Publié le 4 Septembre 2022

Les données viennent de tomber : 2022 est le deuxième été le plus chaud en France depuis le début du XXIè siècle avec un écart à la moyenne de +2,3°C, derrière 2003 et ses +2,7°C. Le réchauffement climatique est en route et comment continuer à croire que nous n'en sommes pas responsables ? Certes, des données rapportent que les glaciers étaient moins conséquents qu'aujoud'hui au début du Moyen-Age ou vers la fin de l'Antiquité. Mais l'évolution a pris des siècles. Nous n'avons pas de données montrant un réchauffement aussi important en si peu de temps (disons, un demi-siècle) et tout cela semble corréler notre activité industrielle, consommatrice.

Ce n'est pas pour autant qu'il faille céder au catastrophisme. Déjà en 2003, on nous annonçait l'apocalypse. C'est reparti aujourd'hui avec les remarques du style "voici l'été le plus frais du reste de votre vie". Il aura quand même fallu attendre vingt ans pour revivre un (et encore, pas tout à fait) 2003 ; donc restons zen. En revanche, il est clair que l'état des glaciers est effrayant et qu'on doit réfléchir à notre façon de vivre. Je ne crois absolument pas à un retour à l'âge de pierre mais plutôt à un changement de mentalités qui ferait que les nouvelles générations aient moins envie, par exemple, de consommer, de voyager. Continuer à consommer, à voyager mais peut-être moins, plus "intelligemment", en accord avec ce que nous devrions faire. Et en parallèle malheureusement, commencer (continuer) à nous adapter au climat qui change.

En ce qui concerne la pluviométrie, la saison glissante (de l'automne 2021 à l'été 2022) n'est pas si pire chez moi (Bernin, Isère) en raison d'un automne et d'un début d'hiver très pluvieux/neigeux. Cette saison se classe quatrième sur onze (depuis 2012 incluse) en termes de sécheresse avec un cumul de précipitations de 932 mm (moyenne 1004 mm ; extrêmes 660 mm (2016) et 1410 mm (2013). Cependant, la sécheresse marquée qui dure depuis le mois de janvier est remarquable et, d'après les chiffres, fait pire que le repère de 1976.

Espérons que cela nous réserve un bel hiver sous la neige pour rééquilibrer la balance ! En attendant, les pluie sont de retour depuis une dizaine de jours et viennent d'ouvrir la saison des champignons alors que septembre 2003 avait été une catastrophe. Les cèpes et notamment Boletus edulis sont de sortie dans les forêts alpines. Bienvenue à l'automne !

2022 derrière 2003
2022 derrière 2003
2022 derrière 2003
2022 derrière 2003
2022 derrière 2003
2022 derrière 2003

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #nivo-météo, #récoltes

Repost0

Publié le 29 Août 2022

J'ai beau avoir fait plus de deux-cents fois le sommet, je n'avais jamais fait cette grande classique qu'est "poussez pas derrière". Un changement de programme de dernière minute me pousse à chercher quelque chose à faire proche de la maison avec Stella. De nouveau pour elle. Va pour cette voie.

A vrai dire, je ne l'avais jamais faite parce que je l'imaginais peu intéressante : des pas de blocs patinés voire pas commodes entrecoupés de marche dans la pierraille. Et c'est exactement le constat après parcours. Des passages pas toujours évidents malgré la cotation annoncée (cotation presque bloc en fait) et le reste à jardiner. Après, la ligne est évidente ; il est logique qu'il y ait une voie ici. Je ne pense pas y revenir. On aura quand même partagé un bon moment et au frais, important en cette fin d'été.

Petit casse-croûte au sommet à midi avant de redescendre en entendant une cordée en difficulté dans cette même voie. Sans dire que c'est difficile, ne pas se fier au traditionnel AD qui ne veut rien dire et compter sur des pas de bloc un peu techniques et patinés.

Une classique à la Dent
Une classique à la Dent
Une classique à la Dent
Une classique à la Dent

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Chartreuse, #escalade-alpi

Repost0

Publié le 28 Août 2022

Le tour de Chamechaude se fait habituellement dans le sens horaire : on monte soit du col de Porte, soit du Sappey pour aller faire d'abord le pas du Jardin puis le sangle du Jardin. La raison de ce choix est sans doute de préférer faire le pas du Jardin dans le sens montant. L'inconvénient de cette option est qu'on ne fait pas la brèche Arnaud (il faudrait la faire à la descente, assez compliqué pour le randonneur non alpiniste), ni le sommet (ou alors au prix d'un assez long aller-retour qui casse un peu la boucle).

C'est pourquoi je préfère tourner dans l'autre sens et réaliser le "pseudo-tour" de Chamechaude + sommet : on monte depuis le col de Porte puis on fait le sangle avant le pas du Jardin (donc en descendant, 30 mètres de désescalade en tout, assurage facile). Ensuite, on traverse la face est pour remonter par la brèche Arnaud (plus commode donc). De là, l'aller-retour au sommet ne prend que 100 mètres de dénivelé. On peut également partir du Sappey, monter le habert et faire d'abord la brèche Arnaud et le sommet avant le Jardin.

Ce circuit réalisé ce jour avec Emie lui a bien plu. Partis le matin à une heure correcte (8h), nous avons été pratiquement seuls jusqu'à la Folatière puis seuls sur le Jardin et la brèche Arnaud avant de retrouver la foule à proximité du sommet. Un bon moyen de réaliser le culmen de la Chartreuse autrement.

A noter le matériel de sécu emporté : une corde de 10 mètres, une sangle et un mousqueton, harnais et casques.

Sangle du Jardin
Sangle du Jardin

Sangle du Jardin

Le pas supérieur du Jardin

Le pas supérieur du Jardin

Sangle est

Sangle est

Sortie de la brèche Arnaud

Sortie de la brèche Arnaud

Le petit câble sous le sommet

Le petit câble sous le sommet

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Chartreuse, #randonnée sportive, #escalade-alpi

Repost0

Publié le 25 Août 2022

On en parlait hier.
"Tu as un jardin pour faire un potager toi ?
- Mon pote âgé, c'est toi !!! Et sinon, non, je n'ai qu'une terrasse, c'est une maison de village ! 
- En même temps, ton jardin c'est là-haut !

Ce "jardin", il est effectivement dans les montagnes et particulièrement celles que je vois à travers ma fenêtre. Retrouvailles avec Belledonne sur quatre journées variées en immersion avec bivouac en cette fin d'été car dans une semaine, c'est l'automne. D'ailleurs, en montagne, le paysage a déjà des teintes d'automne.

Cueillettes de myrtilles
Cueillettes de myrtilles

Cueillettes de myrtilles

Une belle saison pour le sorbier
Une belle saison pour le sorbier

Une belle saison pour le sorbier

Chamois
Chamois

Chamois

Circaète et crécerelle
Circaète et crécerelle

Circaète et crécerelle

Mésange noire

Mésange noire

Levers et couchers de soleil
Levers et couchers de soleil
Levers et couchers de soleil
Levers et couchers de soleil
Levers et couchers de soleil

Levers et couchers de soleil

Instants éphémères
Instants éphémères
Instants éphémères
Instants éphémères
Instants éphémères

Instants éphémères

Dernières floraisons.
Dernières floraisons.

Dernières floraisons.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #paysages, #animaux, #randonnée sportive, #nuitée

Repost0

Publié le 22 Août 2022

Sur la piste des loups. Quelques images montées dont les dernières issues des caméras automatiques, malgré le projet loup mis un peu entre parenthèses ces derniers temps.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #loup, #animaux

Repost0