Articles avec #animaux tag

Publié le 29 Août 2017

Relevé d'un des pièges photos et une bonne surprise : une quarantaine de déclenchements intéressants (cerfs/biches et chamois) ces deux dernières semaines. Cela confirme le potentiel de ce secteur et surtout, le passage à cet endroit. Dans les images, essentiellement des biches et des daguets mais aussi deux cerfs douze cors et un dix cors. Tout est encore bien calme et ils n'ont pas revêtu leur "crinière" de brame. Il va falloir encore patienter une quinzaine.

On notera la qualité de ce Browning, tant en images de jour que de nuit.

Chamois

Chamois

Casse-noix moucheté

Casse-noix moucheté

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #animaux, #brame du cerf

Repost 0

Publié le 26 Août 2017

Je me suis lancé dans cette passionnante utilisation que sont les pièges d'images (dits "pièges photographiques") avec lesquelles je vais essayer de faire des images animées d'animaux sauvages.

C'est quand même génial de pouvoir observer la faune sans la déranger. Ca fait aussi de belles images complémentaires pour les petits films. Et bien sûr, une information sur ce qui se passe à cet-endroit-là. On va commencer par le brame du cerf ; ensuite, on verra en seconde partie d'automne mais les idées ne manquent pas. Il y a plusieurs étapes à suivre scrupuleusement si on veut réussir son aventure. Je n'ai absolument rien découvert seul sur ce coup-là. Un grand merci à Olivier Janet qui m'a tout expliqué. Un véritable spécialiste passionné à qui je tire mon chapeau. Grâce, à lui, j'ai économisé des mois de déboires. J'aime beaucoup apprendre seul comme je l'ai fait pour beaucoup de choses partagées sur ce blog : ski, escalade, photo... Parfois avec d'inévitables défauts qui restent en place. Mais c'est également appréciable d'être coaché. Voici donc tout ce que j'ai fait/appris en un mois.

- Choix du piège. Ils sont nombreux. Celui qui surpasse les autres serait le Browning Spec Ops Extreme Full HD. Il faut l'acheter ici sur le site de l'importateur. Grâce à Olivier, vous bénéficierez automatiquement d'une remise de 15% avec le code ALPINE1. Pour les spécifications, on notera outre la vidéo Full HD : APN 20 mp, écran de visualisation couleur 2" (et ça c'est top), vidéo diurnes jusqu'à 2 min et nocturnes jusqu'à 20 sec avec délai de reprise de moins d'une seconde, accepte les cartes SD très haute capacité (XC jusqu'à  512 Go...), finition camo bien classe, pas de vis pour montage sur pied... mais surtout une qualité d'image au top !

- Alimentation. 8 piles AA. Il faut mettre des piles lithium (un peu moins de 10€ les 4 - en cherchant bien, on peut approcher les 15€ pour le jeu de 8) qui dureront bien plus longtemps que les alcalines. L'idéal est d'avoir un petit testeur pour vérifier le voltage des piles et garder des piles ayant déjà perdu de leur force pour les pièges de proximité (où l'on a l'occasion d'aller plus souvent et où on pourra donc remplacer les piles facilement - rien de plus rageant que d'avoir un piège qui ne marchera plus faute de piles et qu'on n'aura pas relevé compte tenu de son éloignement)

- Mémoire. Si on utilise la définition maximale (et c'est le but) et 60 im/sec pour les ralentis, une vidéo de nuit pèse 50 Mo et une de jour 140 Mo. En considérant une utilisation nuit/jour de 2/1, on peut raisonnablement tabler sur une moyenne de 80 Mo par vidéo. Avec une carte de 32 Go, cela laisse la possibilité de faire 400 vidéos. Cela me paraît pas mal. Compte tenu du prix actuel des cartes, ne pas hésiter à prendre plus grand. A noter qu'il faudra deux cartes par piège : quand on va relever, on met une nouvelle carte et on rapporte la carte pleine à la maison pour décharge sur l'ordinateur. Attention à bien prendre uniquement des cartes formatées pour cette utilisation. En cas de carte issue d'un appareil photo par exemple, on s'expose à des bugs.

Bon le piège est prêt à être utilisé. Enfin, pas tout à fait. Le plus gros du travail reste à repérer les endroits favorables et ça, je laisse à chacun le soin de le faire. Mais auparavant, reste l'éternelle question de la protection. Il y a plusieurs options possible :

- Mettre le piège dans un boîtier de protection

- Végétaliser le piège afin de le rendre quasi invisible

- Rien du tout

Bien évidemment, cela dépend de l'endroit où l'on désire le placer. Il y a des endroits où je ne serais pas inquiet de mettre un piège non végétalisé et non caché. Par expérience, Olivier nous dit que tous ses amis qui ont décidé de mettre le piège dans un boîtier de protection se sont, tôt ou tard, fait voler l'un d'entre eux. Si le piège est repéré, le gars revient un pu plus tard avec le matériel adéquat !

J'ai donc choisi de végétaliser en rajoutant une petite protection (câble python Master Lock Camo trouvé à moins de 30€ chez l'excellent Digit Photo) : le piège passe ainsi inaperçu et si malgré tout, il venait à être repéré, il y a une protection obligeant le voleur à revenir "armé". Le fait d'avoir cette protection montre aussi que le matériel est protégé : prendre un piège posé sans rien est très tentant ; s'il y a un cadenas, on sait qu'on va faire un "mauvais" geste. Par contre, je ne mets pas de petit cadenas sur la porte. Si le piège est repéré et que l'inconnu n'a pas envie qu'on voit sa bobine sur la carte, il va tout défoncer alors que là, il ouvre, récupère la carte et s'en va. C'est un moindre mal.

Venons-en à la végétalisation. Le protocole appris grâce à Olivier est le suivant :

- Acheter du fil électrique noir ou marron 2,5 mm2 et le dénuder. Virer le câble et garder les cylindres plastiques creux d'environ 8 mm de longueur. Les coller à la colle hybride en différents endroits du piège.

- Acheter du petit fil vert Nortène pour horticulture, couper des morceaux d'environ 18 cm et les enfiler dans les cylindres.

- Fixer le piège à l'endroit choisi et utiliser les fils Nortène pour y attacher la végétation (mousse, lichen, branches...)

Attention à ne pas obstruer les éléments nécessaires à la photo. Sur le dessus du piège par exemple, ne pas végétaliser en avant. Penser que le vent, la pluie, risquent de faire bouger la végétation et créer des éléments gênants sur l'image, tout particulièrement de nuit.

On apprendre beaucoup sur le terrain. Il me reste beaucoup à apprendre. La meilleure utilisation est sur un passage d'animaux de profil avec une zone de détection un peu en-dessous d'une ligne horizontale médiane si j'ai bien compris.

Pièges, piles, carte

Pièges, piles, carte

Fil électrique 2 mm2, Nortène, colle hybride et pistolet

Fil électrique 2 mm2, Nortène, colle hybride et pistolet

Pièges prêts à être placés

Pièges prêts à être placés

Détail de la fixation

Détail de la fixation

Vu ?
Vu ?

Vu ?

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #matériel, #animaux

Repost 0

Publié le 10 Août 2017

"Le bouquetin est un jeune mal... Ca restera dans les anales..." Bon mis à part que ça me fait mal au cul de lire ça (j'étais obligé de la faire celle-là) et que franchement, ça fait vraiment bâclé et sur-amateur de voir une telle qualité orthographique de la part de France 3, l'anecdote est démente.

Sinon, un papier plus sérieux, mieux étayé : c'est une fois de plus Antoine Chandelier ci-dessous.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #animaux

Repost 0

Publié le 16 Juillet 2017

La découverte de cette région atypique pour la faune se termine. Au-delà de ces observations et de ces nouveaux décors, nous avons rencontré des gens adorables dont le seul défaut reste leur conduite sur route, dignes descendants de Fangio (ce ne sont peut-être pas les mêmes par ailleurs...). Un accueil fort agréables, mais aussi une différence de gestion de l'espace.

Nous n'avons pas parlé du pastoralisme. Ici, les moutons sont rares. Vaches, chevaux, chèvres occupent l'essentiel du paysage agrico-montagnard. Les patous locaux (bergers des Abruzzes) sont paisibles et nous n'avons pas observé un seul aboiement. A la limite, ils seraient pénibles pour venir quémander de la nourriture. La chasse est absente mais même en dehors du parc, elle n'a pas l'héritage catastrophique des chasses françaises d'antan. Ni même l'intensité que nous connaissons dans l'hexagone. En outre, le nombre d'ongulés implique forcément le nombre de carcasses. Le loup est donc beaucoup charognard ce qui protège les troupeaux. Il serait peut-être bon de s'y inspirer même si tout n'est pas parfait.

Pour cette dernière matinée, l'affût du matin capote en raison du brouillard qui tapisse la plaine. Du coup, plan B avec balade sur un site que j'ai repéré la veille et qui semble très fréquenté par les sangliers.

Sanglier mâle dans la rosée du matin

Sanglier mâle dans la rosée du matin

Ils sont bien là
Ils sont bien là

Ils sont bien là

Un autre mâle très clair en plein soleil

Un autre mâle très clair en plein soleil

Des toiles d'araignées par milliers dans les prairies ; autant de motifs pour les photographes

Des toiles d'araignées par milliers dans les prairies ; autant de motifs pour les photographes

Abruzzo 2017 J9

Je reviendrai !

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages, #animaux, #balade

Repost 0

Publié le 15 Juillet 2017

Les levers aux aurores s'accumulent. La fatigue qui va avec aussi. Une semaine avec une moyenne de quatre à cinq heures de sommeil par nuit. Bien sûr, nous emportons les petits matelas gonflables pour faire la sieste à l'ombre durant les heures chaudes mais cela ne suffit pas à rattraper le retard. Ayant accumulé suffisamment d'informations sur la présence du loup sur des secteurs de proximité, les deux dernières journées verront le lever a minima (vers 4h30 quand même...) afin d'être sur place au lever du jour.

Ce samedi ne sera pas plus fructueux que les autres jours. Nico s'est fait une petite entorse la veille et préfère se reposer. De mon côté, je pars sur une boucle "découverte" de trois heures de marche sans trop traîner. Rendez-vous est donné à la mi-journée.

L'après-midi, un bel orage s'invite (enfin) et immédiatement après, les cerfs sortent dans le village de Villetta Barrea. Villeta, c'est le village des cerfs. Ils sont là toute l'année et peu farouches, habitués à ne plus être chassés depuis des années.

Vous êtes prévenus

Vous êtes prévenus

Ce cerf fait du "mal" dans un verger

Ce cerf fait du "mal" dans un verger

Cette biche également. Les habitant ont fait le choix, soit d'accepter de n'avoir plus aucune branche à moins de trois mètres du sol, soit de grillager sévèrement leurs vergers.

Cette biche également. Les habitant ont fait le choix, soit d'accepter de n'avoir plus aucune branche à moins de trois mètres du sol, soit de grillager sévèrement leurs vergers.

Les cerfs sont paisibles ici. C'est assez insolite

Les cerfs sont paisibles ici. C'est assez insolite

Images prises au 70-200 (+ extender) plein format

Images prises au 70-200 (+ extender) plein format

Le soir, re-affût comme le matin. A défaut de loup, ce sera un festival de sangliers.

Jusqu'à dix-huit animaux sur ce groupe de laies et de leurs marcassins

Jusqu'à dix-huit animaux sur ce groupe de laies et de leurs marcassins

Sangliers dérangés par des chiens, fuyant sous une pluie battante

Sangliers dérangés par des chiens, fuyant sous une pluie battante

Cochons encore

Cochons encore

La plaine après une averse

La plaine après une averse

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages, #animaux, #balade

Repost 0