Publié le 18 Juillet 2019

La Norvège, c'est le pays de l'eau. Outre les côtes maritimes, la mer s'insère à l'intérieur en ce qu'on appelle les fjords. Le plus long d'Europe (et deuxième mondial) est le Sognefjorden qui atteint jusqu'à 1300 m de profondeur et plus de 200 km de long.

Par ailleurs, le pays est rempli de lacs. On en trouve partout. Il est difficile de faire cinq kilomètres de route sans passer à côté d'un lac, dont certains atteignent plusieurs dizaines de kilomètres de long (plus de 100 km pour le Mjøsa du côte de Lillehammer). Pas étonnant de voir que leur électricité demeure essentiellement hydraulique et que, pour cinq millions d'habitants, la solution du véhicule électrique se soit imposée. Y'a qu'à voir le nombre incalculable de Tesla. Certes, c'est un gros véhicule et on gagnerait à voir de petites voitures légères en remplacement mais dans tous les cas, ces véhicules bénéficient d'accompagnements comme la gratuité de la recharge publique et des ferries.

Les lacs, on adore, et on été surpris de voir que certains, de par leur faible profondeur, affichaient une eau parfaite pour se baigner (au pifo 23°C). Leur limpidité, comme celle des rivières, est également remarquable. On n'a pas hésité à alimenter l'eau de la citerne avec même si, pour la consommation, j'ai utilisé mon habituel filtre Katadyn Befree puisque je l'avais emporté.

Le Reinsnosvatnet (vatnet = lac) du côté de Odda : une idée parmi tant d'autres pour s'imprégner de l'ambiance des lacs de montagne. Petit déj' cinq étoiles
Le Reinsnosvatnet (vatnet = lac) du côté de Odda : une idée parmi tant d'autres pour s'imprégner de l'ambiance des lacs de montagne. Petit déj' cinq étoiles
Le Reinsnosvatnet (vatnet = lac) du côté de Odda : une idée parmi tant d'autres pour s'imprégner de l'ambiance des lacs de montagne. Petit déj' cinq étoiles
Le Reinsnosvatnet (vatnet = lac) du côté de Odda : une idée parmi tant d'autres pour s'imprégner de l'ambiance des lacs de montagne. Petit déj' cinq étoiles
Le Reinsnosvatnet (vatnet = lac) du côté de Odda : une idée parmi tant d'autres pour s'imprégner de l'ambiance des lacs de montagne. Petit déj' cinq étoiles

Le Reinsnosvatnet (vatnet = lac) du côté de Odda : une idée parmi tant d'autres pour s'imprégner de l'ambiance des lacs de montagne. Petit déj' cinq étoiles

Peu après, randonnée ultra sauvage le long de la rivière qui alimente ce lac
Peu après, randonnée ultra sauvage le long de la rivière qui alimente ce lac
Peu après, randonnée ultra sauvage le long de la rivière qui alimente ce lac
Peu après, randonnée ultra sauvage le long de la rivière qui alimente ce lac
Peu après, randonnée ultra sauvage le long de la rivière qui alimente ce lac
Peu après, randonnée ultra sauvage le long de la rivière qui alimente ce lac
Peu après, randonnée ultra sauvage le long de la rivière qui alimente ce lac

Peu après, randonnée ultra sauvage le long de la rivière qui alimente ce lac

Un des innombrables lacs le long de la côte sud

Un des innombrables lacs le long de la côte sud

Soirée étape vers 1000 m d'altitude sur la route 13 (Vikafjell). Je m'octroie une balade du soir en espérant le coucher de soleil. Je ne le verrai pas mais le paysage sera tout de même exceptionnel avec des ambiances presque automnales !
Soirée étape vers 1000 m d'altitude sur la route 13 (Vikafjell). Je m'octroie une balade du soir en espérant le coucher de soleil. Je ne le verrai pas mais le paysage sera tout de même exceptionnel avec des ambiances presque automnales !
Soirée étape vers 1000 m d'altitude sur la route 13 (Vikafjell). Je m'octroie une balade du soir en espérant le coucher de soleil. Je ne le verrai pas mais le paysage sera tout de même exceptionnel avec des ambiances presque automnales !

Soirée étape vers 1000 m d'altitude sur la route 13 (Vikafjell). Je m'octroie une balade du soir en espérant le coucher de soleil. Je ne le verrai pas mais le paysage sera tout de même exceptionnel avec des ambiances presque automnales !

Belle étape avec ce lac à côté de Glåmos, près de Røros
Belle étape avec ce lac à côté de Glåmos, près de Røros

Belle étape avec ce lac à côté de Glåmos, près de Røros

En plein coeur du Forollhogna
En plein coeur du Forollhogna

En plein coeur du Forollhogna

Lacs de partout et routes complètement désertes en montant à Trysil
Lacs de partout et routes complètement désertes en montant à Trysil

Lacs de partout et routes complètement désertes en montant à Trysil

Etape sur le lac Vänerm, plus grand lac de Suède

Etape sur le lac Vänerm, plus grand lac de Suède

Des rivières partout également

Des rivières partout également

Le fameux Sognefjorden, le seul moment où l'on aura une météo un peu limite sur deux jours
Le fameux Sognefjorden, le seul moment où l'on aura une météo un peu limite sur deux jours
Le fameux Sognefjorden, le seul moment où l'on aura une météo un peu limite sur deux jours
Le fameux Sognefjorden, le seul moment où l'on aura une météo un peu limite sur deux jours

Le fameux Sognefjorden, le seul moment où l'on aura une météo un peu limite sur deux jours

La Rauma (Romsdalen)

La Rauma (Romsdalen)

Isfjorden (Åndalsnes) où nous apercevrons furtivement des dauphins

Isfjorden (Åndalsnes) où nous apercevrons furtivement des dauphins

Cascade sur la Rugla, du côté de Røros
Cascade sur la Rugla, du côté de Røros

Cascade sur la Rugla, du côté de Røros

Petit lac pas trop froid sur la côte près de Aure

Petit lac pas trop froid sur la côte près de Aure

Rivière du Forollhogna. Carrément baignable !
Rivière du Forollhogna. Carrément baignable !

Rivière du Forollhogna. Carrément baignable !

Pour finir, de l'eau venue du ciel : monstre orage sur l'autoroute vers Göteborg

Pour finir, de l'eau venue du ciel : monstre orage sur l'autoroute vers Göteborg

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #paysages, #Norvège

Repost0

Publié le 17 Juillet 2019

En-dehors des quelques grandes villes (Bergen, Trondheim...) dont nous parlerons plus tard et des fjords, la partie sud de la Norvège présente des paysages variés, façonnés par le relief granitique. Si les grandes plages sont réservées à la Suède et au Danemark, la Norvège se présente comme beaucoup plus découpée. Il faudra plus d'une virée pour en faire le tour. On y a trouvé des ressemblances avec la Bretagne et un climat loin d'être pire : les températures estivales d'une ville comme Stavanger sont celles de Brest, avec un peu moins de pluie (l'hiver, elles sont de l'ordre de celles de Grenoble, de même que le nombre de jours de neige ; en revanche, la pluie est abondante). Coup de coeur personnel pour la partie située entre Mandal et Ogna avec des côtes très découpées, des petits ports inaccessibles avec un relief tourmenté, et pas âme qui vive sur les routes.

Mer du nord, du ferry lors de la traversée depuis le Danemark

Mer du nord, du ferry lors de la traversée depuis le Danemark

Arrivée en Norvège : petit port à l'ouest de Kristiansand
Arrivée en Norvège : petit port à l'ouest de Kristiansand
Arrivée en Norvège : petit port à l'ouest de Kristiansand

Arrivée en Norvège : petit port à l'ouest de Kristiansand

Habitant typique des petits ports du sud

Habitant typique des petits ports du sud

Presqu'ile de Lindesnes
Presqu'ile de Lindesnes
Presqu'ile de Lindesnes

Presqu'ile de Lindesnes

Petit port au sud d'Egersund
Petit port au sud d'Egersund
Petit port au sud d'Egersund

Petit port au sud d'Egersund

Pont sur la route de l'Atlantique

Pont sur la route de l'Atlantique

Petits ports dans le secteur de l'île de Tustna, à l'est de Kristiansand
Petits ports dans le secteur de l'île de Tustna, à l'est de Kristiansand
Petits ports dans le secteur de l'île de Tustna, à l'est de Kristiansand

Petits ports dans le secteur de l'île de Tustna, à l'est de Kristiansand

Suède : plage sauvage au sud de Göteborg
Suède : plage sauvage au sud de Göteborg
Suède : plage sauvage au sud de Göteborg
Suède : plage sauvage au sud de Göteborg

Suède : plage sauvage au sud de Göteborg

Phare de Hirschals (nord du Danemark)

Phare de Hirschals (nord du Danemark)

Fjällbacka, nord de la côte ouest de la Suède
Fjällbacka, nord de la côte ouest de la Suède

Fjällbacka, nord de la côte ouest de la Suède

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #paysages, #Norvège

Repost0

Publié le 16 Juillet 2019

Notre projet impliquait soit un voyage en avion avec location de voiture à l'arrivée soit un départ routier depuis la France. Ayant déjà pris contact avec Xavier de chez Blacksheep Van, c'était l'occasion de profiter du tarif client et de découvrir ce mode de déplacement.

Nous sommes donc partis avec un California équipé haut de gamme nous laissant entière autonomie.

Les avantages :
- Pas de casse-tête pour les nuitées
- Programme modulable au gré des envies et de la météo
- Nuits probables dans de beaux coins, la Norvège étant un pays très libre pour cela

Les inconvénients :
- La route depuis la France

Au niveau équipement, on trouve :
- un toit relevable avec lit 130
- un lit 120 rabattable en bas
- frigo
- évier
- deux plaques de gaz 
- équipement cuisine
- réserve d'eau 30 litres (avec témoin de remplissage)
- nombreux rangements sous l'éviter et le gaz, sur l'arrière, sur la banquette, sur l'avant... 
- douchette extérieure
- prises recharge USB + prise 220V pour charger par exemple, les batteries d'appareil photo
- auvent latéral dépliant + deux fauteuils (possibilité de rajouter deux tabourets pliant dans le logement des fauteuils)
- chauffage stationnaire (nous ne l'avons utilisé qu'une fois, la nuit où la température est descendue à 5 degrés, et encore, en position 1 sur 10)
- plusieurs points d'éclairage

Consommation d'essence (gasoil) très correcte, surtout quand on roule à 80 km/h (moins de 6 l / 100km). Sur autoroute, ça commence à s'énerver quand on passe le 120 : on tourne au-delà des 8 l / 100 km. (moteur 2000 cm3, 150 CV)

Côté tarif, je ne pense pas qu'on fasse forcément des économies mais c'est probablement équivalent à l'avion. Le côté liberté, associé à la perspective de dormir dans de beaux paysages a été l'argument principal. Quelques images des spots visités en "camion". Et remerciement à Blacksheep Van Grenoble Alpes. Je recommande sans hésitation.

Carnet nordique : le déplacement
Carnet nordique : le déplacement
Carnet nordique : le déplacement
Carnet nordique : le déplacement
Carnet nordique : le déplacement
Carnet nordique : le déplacement
Carnet nordique : le déplacement
Carnet nordique : le déplacement
Carnet nordique : le déplacement
Carnet nordique : le déplacement
Carnet nordique : le déplacement
Carnet nordique : le déplacement
Carnet nordique : le déplacement
Carnet nordique : le déplacement
Carnet nordique : le déplacement
Carnet nordique : le déplacement
Carnet nordique : le déplacement
Carnet nordique : le déplacement
Carnet nordique : le déplacement

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #paysages, #Norvège

Repost0

Publié le 14 Juillet 2019

Après avoir visité trois fois ce pays en mode hiver skis aux pieds, je tenais à y retourner à la belle saison en famille dans un mode découverte. Ce serait moins sportif que nos précédentes virées nordiques à vélo car l'idée était de profiter de paysages variés et donc, sur des distances beaucoup plus longues. Pour qu'il y ait un minimum d'aventure (ce terme reste sans doute usurpé), nous avons opté pour un séjour en véhicule aménagé depuis la France. Certes, cela fait beaucoup de kilomètres mais on se console en se disant que l'impact restera inférieur à celui de l'avion. 
Citons pêle-mêle quelques uns des objectifs de ce voyage :
- dormir au gré des envies et des découvertes, si possibles dans de beaux endroits
- profiter des paysages variés : fjords, lacs, villes, taïga...
- aller à la rencontre des grands espaces, leurs glaciers, leur faune
- flâner dans quelques belles villes
- ...

Le coeur du séjour sera le sud de la Norvège jusqu'à Trondheim. Avec quelques écarts en Allemagne, au Danemark et en Suède. Sur trois petites semaines.
Au niveau trajet, ce sera plein nord jusqu'au nord du Danemark où un ferry nous déposera au sud de la Norvège (Kristiansand). Ensuite, grosso modo le circuit suivant : Stavanger, Odda, Bergen, Vik, Sognefjorden, Sognefjell, Dovrefjell, Åndalsnes, Trondheim, Røros, Forollhogna, lac Vänerm, Malmö, Hambourg

Quelques images avant des impressions plus précises

J1 : Fribourg-em-Brisgau

J1 : Fribourg-em-Brisgau

J3 : Aarhus

J3 : Aarhus

J4 : maisons colorées dans un petit port vers Mandal

J4 : maisons colorées dans un petit port vers Mandal

J5 : petite route sur la côte sud

J5 : petite route sur la côte sud

J6 : cabane en pleine nature du côté de Odda

J6 : cabane en pleine nature du côté de Odda

J7 : Bergen

J7 : Bergen

J8 : paysage dans le Sognefjorden

J8 : paysage dans le Sognefjorden

J9 : Nigardsbreen

J9 : Nigardsbreen

J10 : Leirbrean

J10 : Leirbrean

J11 : Dovrefjell

J11 : Dovrefjell

J12 : petit port vers Aure

J12 : petit port vers Aure

J13 : cathédrale de Trondheim

J13 : cathédrale de Trondheim

J14 : Røros

J14 : Røros

J15 : cabane au bord d'un lac dans le Hedmark

J15 : cabane au bord d'un lac dans le Hedmark

J16 : Fjällbacka

J16 : Fjällbacka

J17 : Malmö

J17 : Malmö

J18 : Hambourg

J18 : Hambourg

J19 : Baden-Baden

J19 : Baden-Baden

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #animaux, #paysages

Repost0

Publié le 10 Juillet 2019

Petite sortie avec les filles aujourd'hui. l'idée : travailler les manips. Le constat est évident : le niveau des grimpeurs monte. Passer en libre et à vue du 7a n'a plus rien d'un exploit depuis longtemps. En montagne et en grande voie, j'observe beaucoup de cordées qui n'hésitent pas à aller dans des itinéraires soutenus dans le 6. Paradoxalement, j'évite au maximum les itinéraires fréquentés ou alors me débrouille pour y être avant ou après le flot. Certes, c'est toujours plus sécurisant (chutes de pierres notamment) de ne pas être précédé mais ce qui motive avant tout mon choix, c'est le temps passé aux relais par les cordées, que ce soit lors de l'ascension ou la descente en rappel, et donc l'attente pour les autres. Un des reproches que l'on m'a fait à propos de Belledonne Escalade concerne les horaires serrés des escalades. Je persiste à dire qu'en réduisant au minimum le temps passé dans les manips', ces horaires n'ont rien d'exceptionnels et ne demandent pas de "courir" dans les voies, contrairement aux horaires "Rébuffat". Il faut vraiment avancer pour être dans les fourchettes annoncées des 100 plus belles dont les ascensions ont été réalisées dans les années 70 (!!), pas dans le VTopo Belledonne Escalade. De temps à autre, nous prenons donc le temps de faire quelques sorties pour travailler les manips de corde tout en étant dehors. Et y'a encore du boulot !

Demi-journée au Gros Caillou au-dessus de Prapoutel. Rien de bien intéressant pour la grimpe (contrairement au proche rocher de la Betta) mais un très joli cadre et peu de marche, bien adapté au pique-nique et à ce type d'activités.

Grimper en tête, assurer, descendre en rappel... On a passé en revue plusieurs notions dont deux restent encore à acquérir : assurer (correctement) un grimpeur en tête et installer une moulinette. Nous reviendrons.
Grimper en tête, assurer, descendre en rappel... On a passé en revue plusieurs notions dont deux restent encore à acquérir : assurer (correctement) un grimpeur en tête et installer une moulinette. Nous reviendrons.
Grimper en tête, assurer, descendre en rappel... On a passé en revue plusieurs notions dont deux restent encore à acquérir : assurer (correctement) un grimpeur en tête et installer une moulinette. Nous reviendrons.

Grimper en tête, assurer, descendre en rappel... On a passé en revue plusieurs notions dont deux restent encore à acquérir : assurer (correctement) un grimpeur en tête et installer une moulinette. Nous reviendrons.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi, #Belledonne

Repost0