animaux

Publié le 9 Août 2010

Ce matin, Papas et grandes filles se dirigent sur la plage de la Cotinière (notre camp de base est à 500 m de là) pour y observer les crabes. Avec Nico, nous avons déjà repéré le spot un soir de la semaine précédente.

37

J'adore ce phénomène de marée. En Bretagne il y a quelques années, j'avais acheté un livre en expliquant en détail les causes. On ne peut pas venir à l'océan sans comprendre les marées. Ici, nous sommes loins des marnages de la baie du mont-St-Michel et ses 12 mètres mais on peut en atteindre la moitié. Cela est suffisant pour rendre les paysages méconnaissables d'une heure à l'autre.

38Mais revenons à nos crabes. Ils sont méfiants et trouvent toujours un coin de rocher ou de vase pour se planquer. Mais avec un peu d'habitude, on arrive à les approcher.

Après la grosse journée d'hier à l'île d'Aix, c'est sieste pour tout le monde l'après-midi. Enfin, presque. J'en profite pour retourner sur un site ornitho pour essayer d'observer les limicoles à marée haute.

80

Les huitriers sont là sur la côte orientale de l'île. Au fur et à mesure que la marée monte, les oiseaux arrivent. Ils s'envolent aussi parfois s'ils sont dérangés par un bipède ou un busard des roseaux en vadrouille.

81

Tels des avions, les huîtriers survolent le marais

82

L'Huitrier pie est un oiseau magnifique dont la livrée rappelle cette d'une pie. Le bec orange vient redonner de la couleur à l'ensemble et en fait un oiseau fort esthétique, pas facile à saisir en vol.

83

Un peu plus loin, dans un champ, des courlis stationnent. D'autres les rejoignent. Il y a deux espèces de courlis : le courlis cendré (le plus grand avec son bec démesuré) et le courlis corlieu.

91

Sur la plage, les huitriers, les courlis et les chevaliers volent d'un marais à un autre.

86

85

Tout ça sous l'oeil du clocher de Moëze, à plusieurs kilomètres de là sur la cote intérieure. Nous aurons l'occasion d'y revenir.


Voir les commentaires

Rédigé par lta38.over-blog.com

Publié dans #animaux

Repost0

Publié le 9 Août 2010

Les ardéidés sont de grands oiseaux au long cou. C'est ce qu'on appelle communément les hérons. Le plus commun en France est le héron cendré bien représenté dans tous les départements y compris chez moi en Isère.

66

Mais ce matin, pendant que la petite famille dort encore, je me suis fixé pour objectif de rapporter quelques images d'aigrettes garzettes en vol. L'aigrette garzette est un héron tout blanc, de taille inférieure au héron cendré. Elle abonde sur l'île.

61

En voici une qui s'apprête à se poser dans un champ où d'autres aigrettes se trouvent déjà

63

64

65 La photographie d'oiseaux en vol n'est pas chose aisée. Que l'autofocus accroche le sujet, que l'exposition soit bien réglée, que le cadrage soit correct... sont des conditions difficiles à réunir avec nombre d'espèces. Mais cette fois-ci, il faut reconnaître que ce grand oiseau blanc et son vol régulier sont un sujet plutôt facile à apprivoiser.

Allez, une petite dernière d'un petit groupe volant ensemble

62

Et pour finir, sur le chemin du retour, cette échasse blanche rencontrée dans les marais en train de chercher sa nourriture. Long bec et longues pattes : un oiseau parfaitement adapté à son milieu de vie.

68

Voir les commentaires

Rédigé par lta38.over-blog.com

Publié dans #animaux

Repost0

Publié le 6 Août 2010

Après une journée à flâner sur l'Ile, je pars faire un tour sur un spot reconnu pour les oiseaux. J'y ferai quelques belles observations.

58

Héron bihoreau appelé maintenant bihoreau gris. Ci-dessous, le même en vol.

59

 

Et puis j'aurais la chance d'observer des limicoles en vol avec la lumière rasante du soir. Essentiellement des bécasseaux variables. Les spécialistes y reconnaitront un grand gravelot.

88

90

89

 

Voir les commentaires

Rédigé par lta38.over-blog.com

Publié dans #animaux

Repost0