balade

Publié le 11 Juin 2021

Il aura fallu attendre le 11 juin pourvoir la première fois la température dépasser les 30 degrés en plaine en 2021. D'après les données de la station météo du Versoud (depuis 2008 incluse), c'est la 4è date la plus tardive en 14 ans. Si on regarde la température maximale atteinte au mois de mai, 2021 arrive en deuxième place pour la température maximale la plus basse.

Rien d'exceptionnel mais un constat que j'accueille avec grand plaisir pour les raisons suivantes :
- En ces temps de réchauffement climatique (a priori) anthropique, j'accueille avec satisfaction toute période qui calme un peu le jeu.
- L'enneigement est encore assez conséquent en montagne (tout au moins dans les Alpes du nord) à partir de 2000-2200 m : non pas que j'aie encore envie de faire du ski mais cela permet de ralentir la venue de l'été et de profiter plus longtemps du magnifique printemps en montagne en jouant sur les altitudes fréquentées. Au-delà de ces considérations personnelles, cela permet aux glaciers de souffler un peu, pour le moment.

Car rien n'est joué et un été de type 2003 ou 2018 pourrait rendre cette avance totalement caduque. Et dernier point : ce que nous considérons comme une avance (ou un retard selon le point de vue) rentre in fine pile dans la norme climatique de la fourchette 1981-2010 d'après Météo France, preuve aussi que notre esprit s'habitue au réchauffement.

Pour finir, une image vaut parfois mieux que des mots : la limite de l'enneigement à ce jour en Belledonne nord depuis le Grand Rocher : inutile d'aller au-delà de 2000-2200 m en Belledonne pour randonner en baskets, sous peine de patauger sur les névés et surtout, de risquer des glissades dangereuses dans ce terrain (trop) raide.

Premier 30
Une belle journée se profile sur la dent de Crolles.

Une belle journée se profile sur la dent de Crolles.

Ce jeune rouge-queue profite aussi d(e s)es premiers beaux jours
Ce jeune rouge-queue profite aussi d(e s)es premiers beaux jours
Ce jeune rouge-queue profite aussi d(e s)es premiers beaux jours

Ce jeune rouge-queue profite aussi d(e s)es premiers beaux jours

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #balade, #nivo-météo, #animaux

Repost0

Publié le 5 Mai 2021

Je n'y croyais pas vraiment mais quand je vois le ciel commencer à se dégager en fin d'après-midi, je prépare mon sac en moins de temps qu'il en faut pour le dire et m'octroie quelques instants là-haut. Appareil photo à la main, je hume le printemps à pleins poumons et rentrerai comblé à la tombée de la nuit. Joignant l'agréable à l'utile, j'ai emporté du matériel à essayer en vue d'itinérances estivales.

Direction Pravouta depuis le col du Coq (dont la route est ouverte jusqu'au col versant Grésivaudan alors qu'elle est officiellement fermée de l'autre côté, bien que ça semble passer). Montée par le versant est au milieu des jonquilles puis descente au soleil couchant du versant ouest, le tout dans un calme absolu. Et entre les deux, grosse pause photo / contemplative au sommet et utilisation du petit réchaud crux (Optimus). Je l'avais déjà essayé mais c'est vraiment un modèle ultra-léger et pratique, tout en restant une entrée de gamme (pas de cartouche déportée, gaz uniquement et popotes de taille raisonnable). La puissance est importante (3000W) : il ne m'a pas fallu longtemps pour porter à ébullition les 380 ml d'eau nécessaires à mon lyophillisé. Le lyophillisé (au demeurant inutile ici) trouve tout son intérêt sur des sorties avec plusieurs nuitées :
- 160 g le plat, complet pour une personne (ou deux personnes avec à-cotés)
- gain de poids/encombrement vraiment valable d'autant qu'on dispose d'eau sur place
- l'eau (bouillante) va directement dans le sachet qu'on laisse 10 minutes avant de consommer : pas de gamelle à nettoyer, les doigts gelés dans un ruisseau. Le sachet se referme par zip durant la réhydratation et pour ne pas souiller le reste ensuite.
- reste le paramètre culinaire.

Etant moi-même un adepte du risotto, je confesse que ce "risotto aux légumes du jardin" de chez trek'N Eat n'est pas en mesure de concurrencer le mien, en toute modestie. Il n'y a pas de surprise de ce côté là. Cependant, je reconnais que c'était tout à fait correct et que je l'ai mangé avec plaisir, quand d'autres marques déjà essayées m'avaient souvent fait passer l'envie de recommencer. J'avais déjà testé également les pâtes au pesto de saumon et c'était pas mal du tout. Il faut par contre bien mélanger régulièrement car il peut facilement rester une partie non réhydratée au fond. Et avoir une cuillère ou fourchette assez longue pour bien aller chercher le fond du sachet.

Bon le plus important reste le moment passé là-haut, au milieu des oiseaux chanteurs (accenteurs mouchets, venturons, tétras...) avec une belle lumière.

Les jonquilles du versant est
Les jonquilles du versant est
Les jonquilles du versant est

Les jonquilles du versant est

Jeu de nuages sur le roc d'Arguille

Jeu de nuages sur le roc d'Arguille

Les crocus sont de sortie

Les crocus sont de sortie

La vue sur Belledonne et l'Etendard
La vue sur Belledonne et l'Etendard
La vue sur Belledonne et l'Etendard

La vue sur Belledonne et l'Etendard

Venturons
Venturons

Venturons

Accenteur Mouchet

Accenteur Mouchet

Sommet de la Dent

Sommet de la Dent

Repas décor quatre étoiles

Repas décor quatre étoiles

Taillefer au déclin du soleil. Quelle ambiance !

Taillefer au déclin du soleil. Quelle ambiance !

Grive musicienne

Grive musicienne

Dernières lumières sur Belledonne

Dernières lumières sur Belledonne

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Chartreuse, #balade, #paysages, #animaux

Repost0

Publié le 23 Février 2021

C'est assez rare ; le schéma classique des Alpes du nord nous réserve généralement un mois de février très froid, et souvent perturbé. Depuis quelques jours, c'est totalement le contraire avec un franc soleil et des températures qui ont atteint les dix degrés au-dessus des normales saisonnières !! Un peu comme s'il faisait 40°C en juillet... Il va falloir patienter jusqu'au week-end où on devrait retrouver des températures de saison... mais pas de précipitations.

Je n'ai aucune envie de faire du ski dans ces conditions. N'étant motivé ni par un entraînement en vue d'une quelconque compétition, ni par des chiffres (le dénivelé de la saison) sur un papier, ce sera en tee-shirt et baskets que se déroulera la matinée. Une matinée au calme et au "vert", à écouter les oiseaux chanter (dont la chouette hulotte en plein jour), "tomber" sur des stations de nivéoles, chercher les empreintes d'animaux...

La nivéole
La nivéole

La nivéole

A ne pas confondre avec le perce-neige

A ne pas confondre avec le perce-neige

Le blaireau est passé par là

Le blaireau est passé par là

Arbres remarquables
Arbres remarquables

Arbres remarquables

Geai des chênes

Geai des chênes

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #balade, #paysages

Repost0

Publié le 26 Décembre 2020

Après la pluie à 2500 m d'altitude mardi, la neige à 500 m en ce jour de Noël. Cette année, pas de Noël au balcon mais cela ne garantit ni Pâques aux tisons, ni même un bel hiver. Les années se suivent et ne se ressemblent pas... si ce n'est la courbe moyenne des températures, inévitablement en ascendance. Ce jour-là, il fallait probablement aller en altitude, au-dessus de la barre fatidique des 2200 m, sous laquelle les nuages auront joué toute la journée au chat et à la souris. Ce n'était pas gagné d'avance et en revanche, ce qui était garanti, c'était le grand froid avec du vent de nord, et un risque d'avalanche sournois. J'ai préféré patienter un peu et aller voir ce beau manteau blanc avec Emie lors d'une randonnée à pied entre 800 et 1400 m. Belledonne semble mieux lotie que la Chartreuse qui a subi davantage les effets du vent et du redoux. Dès 1100 m en versant nord, une sous-couche solide était en place hors protection forestière. Elle devrait permettre aux skieurs de démarrer sans porter dans les terrains ouverts. Vivement la prochaine chute !

La magie de la neige : des décors et des déplacements amortis, permettant de nombreuses fantaisies.
La magie de la neige : des décors et des déplacements amortis, permettant de nombreuses fantaisies.
La magie de la neige : des décors et des déplacements amortis, permettant de nombreuses fantaisies.
La magie de la neige : des décors et des déplacements amortis, permettant de nombreuses fantaisies.
La magie de la neige : des décors et des déplacements amortis, permettant de nombreuses fantaisies.

La magie de la neige : des décors et des déplacements amortis, permettant de nombreuses fantaisies.

Le bouvreuil pivoine, ici un mâle. Un oiseau qu'on observe de moins en moins souvent en dehors des forêts de montagne. Je me souviens qu'on le rencontrait en plaine par petits groupes dans les années 80-90. C'est désormais chose rare...

Le bouvreuil pivoine, ici un mâle. Un oiseau qu'on observe de moins en moins souvent en dehors des forêts de montagne. Je me souviens qu'on le rencontrait en plaine par petits groupes dans les années 80-90. C'est désormais chose rare...

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #balade

Repost0

Publié le 4 Décembre 2020

La première neige de la saison (on mettra de côté l'épisode de fin septembre qui était forcément amené à être rapidement volatilisé) est arrivée. Elle a commencé par les Alpes du sud puis celles du nord. En Isère, on ne prévoyait pas plus de 20 à 30 cm et encore, en montagne. En début de nuit, la neige s'invite jusqu'en plaine ce qui n'était pas vraiment prévu. Mais surtout, elle semble se bloquer sur les massifs grenoblois. La chute de neige est intense ; sans le parapluie, on est rapidement mouillé. Le cumul atteindra une quinzaine de centimètres à Bernin en l'espace de 2h30. Les filles réclamant un petit tour pour en profiter, il n'était pas question de le leur refuser. Aucun modèle météo n'avait vu venir cette chute de neige qui aura apporté jusqu'à 60 cm localement en Chartreuse à 1000 m d'altitude. C'est quand même bon de vivre encore parfois des imprévus.

Totalement imprévu !
Totalement imprévu !
Totalement imprévu !
Totalement imprévu !
Totalement imprévu !
Totalement imprévu !

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Chartreuse, #balade, #paysages, #nivo-météo

Repost0