Publié le 7 Janvier 2021

En tant qu'aficionado de beaux itinéraires (pour le décor mais tout autant que pour l'esthétique et la logique du tracé), je confesse qu'en ce jour, j'ai dérogé à la règle pour un "vilain" aller-retour après avoir franchi deux crêtes. Et ce pour quatre raisons :
- Timing (boulot à 13h)
- Envie de m'éloigner un peu du domaine de la station pour tâter des neiges peu trafolées
- Envie de faire un bout de route avec les copains (Dav' et Lolo)
- Etre le plus possible au soleil

Ce quatrième point avait son importance en ce jour le plus froid de l'hiver pour l'instant (< -25°C dans certaines cuvettes du Vercors ; < -30°C dans le nord de l'Espagne). Et une partie des montées à l'ombre se feront avec le doudoune. Ainsi, en étant de retour à midi au parking de Pipay, je parviendrai à aller jusque sous le versant est du col de l'Aigleton avant de faire le retour seul, laissant les copains poursuivre leur grand tour, proche de celui-ci et majeur ! Avec un peu de regret de ne pouvoir les accompagner. J'aurais quand même ma dose avec 2,3 kmV dans la matinée. Les conditions sont excellentes même si ça manque un poil d'épaisseur pour skier serein partout.

Sans logique, mais avec poudre
Sans logique, mais avec poudre
Sans logique, mais avec poudre
Sans logique, mais avec poudre
Sans logique, mais avec poudre

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #ski-glisse

Repost0

Publié le 6 Janvier 2021

Avec la non-ouverture des stations de ski, les randonneurs redécouvrent la montagne autrement sur ces espaces. Il faut reconnaître que les coins les plus faciles et donc les plus adaptés à l'initiation ont été confisqués par les stations pour des raisons évidentes de gestion du risque d'avalanche. Ainsi, la croix de Chamrousse sans remontées mécaniques proposerait (au moins) cinq itinéraires distincts faciles et majeurs. Du côté du Collet-d'Allevard, ce serait au moins autant. Et du côté des Sept-Laux, les sommets de Roche Noire, des Oudis, ou les crêtes de Bédina ne seraient pas en reste. Alors, on en profite, tout en s'accommodant de la présence des pylônes, et tout en pensant à ceux qui vivent du tourisme hivernal et qui doivent commencer à s'impatienter sévèrement. C'est assez incroyable de voir que le Covid passe avant tout le reste, qu'on ne parle plus que de ça, qu'on ne tient pas compte des bombes à retardement générées par les mesures censées (je dis bien censées car certaines d'entre elles permettent d'en douter) limiter la propagation du virus. Et pour le coup (ski alpin), on se demande quand même en quoi le ski à la journée hors saison serait un vecteur majeur du virus. Finalement, à avoir trop la tête dans les chiffres, on finit peut-être par perdre le sens des choses. Bref, courage à tous les professionnels touchés.

Redécouverte du dôme des Oudis avec les filles en ce mercredi après-midi où il fallait dépasser 1900 m pour voir le soleil. Cependant, en-dessous, c'est tout aussi magnifique avec la neige qui adhère de partout, y compris sous les branches. On n'aura pas fait de piste damée en descente et skié uniquement de la poudreuse très légère, facile à tracer. Y compris en versants sud. C'est dire s'il fait froid. Pourvu que ces conditions excellentes perdurent bien qu'il manque une "petite" chute de 30-40 cm pour éviter tout risque de touchette !

Une sortie somptueuse avec une belle parhélie !
Une sortie somptueuse avec une belle parhélie !
Une sortie somptueuse avec une belle parhélie !
Une sortie somptueuse avec une belle parhélie !
Une sortie somptueuse avec une belle parhélie !
Une sortie somptueuse avec une belle parhélie !
Une sortie somptueuse avec une belle parhélie !
Une sortie somptueuse avec une belle parhélie !
Une sortie somptueuse avec une belle parhélie !
Une sortie somptueuse avec une belle parhélie !
Une sortie somptueuse avec une belle parhélie !

Une sortie somptueuse avec une belle parhélie !

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #ski-glisse

Repost0

Publié le 3 Janvier 2021

Parti un peu plus tôt, dans l'espoir de profiter d'une éclaircie. Malheureusement, je perds plus de vingt minutes au-dessus des Adrets à cause de la route : une vraie patinoire dès la sortie du village. J'ai la mauvaise idée de prendre l'habituel raccourci sous le col des Ayes. Même la magic' Panda ne passera pas. Tout le monde en vrac. Jamais vu ça. Ciré-glacé. Même à pied on se casse la gueule. Il faudrait un patin à glace sous chaque pneu. Il faudra ruser pour réussir le demi-tour et redescendre 300 m jusqu'à la route principale sans mettre la voiture au tas. Ca passera finalement par la route principale ; plus haut, la neige remplace le verglas et on peut attaquer la spéciale de Pipay. Je démarre à 9h, en même temps que le télésiège qui tourne pour les gamins des clubs.

La meilleure neige étant sous 2000 m et la présence des sapins aidant à la navigation dans un brouillard de plus en plus dense au fil de la matinée, je n'irai pas plus haut. Bien longtemps que je n'avais pas fait le hamster en montant/descendant quatre fois quasiment le même parcours de 450 m de dénivelé. Midi. La matinée a été bien rentabilisée. Il est temps de rentrer avec un dernier petit challenge : garder la voiture les quatre roues sur la chaussée. Avec les nombreux passages, le verglas aura en fait disparu.

Un petit mot sur le ski : neige exceptionnelle. 30 à 40 cm de poudreuse ultra légère. Ca descend sans effort. Et même sans soleil, l'ambiance était fabuleusement hivernale.

Poudre et verglas
Poudre et verglas
Poudre et verglas
Poudre et verglas
Poudre et verglas
Poudre et verglas

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #ski-glisse

Repost0

Publié le 1 Janvier 2021

Elle est bien là. La vraie. La meilleure. Certains secteurs de Belledonne nord deviennent vraiment bons y compris sous les arbres. Ce jour-là, on aura tricoté jusqu'à 1300 m sans accroc. La dernière couche est extrêmement légère. Il faut dire que la limite pluie-neige oscille depuis le début de la semaine entre la plaine et 1000 mètres. On ne cache pas que ça manque de soleil et qu'on n'aura pas fait des excès de vitamine D durant ces vacances. Mais cela garantit la neige sèche en toutes altitudes et orientations. Et quelle ambiance !

Vraie poudre
Vraie poudre
Vraie poudre
Vraie poudre
Vraie poudre
Vraie poudre
Vraie poudre

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #ski-glisse

Repost0

Publié le 31 Décembre 2020

Dernier jour de l'année et c'est reparti pour un tour avec les filles. La météo n'est pas folichonne : sommets bouchés, petite neige, vent. Nous ne dépasserons pas la limite des forêts. Pour changer, je choisis d'aller au col de Marcieu et de faire les six-cents mètres de dénivelé jusqu'à la falaise de l'Aup du Seuil. Dès le départ, il n'y a pas beaucoup de neige mais sur l'herbe, cela devrait aller. Cependant, on a beau monter, l'enneigement ne s'épaissit pas beaucoup. Ce coin est sans doute l'un des moins enneigés des Alpes à altitude égale. La pluie d'avant Noël et les forts vents ont tout décapé. La sous couche est discontinue et une fois sur le chemin au-dessus du téléski, je me demande si on va skier à la descente. Les cailloux ressortent partout. J'ai toujours espoir que cela s'améliore mais niet : les conditions resteront les mêmes jusqu'en haut à près de 1700 m. On croise même un skieur qui redescend... à pied.

On chausse en pleine tempête. J'explique aux filles qu'il va falloir skier finaud. Ce petit jeu n'est pas sans me déplaire. La neige est excellente. Au final, on arrivera à la voiture sans abîmer les skis et sans le moindre déchaussage. Il faudra ruser entre bonnes sections poudre, d'autres damées sur le chemin mais aussi passages caillouteux à éviter, dérapages, tout-droits !! Je ne conseille pas cette randonnée tant qu'il ne retombe pas au moins trente centimètres mais je confesse qu'avoir conduit les filles dans cette descente avec ces conditions était intéressant et qu'en plus, le ski était fort bon ! Lire le terrain est une des compétences requises pour randonner à skis en sécurité.

Poudre et tempête
Poudre et tempête
Poudre et tempête
Poudre et tempête

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Chartreuse, #ski-glisse

Repost0