Publié le 22 Juillet 2021

J'adore ce coin découvert dans mon enfance. La beauté du décor ne fait aucun doute. Mais pour le grimpeur, y compris celui qui aime la montagne et les longues randonnées jusqu'au pied des voies, le ratio temps d'approche - longueur des voies d'escalade reste défavorable.

C'est ce point que j'ai travaillé. Je ne pouvais pas déplacer les montagnes. Ni créer des parois inexistantes. Alors, j'ai "joué" avec ce que le terrain nous offre, et le matériel. L'idée était de monter ici dormir au refuge (voire en bivouac) puis de réaliser un long enchaînement le lendemain. Trois voies d'escalade de 5 à 6 longueurs entrecoupées de marche, suivies d'une traversée d'arêtes. Ainsi est né le panoramique des Sept-Laux. Je n'ai pas eu le temps de le parcourir d'une seule traite mais je vous le livre sans attendre pour que vous puissiez en profiter. Et nous avons fait en sorte que le matériel à trimballer soit léger.

Ce petit challenge local consiste donc à enchaîner plusieurs voies partant du lac Cottepens jusqu'au sommet de la Pyramide.

1- Approche. Du refuge, 30 minutes jusqu'au pied de Trilaux.

2- Trilaux. 6 longueurs, 5b

3- Marche 30 minutes sur la croupe menant au pied de l'antécime.

4- Deuxième dose. 5 longueurs, 4c

5- Marche 15 minutes : du collet, redescendre versant nord puis traverser et remonter un névé raide (ou un pierrier selon la date) jusqu'à l'attaque.

6- Cache à Laux. 6 longueurs, 5c (crux en L2, 5b obligatoire).

7- Rejoindre facilement le sommet du Toit (5 minutes).

8- Traversée Toit-Pyramide, 4a (décrite dans mon topo Belledonne Escalade)

9- Arête nord de la Pyramide en descente (3c)

10- Col de l'Amiante versant ouest (névés raides ou pierriers).

 

Matériel : l'ensemble a été pensé pour transporter un matériel léger compte tenu de la longueur et du retour (1600 m de dénivelé jusqu'en vallée) :

  • 1 corde à simple 30 m (ou un brin 50 pour doubler certaines longueurs)

  • 8 dégaines

  • friends 0,5 et 0,75

  • sangles

Bonne course !

Vue d'ensemble avec également la localisation de "symphonie..."

Vue d'ensemble avec également la localisation de "symphonie..."

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #escalade-alpi

Repost0

Publié le 22 Juillet 2021

Symphonie en sept majeur

Une rando-escalade à dix minutes du refuge sur un rocher exceptionnel. Zéro engagement.

Ouverture : Laurent Rastello et Lionel Tassan 20 et 22 juillet 2021

Matériel : goujons inox 10 mm fournis par Petzl. Corde de 25 m ; 7 dégaines.

Approche

Du refuge, traverser les deux passerelles puis au panneau, prendre à droite. Dépasser les pontons du lac de la Motte et longer la berge sud de celui-ci pour monter directement (pente herbeuse) au pied d'une dalle orientée plein nord. Attaque sur son bord droit. 10 minutes.

La voie

L1 « face à la motte ». Surmonter un petit mur (5a) puis poursuivre en dalle, en tirant légèrement à gauche. 5 points + relais.

Jonction à pied, 5 minutes. Rejoindre au-dessus un plateau herbeux puis le sentier du lac de la Ratoune. Il traverse en versant nord d'un chaos de gros blocs de granite (névés présents jusque début – mi-juillet)

L2 « la trav ' ». Attaquer dans une zone de faiblesse humide, entre des zones de rocher compact ultra lisse puis traverser vers la gauche sur une rampe facile. On rejoint un petit dièdre (plus facile sur le côté gauche, 4c). Traverser à gauche pour le relais sur un point et une sangle. Variante tout droit en 5c+. Relais sur bitard puis courte descente à pied pour la suite. 7 points + relais

L3 « la dalle ». Attaquer un petit mur raide (4b) puis traverser un peu à gauche pour aller faire relais sur une dalle couchée ultra compacte. 2 points + relais

L4 « la faille ». Monter droit (5a) puis partir à droite vers des écailles pour franchir une faille par une petite enjambée. Poursuivre par un mur fissuré. 4 points + relais

L5 « le pilier ». Traversée à droite et rejoindre un pilier qu'on remonte. Finir sur une arête couchée. 3 points + relais

On sort en 5 minutes au grand cairn dominant le lac de la Ratoune (bien visible du refuge). On peut logiquement s'en tenir là comme balade initiatique de proximité. Une suite existe toutefois. Marcher 15-20 minutes sur la croupe pierreuse puis herbeuse séparant le plateau lacs Ratoune – Blanc du plateau principal. Aller au déversoir du lac Blanc. Attaque dans la dalle de gauche

L6 + L7 « Blanche mèche ». Partir en ascendance oblique à gauche (3c, 4 points + relais). Poursuivre toujours légèrement à gauche et remonter la dernière dalle (5a, 5 points + relais)

Descente

Du cairn de la Ratoune par le sentier du lac de la Ratoune en partant d'abord à l'est puis au nord. Du belvédère final sur le lac Blanc d'abord par une pente à l'ouest ramenant au déversoir. De là, soit comme à l'aller puis par la descente de la Ratoune soit à vue dans des pentes d'herbes vers l'ouest pour rejoindre le GR738 presque à l'extrémité sud du lac Cottepens.

Pourquoi ce nom ?

Symphonie, ça sonne bien. C'est aussi le nom « symphonie d'automne » d'une voie majeure dominant un lac en Corse (pas de comparaison possible bien sûr mais la vue et le rocher s'y apparentent). Sept comme sept longueurs, sept lacs, sept-laux. Majeur parce que le rocher l'est. Le lac Majeur et tout ça... Chacun y comprendra ce qu'il veut.

 

Nouvelle voie aux Sept-Laux
Nouvelle voie aux Sept-Laux

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #escalade-alpi

Repost0

Publié le 21 Juillet 2021

Deux nouvelles voies au Toit (Belledonne)

 

1Antécime 2665 m, face ouest « deuxième dose » 4c. Corde 30 m, 6 dégaines

Entièrement équipée : 28 goujons inox 10 mm fournis par Petzl. Friends 0,5 et 0,75 au cas où.

Ouverture : Damien Céli, Lionel Tassan, 18 juillet 2021

Approche : du refuge, gagner le lac de la Ratoune puis le lac Blanc. Au déversoir de ce dernier, remonter à vue vers le sud pour gagner une croupe évidente menant au pied de la face. La voie attaque sur la partie gauche, au niveau d'une dalle claire caractéristique (cairn). 1h10.

L1 : Attaquer sur le bord droit de la dalle puis monter droit. Un pas un peu plus raide (4c) mène au relais proche du fil du pilier à droite.

L2 : Droit au-dessus, petit mur qu'on évite par la gauche (4c) puis facilement jusqu'à un second passage qui mène à des terrasses.

L3 : Traverser à gauche en légère ascendance. Franchir un petit mur puis poursuivre en passant sous un becquet (rocher à vérifier). Relais proche du pilier de gauche, près d'une console détachée (4a).

L4 : Prendre la dalle au-dessus (4c) puis sortir dans du facile. Partir légèrement en oblique à gauche (2 points à trouver) pour gagner le relais.

L5 : Petit mur au-dessus (3b) puis facilement jusqu'à un gros bloc. Relais sur un point + sangle.

Descente : à pied par un couloir de pierrailles et éventuellement de névés versant nord.

Pourquoi ce nom ?  Parce qu'après avoir grimpé une des voies dominant le lac Cottepens ouverte à l'automne, ce pilier est le deuxième étage d'une épopée vers le sommet du Toit. Cela fait aussi référence aux discussions diverses et variées à propos de la vaccination Covid.

 

Nouvelles voies au Toit

Sommet nord 2835 m, face nord-ouest « cache à Laux » 5c (5b obl.).

Entièrement équipée : 39 goujons inox 10 mm fournis par Petzl. Corde 30 m, 8 dégaines - Friends 0,5 et 0,75 au cas où.

Ouverture : Damien Céli, Laurent Rastello, Lionel Tassan, 18 et 20 juillet 2021

Approche : comme pour deuxième dose. Au pied de cette dernière, on poursuit en ascendance à gauche pour gagner un plateau. Remonter un névé (ou un pierrier) qui se raidit jusqu'à l'attaque. 1h30.

L1 : Attaquer droit dans du rocher raide compact et prisu pour gagner une terrasse confortable au pied d'une zone de dalles caractéristique (4c).

L2 : Droit au-dessus, puis légèrement à droite en dalle. Traversée à droite une petite faille (un pas délicat, 5c) puis remonter en tirant à droite (5c) vers des écailles. Au-dessus de celles-ci, traverser encore à droite pour gagner le relais.

L3 : Traverser à droite puis remonter un mur plus facile qu'il n'en a l'air (5b+). Poursuivre en direction d'un bloc de rocher clair. Le franchir et continuer quelques mètres pour trouver un relais confortable. Les difficultés sont terminées.

L4 : Rejoindre les dalles de la rive gauche d'un couloir et les remonter droit (3c).

L5 : Toujours tout droit dans ces dalles, avec un petit mur facile (3c).

L6 : Encore droit vers des dalles couchées puis sortir à gauche sur un petit mur (rochers instables). On sort dans des pentes d'herbe. Ascendance à gauche pour trouver le relais sur un bloc (3c). Poursuivre facilement jusqu'au sommet du Toit.

Descente : à pied par la facile arête ouest

Pourquoi ce nom ? Il fait suite à un jeu de mots déniché par l'intarissable Lolo dans une discussion du jour, orthographe modifiée (Laux vs l'eau) tout en rappelant les nombreuses cachettes de plaquettes suite aux différents portages.

Nouvelles voies au Toit
Vue générale

Vue générale

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #escalade-alpi

Repost0

Publié le 20 Juillet 2021

Retour au refuge avec Lolo cette fois. Après une montée dans l'après-midi on peaufine les repérages et on prend aussi le temps de se poser. Très bonne ambiance le soir, excellent accueil par l'équipe de Hervé le gardien. Nous ne sommes que 13.

Le lendemain, nous partons au boulot avec des accus rechargés. Les plaquettes sont sur place. Il n'y a plus qu'à. La raide et austère ceinture inférieure nous prend un peu de temps. Du 5c pas si trivial où il faut bien se caler pour percer. La suite est plus facile. Ca déroule et nous sortons au soleil tout proche du sommet du Toit.

Il est encore tôt et nous attaquons un autre petit projet jusqu'à ce qu'une veine de quartz (?) vienne anéantir une première puis une seconde mèche. Nous laissons les points et finissons l'après-midi au refuge.

Superbe moment là-haut. Les topos arrivent. Merci Lolo pour ces bons moments. Et merci à Manon, Hervé, Paulo pour leur accueil. D'autres photos plus tard.

Une invitation

Une invitation

Dans la voie en chantier
Dans la voie en chantier
Dans la voie en chantier

Dans la voie en chantier

Quel cadre !
Quel cadre !

Quel cadre !

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #escalade-alpi

Repost0

Publié le 18 Juillet 2021

Déjà trois montées là-haut depuis la fonte de neiges de fin juin. Le projet avait été initié à l'automne dernier avec mon ami Ju'. Un "premier étage" à trois possibilités, empilables (si besoin) pour une cordée désirant rester à proximité des lacs pour profiter de ce très joli bout de caillou.

Mais j'avais une autre idée derrière la tête. Proposer un parcours joignant plusieurs voies, un peu à la manière de la Grande Arabesque des Aravis mais en plus court et en 5c max, du moins je l'espère. Ce "panoramique des Sept-Laux" commencerait pratiquement au bord des lacs pour se terminer au sommet de la Pyramide à plus de 2900 m d'altitude.

Damien est de la partie pour me donner un coup de main et découvrir les joies de l'équipement. Les plaquettes sont déjà planquées là-haut ; nous en profiterons pour en monter d'autres. Le "deuxième étage" de ce projet est rondement mené et dans la lancée, nous nous attaquons à la suite. Malheureusement, les accus faiblissent plus vite que d'habitude (un gneiss très dur là-haut ?) et nous devons battre en retraite après une traversée en deuxième longueur. Les maillons rapides resteront en place. De même que les plaquettes au relais.

Une très belle journée. Et un grand merci à l'équipe du refuge des Sept-Laux (Hervé, Manon, Paulo) pour le stockage du matériel. Topo à venir.

Quelques ambiances vite saisies à la Dji Osmo Action
Quelques ambiances vite saisies à la Dji Osmo Action
Quelques ambiances vite saisies à la Dji Osmo Action
Quelques ambiances vite saisies à la Dji Osmo Action

Quelques ambiances vite saisies à la Dji Osmo Action

Et merci à Petzl pour le matériel.

Et merci à Petzl pour le matériel.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #escalade-alpi

Repost0