Publié le 3 Janvier 2020

Marchons avec les loups, mais les vrais ! Car les autres, les loups "humains", nous marchons avec eux depuis la nuit des temps...
Ciel voilé +(donc) pas de transformation + petites contraintes personnelles + sorti 7 jours sur 7 précédemment = pas de sortie ce vendredi. L'occasion de vous parler une nouvelle fois de notre planète qui souffre. Le loup, le vrai, ajoute dans certaines circonstances, des difficultés aux éleveurs/bergers. Beaucoup s'en sortent, n'étant pas touchés ou mettant en place les mesures préconisées de protection. Parfois, cela ne fonctionne pas comme on aimerait. L'état français, a minima soucieux de notre biodiversité, les aide et les indemnise correctement. Pour toutes ces raisons, les agriculteurs, les éleveurs, les ruraux, ne sont pas tous remontés contre le loup. Loin de là. Ils essaient de faire de leur mieux comme beaucoup essaient de diminuer l'emploi de pesticides et de trouver des solutions alternatives efficaces pour pouvoir continuer à travailler en respectant la Terre. De même que je connais des chasseurs qui estiment n'avoir aucune priorité sur la grand canidé et n'ont rien à reprocher à sa présence.

Mais il y a aussi les autres. Et parmi eux, de grandes instances qui beuglent plus fort que tout le monde, faisant beaucoup de mal et donnant, en sus, l'impression que c'est toute une corporation voire tout un département qui pense comme eux. En première ligne de ce billet, la FDSEA05 (fédération des syndicats agricoles des Hautes Alpes) qui appelle à manifester ce dimanche 5 janvier contre... la projection d'un film. Un film qui n'est pas du tout tourné contre les agriculteurs mais qui parle du loup. Un film qui essaie de comprendre comment vivent les loups et comment on pourrait essayer de vivre avec les loups.

Le loup n'est pas un problème en soi pour le biodiversité. On doit pouvoir continuer à vivre sans les loups. Le problème, c'est que notre impact n'est pas que sur les loups mais sur toutes les espèces. "On" ne veut pas de loup pour ne pas trop gêner les éleveurs. "On" accepte de détruire les abeilles et les insectes parce qu'on ne veut pas se passer de pesticides. "On" détruit le blaireau parce que parfois, il cause quelques dégâts sur les cultures... Plus près de chacun d'entre nous, nos voitures écrasent les hérissons, nos chats détruisent les petits passereaux... A bien y regarder, chacun d'entre nous est responsable de la destruction de la biodiversité. La cause à la conjonction de deux facteurs : notre empreinte écologique personnelle grandissante du fait de la technologie disponible et la démographie. Les conséquences sont désormais bien visibles sauf à avoir de grandes oeillères : incendies massifs en Australie (allez voir les images, c'est assez impressionnant), températures en hausse extrêmement rapide, fonte du permafrost... Sans parler de l'air que nous respirons. Le loup, les abeilles, les oiseaux, les hérissons, les blaireaux... tous les animaux doivent, parmi tant d'autres choses, avoir toute notre attention. Et c'est à chacun de faire de petites gestes à son niveau. C'est tout. Aucune dérogation ne doit être accordée ; sinon, par enfantillage et jurisprudence, on n'en sortira pas ("Maîtresse, lui il a droit, pourquoi pas moi ?").

Honte à la FDSEA05 qui, je l'espère, ne s'attirera que du mauvais en appelant au boycott d'un film apportant une richesse culturelle. Nous y croyons à en voir leur page Facebook plombée de messages contre eux et à regarder l'appel au soutien de Jean-Michel Bertrand que j'ai lancé sur ce même réseau social : déjà près de 150 partages et likes en à peine 12h dont une nuit ! On ne lâche rien. Et au passage, un très grand soutien à tous les nombreux agriculteurs qui, dans le silence et la douleur de leur métier, essaient chaque jour tant bien que mal de subvenir dans ce système douloureux, en essayant de faire de leur mieux pour limiter leur impact. Il ne faut pas hésiter à en parler également car c'est vraiment un métier difficile et l'amalgame est très facile de nos jours.

En résumé, allons voir le film "Marche avec les loups" qui sort en salles le 15 janvier (et courage à Jean-Michel qui le projète dans une énième avant-première ce dimanche 5 à Gap et qui sera confronté à cette manifestation) : c'est de loin la meilleure réponse à faire.

 

Le passage des loups. Image d'avant Noël, lors de mon dernier relevé de caméras.

Le passage des loups. Image d'avant Noël, lors de mon dernier relevé de caméras.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #loup, #humeur

Repost0

Publié le 2 Janvier 2020

"On vous souhaite, tout le bonheur...". Déjà quinze ans tout pile pour le tube du groupe de reggae grenoblois qui, finalement, exprime assez bien ce que je pourrais vous souhaiter pour cette nouvelle année 2020.

Mais aujourd'hui, ce bonheur était pour moi. Partager une petite randonnée à skis dans ces conditions (bonne neige, magnifique lumière, tranquillité, vues panoramiques avec mer de nuages...) avec ses propres enfants, c'est sûr, ça vaut tout l'or du monde. Et encore plus quand on voit leur sourire au bout des lèvres.

Tout est dit ; un Grand Rocher de l'après-midi avec les "sisters". Tranquillement. Simplement. Magique !

Une belle montée progressive : de petits coups de culs et des faux-plats, permettant un effort modéré
Une belle montée progressive : de petits coups de culs et des faux-plats, permettant un effort modéré
Une belle montée progressive : de petits coups de culs et des faux-plats, permettant un effort modéré
Une belle montée progressive : de petits coups de culs et des faux-plats, permettant un effort modéré
Une belle montée progressive : de petits coups de culs et des faux-plats, permettant un effort modéré

Une belle montée progressive : de petits coups de culs et des faux-plats, permettant un effort modéré

Belle lumière au sommet

Belle lumière au sommet

On se régale à la descente. Le style est encore très perfectible (tout comme le mien mais on ne me voit pas :P) mais ça tient debout et c'est autonome !
On se régale à la descente. Le style est encore très perfectible (tout comme le mien mais on ne me voit pas :P) mais ça tient debout et c'est autonome !
On se régale à la descente. Le style est encore très perfectible (tout comme le mien mais on ne me voit pas :P) mais ça tient debout et c'est autonome !
On se régale à la descente. Le style est encore très perfectible (tout comme le mien mais on ne me voit pas :P) mais ça tient debout et c'est autonome !
On se régale à la descente. Le style est encore très perfectible (tout comme le mien mais on ne me voit pas :P) mais ça tient debout et c'est autonome !
On se régale à la descente. Le style est encore très perfectible (tout comme le mien mais on ne me voit pas :P) mais ça tient debout et c'est autonome !

On se régale à la descente. Le style est encore très perfectible (tout comme le mien mais on ne me voit pas :P) mais ça tient debout et c'est autonome !

Eh oui : c'est déjà presque fini. Reste plus qu'à recommencer.

Eh oui : c'est déjà presque fini. Reste plus qu'à recommencer.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #ski-glisse

Repost0

Publié le 1 Janvier 2020

La nouvelle année commence comme s'était terminée la précédente : sur les skis. Aujourd'hui, ce fut une balade contemplative avec Thomas, en partie dans l'idée d'observer la minuscule chevêchette mais celle-ci se révèlera seulement à la tombée de la nuit par son chant mono-syllabique. Même si le ski était surtout un moyen de déplacement sur la neige qu'un but en soi sur ces collines peu adaptées à la glisse, c'est toujours un plaisir de venir de temps à autre ici, avec des vues magnifiques une fois dans les clairières sommitales, et un très grand calme. Au passage, alors que je m'attendais à un enneigement un peu meilleur que sur la partie sud du massif, j'ai pu noter que ce n'était finalement pas mieux, avec des limites skiables inférieures à 1300 m et encore, en versants nord dégagés.

A nous de nous adapter à la nature et de profiter de ce qu'elle nous offre. Certes, on souhaiterait un bel hiver, avec de la neige sur les arbres, à basse altitude, des torrents gelés, et des températures largement négatives. Mais les anticyclones hivernaux ne sont pas rares. Avec l'avantage de belles journées ensoleillées. 

Ambiance forestière reposante : seuls les petits cris des troupes de mésanges / roitelets nous accompagnent

Ambiance forestière reposante : seuls les petits cris des troupes de mésanges / roitelets nous accompagnent

Les belles prairies du Praillet
Les belles prairies du Praillet
Les belles prairies du Praillet
Les belles prairies du Praillet

Les belles prairies du Praillet

Descente du crêt Pointu, belle lumière

Descente du crêt Pointu, belle lumière

Quelles trouées en forêt mais globalement, le terrain se ferme de plus en plus à ces altitudes.

Quelles trouées en forêt mais globalement, le terrain se ferme de plus en plus à ces altitudes.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #ski-glisse

Repost0

Publié le 1 Janvier 2020

Tout en cédant à la coutume de présenter mes meilleurs voeux à mes internautes pour la nouvelle année, mais en toute sincérité, je cède aussi à l'habitude de commencer par un petit récapitulatif en images de la dernière.

La quête du loup : de très belles images rapportées de l'hiver et du printemps, suivi d'une désillusion estivale qui ne fait que renforcer ma motivation. On continue en 2020.
La quête du loup : de très belles images rapportées de l'hiver et du printemps, suivi d'une désillusion estivale qui ne fait que renforcer ma motivation. On continue en 2020.
La quête du loup : de très belles images rapportées de l'hiver et du printemps, suivi d'une désillusion estivale qui ne fait que renforcer ma motivation. On continue en 2020.

La quête du loup : de très belles images rapportées de l'hiver et du printemps, suivi d'une désillusion estivale qui ne fait que renforcer ma motivation. On continue en 2020.

Hiver 2019 : un excellent cru ! De la neige un peu plus que la moyenne mais surtout une météo très favorable. A noter une chute de neige historique en Belledonne au tout début février (un mètre cinquante en moyenne montagne).

Hiver 2019 : un excellent cru ! De la neige un peu plus que la moyenne mais surtout une météo très favorable. A noter une chute de neige historique en Belledonne au tout début février (un mètre cinquante en moyenne montagne).

Une saison qui m'aura valu quelques belles randonnées à skis avec les filles

Une saison qui m'aura valu quelques belles randonnées à skis avec les filles

En Autriche avec Lio et Nico
En Autriche avec Lio et Nico
En Autriche avec Lio et Nico

En Autriche avec Lio et Nico

Une tentative solo de traversée de Belledonne à skis et un moment magique à 3h du mat sous l'impressionnante muraille du Grand Pic

Une tentative solo de traversée de Belledonne à skis et un moment magique à 3h du mat sous l'impressionnante muraille du Grand Pic

Et en Norvège (Jostedal et Romsdal) avec Thibaut
Et en Norvège (Jostedal et Romsdal) avec Thibaut

Et en Norvège (Jostedal et Romsdal) avec Thibaut

Une expo photo à la médiathèque du CEA. Merci Isa !

Une expo photo à la médiathèque du CEA. Merci Isa !

L'éclipse de Lune en Chartreuse avec Benoît

L'éclipse de Lune en Chartreuse avec Benoît

Les filles qui se mettent vraiment à l'escalade : premières véritables grandes voies ensemble, premier 6 et premières longueurs en tête en grande voie pour Stella

Les filles qui se mettent vraiment à l'escalade : premières véritables grandes voies ensemble, premier 6 et premières longueurs en tête en grande voie pour Stella

Et à titre perso, après une rupture de poulie au printemps, une revisite complète de Belledonne version rocher, en vue de la réédition de mon topo Belledonne Escalade pour ce printemps.

Et à titre perso, après une rupture de poulie au printemps, une revisite complète de Belledonne version rocher, en vue de la réédition de mon topo Belledonne Escalade pour ce printemps.

Avec deux sorties marquantes : la traversée du Grand Pic de Belledonne à La Croix en solo intégral et la traversée complète des aiguilles de l'Argentière en 5h avec Thibaut

Avec deux sorties marquantes : la traversée du Grand Pic de Belledonne à La Croix en solo intégral et la traversée complète des aiguilles de l'Argentière en 5h avec Thibaut

Une présence moins régulière sur "ma" Dent de Crolles mais souvent au bon moment
Une présence moins régulière sur "ma" Dent de Crolles mais souvent au bon moment

Une présence moins régulière sur "ma" Dent de Crolles mais souvent au bon moment

Un second séjour en Norvège, en famille cette fois et estival. Une belle exploration de toute la partie sud avec glaciers, lacs, bords de mer, animaux (boeufs musqués, élans...), villes et de très beaux "bivouacs-camion".
Un second séjour en Norvège, en famille cette fois et estival. Une belle exploration de toute la partie sud avec glaciers, lacs, bords de mer, animaux (boeufs musqués, élans...), villes et de très beaux "bivouacs-camion".
Un second séjour en Norvège, en famille cette fois et estival. Une belle exploration de toute la partie sud avec glaciers, lacs, bords de mer, animaux (boeufs musqués, élans...), villes et de très beaux "bivouacs-camion".
Un second séjour en Norvège, en famille cette fois et estival. Une belle exploration de toute la partie sud avec glaciers, lacs, bords de mer, animaux (boeufs musqués, élans...), villes et de très beaux "bivouacs-camion".
Un second séjour en Norvège, en famille cette fois et estival. Une belle exploration de toute la partie sud avec glaciers, lacs, bords de mer, animaux (boeufs musqués, élans...), villes et de très beaux "bivouacs-camion".

Un second séjour en Norvège, en famille cette fois et estival. Une belle exploration de toute la partie sud avec glaciers, lacs, bords de mer, animaux (boeufs musqués, élans...), villes et de très beaux "bivouacs-camion".

Ainsi qu'un petit séjour fort agréable dans la belle ville de Turin

Ainsi qu'un petit séjour fort agréable dans la belle ville de Turin

Un brame du cerf nettement moins intensif qu'avant mais quelques sorties bien ciblées maintenant que le sujet est bien maîtrisé et de très grands moments

Un brame du cerf nettement moins intensif qu'avant mais quelques sorties bien ciblées maintenant que le sujet est bien maîtrisé et de très grands moments

Une année moins active également côté faune mais quelques belles sorties : avec les blaireaux grâce à Dom, une image de chevêche tte en vol espérée de longue date...
Une année moins active également côté faune mais quelques belles sorties : avec les blaireaux grâce à Dom, une image de chevêche tte en vol espérée de longue date...

Une année moins active également côté faune mais quelques belles sorties : avec les blaireaux grâce à Dom, une image de chevêche tte en vol espérée de longue date...

Des randonnées avec les filles : quelques belles nuits en cabanes

Des randonnées avec les filles : quelques belles nuits en cabanes

D'autres terminées à la nuit avec un décor époustouflant : ici dans le massif du Taillefer

D'autres terminées à la nuit avec un décor époustouflant : ici dans le massif du Taillefer

Un bel automne coloré dans mon fief de Belledonne

Un bel automne coloré dans mon fief de Belledonne

Et le plus beau début de saison de ski depuis... 2003 je dirais

Et le plus beau début de saison de ski depuis... 2003 je dirais

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Repost0

Publié le 31 Décembre 2019

Pour clôturer cette année 2019 riche en événements de pleine nature, rien de tel que des classiques locales :
- le 30 : ski en famille aux 7 Laux
- le 31 : ski aux 7 Laux puis collective improvisée à la dent de Crolles le soir

Cette Dent n'était pas du tout programmée mais quand les amis arrivent du sud en me demandant une idée de décrassage (anticipé) glissant pour l'après-midi précédant le réveillon, je ne peux pas laisser passer l'occasion de les emmener sur cette montagne qu'ils ne connaissent qu'à travers mes images.

Ils auront ainsi pu mesurer toute l'exposition du pas de l'Oeille, surtout avec le regel rapidement orchestré par le petit voile du soir. Et de belles rencontres pour finir l'année : Boris qui descend puis remonte avec nous, Olivier, Lucile, Gabin puis Thomas, Loïc, Jeannot, Adeline... Bravo à Priscilla, Laurent et Philippe (en monosplit Aluflex s'il vous plaît) pour leur première dent.

Sur les pistes des 7 laux
Sur les pistes des 7 laux
Sur les pistes des 7 laux

Sur les pistes des 7 laux

Dent du 31 : on ferme !
Dent du 31 : on ferme !
Dent du 31 : on ferme !
Dent du 31 : on ferme !

Dent du 31 : on ferme !

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #ski-glisse

Repost0