu pour ma part. Quelques balades à vélo sur les balcons de Belledonne pour profiter de ces derniers jours avant l'arrivée du froid.

Automne décalé
Automne décalé
Automne décalé
Automne décalé
Automne décalé
Automne décalé

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #vélo, #paysages

Repost0

Publié le 12 Novembre 2022

Après la Corse, retour à la maison dont deux fois sur la dent de Crolles. Mais la sortie qui restera la plus intéressante sera celle sur la barrière est du Vercors avec une montée nocturne au pas de la Balme depuis Château-Bernard et une traversée des crêtes en direction de Gresse-en-Vercors et retour par le pas de Serre Bryon. C'est long (26 km et 1700 m de dénivelé) mais surtout avec du terrain peu roulant (lapiaz). Enormément de bouquetins sur toutes la partie des crêtes. Et l'envie de revenir cet hiver pour reskier les couloirs au soleil levant. Bientôt peut-être.

dent de Crolles
dent de Crolles
dent de Crolles
dent de Crolles
dent de Crolles

dent de Crolles

Vercors
Vercors
Vercors
Vercors
Vercors
Vercors
Vercors
Vercors

Vercors

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #randonnée sportive, #Vercors, #animaux

Repost0

Publié le 6 Novembre 2022

C'est toujours aussi beau, surtout en cette saison, mais c'est toujours aussi court. Une semaine finalement assez atypique de par les conditions suivantes :
- Températures nettement au-dessus de la normale, comme partout en France depuis début octobre. Eau à 21-22°C.  Toutes les sorties en t-shirt et parfois une polaire, pas davantage. Pas sorti la doudoune (en ce qui me concerne).
- Automne pratiquement pas présent visuellement : châtaigniers à peine jaunis, fougères complètement grillées par l'été sec et caniculaire.

Pour résumer, une magnifique semaine pour toute la troupe basée au sud-ouest, et qui aura bien pu profiter de chaque journée :
- Randonée à Campo Mauro et baignade
- Escalade sur le site sportif du col de Bavella 
- Randonnée à la Punta Velaco : splendides itinéraire et belvédère
- Randonnée sur les hauts plateaux entre Serra di Scopamene et Aullène
- Traversée des arêtes du Lion de Roccapina
- Visite de Bonifacio
- Randonnée en boucle à l'ouest de Bonifacio, en passant par le phare de la Madonetta
- Randonnée autour du beau village de Fozzano
- Plages de Propriano

Ce n'est qu'un mince aperçu des possibilités dans le secteur.

Mer : Ajaccio, Campo Mauro, Propriano, Bonifacio...
Mer : Ajaccio, Campo Mauro, Propriano, Bonifacio...
Mer : Ajaccio, Campo Mauro, Propriano, Bonifacio...
Mer : Ajaccio, Campo Mauro, Propriano, Bonifacio...
Mer : Ajaccio, Campo Mauro, Propriano, Bonifacio...
Mer : Ajaccio, Campo Mauro, Propriano, Bonifacio...
Mer : Ajaccio, Campo Mauro, Propriano, Bonifacio...
Mer : Ajaccio, Campo Mauro, Propriano, Bonifacio...
Mer : Ajaccio, Campo Mauro, Propriano, Bonifacio...
Mer : Ajaccio, Campo Mauro, Propriano, Bonifacio...
Mer : Ajaccio, Campo Mauro, Propriano, Bonifacio...
Mer : Ajaccio, Campo Mauro, Propriano, Bonifacio...
Mer : Ajaccio, Campo Mauro, Propriano, Bonifacio...
Mer : Ajaccio, Campo Mauro, Propriano, Bonifacio...

Mer : Ajaccio, Campo Mauro, Propriano, Bonifacio...

Granite : Campo Mauro, Bavella (col, punta Velaco et trou de la Bombe), Roccapina
Granite : Campo Mauro, Bavella (col, punta Velaco et trou de la Bombe), Roccapina
Granite : Campo Mauro, Bavella (col, punta Velaco et trou de la Bombe), Roccapina
Granite : Campo Mauro, Bavella (col, punta Velaco et trou de la Bombe), Roccapina
Granite : Campo Mauro, Bavella (col, punta Velaco et trou de la Bombe), Roccapina
Granite : Campo Mauro, Bavella (col, punta Velaco et trou de la Bombe), Roccapina
Granite : Campo Mauro, Bavella (col, punta Velaco et trou de la Bombe), Roccapina
Granite : Campo Mauro, Bavella (col, punta Velaco et trou de la Bombe), Roccapina
Granite : Campo Mauro, Bavella (col, punta Velaco et trou de la Bombe), Roccapina
Granite : Campo Mauro, Bavella (col, punta Velaco et trou de la Bombe), Roccapina
Granite : Campo Mauro, Bavella (col, punta Velaco et trou de la Bombe), Roccapina
Granite : Campo Mauro, Bavella (col, punta Velaco et trou de la Bombe), Roccapina
Granite : Campo Mauro, Bavella (col, punta Velaco et trou de la Bombe), Roccapina

Granite : Campo Mauro, Bavella (col, punta Velaco et trou de la Bombe), Roccapina

Villages : Sartène, Bonifacio, Fozzano, Propriano
Villages : Sartène, Bonifacio, Fozzano, Propriano
Villages : Sartène, Bonifacio, Fozzano, Propriano
Villages : Sartène, Bonifacio, Fozzano, Propriano
Villages : Sartène, Bonifacio, Fozzano, Propriano
Villages : Sartène, Bonifacio, Fozzano, Propriano
Villages : Sartène, Bonifacio, Fozzano, Propriano

Villages : Sartène, Bonifacio, Fozzano, Propriano

Oiseaux : milans royaux, étourneaux, tariers pâtres
Oiseaux : milans royaux, étourneaux, tariers pâtres
Oiseaux : milans royaux, étourneaux, tariers pâtres
Oiseaux : milans royaux, étourneaux, tariers pâtres
Oiseaux : milans royaux, étourneaux, tariers pâtres
Oiseaux : milans royaux, étourneaux, tariers pâtres

Oiseaux : milans royaux, étourneaux, tariers pâtres

Balades forestières (Aullène)
Balades forestières (Aullène)
Balades forestières (Aullène)
Balades forestières (Aullène)
Balades forestières (Aullène)
Balades forestières (Aullène)
Balades forestières (Aullène)
Balades forestières (Aullène)
Balades forestières (Aullène)

Balades forestières (Aullène)

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Corse, #escalade-alpi, #randonnée sportive, #balade, #paysages, #animaux

Repost0

Publié le 28 Octobre 2022

Quiconque est attentif aux parois ne peut s'empêcher de poser ses yeux sur cette face verticale lorsqu'il franchit le col de la Vache sur le GR738. La crête des Ilettes présente une antécime culminant à environ 2650 m d'altitude dont la face sud est d'une raideur remarquable, rare pour Belledonne. En "haute" montagne dans ce massif (excepté donc les rochers de l'Homme), à part le Grand Pic face ouest-nord-ouest et la face sud de l'aiguille Saint-Phalle, je n'ai pas trouvé de face aussi raide que celle-ci. Et un rocher orange unique. Quand on se balade sur les dalles faciles de l'autre versant, on identifie du granite, ce que confirme le site référent geol-alp.com. Mais ce même site annonce également du granite pour cette face sud. C'est ce que je pensais jusqu'à y poser mes chaussons. Le rocher n'a pas beaucoup de grain et ressemble à s'y méprendre au gneiss de la voie "flamme de Pierre" à la Saint-Phalle. Et quand on voit à quelle point on a galéré pour forer des trous (je n'ai jamais trouvé un rocher aussi dur), je me demande si ce n'est pas un gneiss un peu particulier. Ce qui est surprenant c'est que dans les trois longueurs du haut, le perçage était bien plus facile, comme si on avait changé de rocher. Mystère à éclaircir avec de vrais géologues.

Revenons à cette aventure. J'avais repéré cette face de longue date. L'ampleur de l'approche m'avait un peu dissuadé jusqu'à cet été. Début septembre, je mène une reconnaissance avec prise de photos. Un itinéraire est tracé. Rendez-vous est pris avec Julien.

Mardi 25 octobre. Premier créneau après un monstre orage de grêle. On monte avec tout le barda dont 70 plaquettes. Il nous faudra trois heures pour atteindre le pied de la face, avec prudence sur la fin dans le pierrier totalement verglacé par les grêlons. La face est sèche. Le soleil arrive. On laisse la L1 pour plus tard et on monte directement par la droite au futur R1. On attaque d'ici et je démarre la L1. Le début est beau et facile, ça déroule. Arrivé au relais après un pas coriace, je mets un friend pour sortir et ma vache sur le crochet pour installer le relais. Impossible de faire autrement tant la face est raide. Dans la manip', le crochet saute et je dégage. Le friend a tenu mais c'est pas bon pour le moral. Ju bataille dans L2 et trouve une issue. Un bon 6b+. Au relais, avec le voile qui s'installe, je suis frigorifié. Je pars dans la longueur suivante et place assez efficacement les premiers points avant de buter sur une impasse. A gauche, rocher peu sûr et compliqué à protéger pour percer. A droite une dalle lisse peu engageante. Ju repart et passera par la dalle lisse, finalement pas si dur. C'est quand même bon d'avoir de la marge. Le temps passe. Nous descendons en rappels. Tout le matos est laissé sous un surplomb au pied de la face. Nous rentrons charger les accus, les vrais et aussi ceux du cerveau. Un peu tendus quant à la suite qui s'annonce coriace.

Jeudi 27 c'est reparti. A vide, nous ne mettons que deux heures. On regrimpe les trois longueurs équipés. Punaise ça grimpe ce bazar. Ju' trouve une issue à la suite, après moult hésitations. Au relais, cette fois, il fait bon. Je bulle en assurant. La suite est finalement plus facile et je peux m'y atteler. On éloigne les points. Ca reste cohérent avec ce qui précède. Finalement, nous sortons au sommet. Nous descendons en 4 longs rappels et finissons la première longueur laissée pour la fin. Incroyable d'avoir pu réaliser ce projet. 

Merci à Julien pour son amitié et son efficacité dans les longueurs dures où il fallait avoir un peu de marge et être capable d'engager.

Merci à Petzl pour le matériel : casques, dégaines mais surtout plaquettes, marteau etc.

Merci à la montagne de nous faire vivre de tels moments au milieu des bouquetins (très nombreux sur la marche d'approche), des aigles qui ont survolé la face le matin et des deux gypaètes barbus, les barbes rousses, qui sont venus nous saluer dans L7, quand nous savions enfin que c'était gagné, comme un clin d'oeil de la nature.

Topo.

Crête des Ilettes 2650 m, antécime est.
Voie Barbarossas 200 m 7 longueurs 6b+ max 6a+ obligatoire (à confirmer)
Ouverte du bas. 60 plaquettes ø10 inox Petzl. Prendre 10 dégaines et 2 sangles. Corde 45 m mais ça passe avec une 35 si on est sûr de sortir en haut.

Approche.
2h15 du Rivier d'Allemont ; 2h30 de la Betta.
De la Betta, monter au pas de la Coche puis suivre le GR738 vers le nord. On rejoint le sentier qui monte du Rivier. Le GR738 par vers l'est en direction du col de la Vache. On traverse un plateau herbeux avant de rejoindre des éboulis. A un moment, le sentier traverse à droite à environ 50 m de dénivelé sous la face. La rejoindre par un pierrier commode.

L1. Gravir le magnifique mur sculpté. Au sommet, soit monter à droite dans l'herbe soit tout droit vers un becquet (sangle) puis traversée horizontale à droite. 30 m. 5c/6a. 4 points
L2. Monter droit dans un mur gris puis traverser à gauche sur une dalle inclinée jusqu'à une fissure légèrement déversante. La remonter jusqu'à un trottoir. 25 m. 6a+. 6 points
L3. Droit le long d'une fissure puis partir à gauche sur une dalle. Remonter un dièdre évasé puis traverser à droite jusqu'au relais. Longueur très soutenue. 25 m. 6b+. 7 points.
L4. Franchir un petit dévers vers la droite puis gravir un beau mur. Traverser à droite sur une dalle pour rejoindre un petit dièdre. Poursuivre en ascendance à droite jusqu'à une terrasse de rhodos. 25 m. 6b. 7 points.
L5. Monter droit dans le dévers puis poursuivre jusque sous des surplombs. Traverser à gauche puis remonter un mur raide, les prises salvatrices sont sur la gauche ; attention à la grosse console à droite. Poursuivre droit jusqu'au relais. Longueur très soutenue. 30 m. 6b+. 7 points.
L6. Monter droit vers un petit dièdre puis en oblique à droite jusqu'à une petite terrasse. Tout droit sur un mur orange (grosse prises crochetantes) puis finir par du gris un peu lichéneux. Relais au sommet du pilier. 30 m. 5c/6a. 6 points.
Transition. Monter quelques mètres sur l'arête puis traverser à droite horizontalement pour trouver une plaquette rive gauche du couloir. On peut faire relais sur cette plaquette pour que L7 fasse un peu moins de 40 m et diminuer le tirage. Le premier point est un peu loin mais c'est du 3 ; en outre, il y a un très bon becquet sur la gauche. Avec une corde de 35 m, le second pourra démarrer sur cette section en 3 pour que le leader atteigne le dernier relais.
L7. Gravir un mur avec de très bonne prises et sortir sur la grande dalle sommitale. Traverser à gauche puis gagner le sommet par une grande oblique à gauche (points un peu loin mais c'est facile ; attention quand même à quelques prises amovibles). 40 m. 5b. 8 points.

Descente.
Possible en 4 rappels équipés sur maillons à R7, R6, R5 et R3 (de R1 on descend à pied). Le rappel à R5 est un peu pénible car en oblique. Il faut clipper 3 points de la longueur. Sinon, ça descend facilement à pied de l'autre côté.

L2

L2

L3

L3

L4

L4

L5
L5

L5

L6

L6

L7

L7

Une des faces les plus raides de Belledonne
Une des faces les plus raides de Belledonne
Une des faces les plus raides de Belledonne
Une des faces les plus raides de Belledonne

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #escalade-alpi

Repost0

Publié le 23 Octobre 2022

Deux petites journées dans ce joli massif, taillé pour l'escalade en automne (et pas que). Le samedi, on arrive vers 14h aux rochers de Gonson (Méaudre). Premier rappel : c'est trempé. On remonte en grimpant deux longueurs. Autre ligne de rappels. Ca a l'air mieux. On réussira à faire quelques jolies longueurs dont le très beau 6a+ de Armagonson.

Les voies ont été ouvertes par Olivier Dutel. Merci à lui. Topo ici.

Nuit dans le Partner sur la prairie des Narces. A peine besoin de mettre la doudoune au petit matin. Hallucinant.

Le lendemain, direction Presles. Comme le vent de sud est bien présent et devrait forcir, on reste aux étages inférieurs. Direction Digitibus. On commence par les deux premières longueurs de Boubou (6a ; 6b) dont le crux de L2 est bien tassé (longueur hétérogène). On poursuit par Digitibus, plutôt dans le 6a soutenu que le 5c/5c+ si on s'en réfère aux standards actuels. Presles reste Presles : les longueurs sont raides et soutenues. Descente en rappel dans la ligne équipée (3x50 m). Nickel même s'il fallait choisir le moment de tirer la corde entre deux rafales de vent.

Méaudre, avec une superbe lumière.
Méaudre, avec une superbe lumière.
Méaudre, avec une superbe lumière.
Méaudre, avec une superbe lumière.
Méaudre, avec une superbe lumière.
Méaudre, avec une superbe lumière.
Méaudre, avec une superbe lumière.
Méaudre, avec une superbe lumière.

Méaudre, avec une superbe lumière.

Presles, avec une lumière blafarde

Presles, avec une lumière blafarde

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Vercors, #escalade-alpi

Repost0