balade

Publié le 27 Novembre 2019

Bon, on n'y est pas encore mais on y va tout droit. C'est confirmé par beaucoup de monde dans plusieurs régions : c'est la première fois dans mes souvenirs qu'on a droit à autant de couleurs au niveau de la végétation à une telle date. A l'étage inférieur (200 à 700 m d'altitude), on n'est pas loin d'avoir encore 50% de feuilles sur les arbres... Ce phénomène avait été remarquable suite à la canicule de 2003. Je me souviens même d'un reportage à ce sujet dans un JT du mois de novembre. On n'était pas loin d'avoir trois à quatre semaines de retard sur la normale. Un coup de froid avait suivi et rapidement, après la mi-novembre, avait mis fin à cette palette. Cette année, le record semble battu ; je ne sais pas s'il existe des statistiques à ce sujet.

Les explications semblent venir de l'été chaud et sec, suivi d'un automne similaire jusque fin octobre, le coup de froid de début novembre ayant finalement été assez bref et pas extrême. On parle aussi de l'augmentation du taux de CO2, que personne ne remet en question, favorable à la végétation...

Activité assez faible sur ce blog comme souvent en novembre, un mois généralement favorable à pas grand chose. Les couleurs, il faudra pour le moment s'en contenter à défaut de blanc. Après quinze jours de bon ski précoce sur toutes les Alpes, le coup de foehn a fait du mal ici alors qu'il a rechargé les Alpes du sud. Un gros coup de chaud derrière a tout pourri pour tout le monde mais dans le sud, la sous-couche est désormais en place alors qu'ici, ce n'est pas le cas. Il faut toutefois relativiser cette comparaison par l'altitude de pratique. Dans le sud, il y a peu de ski en-dessous de 2000 m y compris l'hiver. Les points de départs sont essentiellement entre 1500 et 2000 m. Sur les Alpes du nord et le Dauphiné, c'est le contraire. 2000 m est l'altitude... de certains sommets en hiver avec beaucoup de dénivelé faisable en-dessous ! Les débuts de saisons sont donc généralement défavorables à l'Isère entre l'altitude de pratique et la situation à l'ouest alors que cela s'inverse ensuite : le sud accumule les jours de beau temps, la fonte s'accélère alors qu'on fait parfois de la poudre en avril dans les sapins du nord. Bref, à suivre avec des chutes de neige annoncées ces jours-ci. En attendant, petite balade à la Bastille avec les filles. Un point de vue sur Grenoble et les massifs environnants qui reste exceptionnel. On a tendance à l'oublier. De quoi parfaire sa géographie. Et au passage, première pour moi, une visite du musée des troupes alpines. Je le recommande. Y compris pour le jeune public. Avec bande son sur casque audio qui explique très bien et très clairement. Pas de longueurs. En bref, après-midi tranquille mais fort intéressante. 

Couleurs grenobloises
Couleurs grenobloises
Couleurs grenobloises

Couleurs grenobloises

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #nivo-météo, #paysages, #balade, #Chartreuse

Repost0

Publié le 6 Novembre 2019

On a basculé dans l'hiver. D'un seul coup. La montagne était sèche ; les quelques chutes de neige jusque vers 2200 m avaient été balayées par un bon foehn des familles. Et puis, le ciel a tourné. Perturbations sur perturbations. Cette semaine coïncide avec celle des rencontres du cinéma de montagne à Grenoble. Un bel événement, qui sera suivi de la bourse au ski de randonnée de samedi. Vous pourrez m'y retrouver pour discuter le bout de gras si l'envie vous prend.

Pour fêter cette arrivée précoce de l'hiver (on ne sait pas ce qui nous attend après mais il sera difficile de regrimper en extérieur en altitude et au sec), on est allé tâter la première neige sur notre petite bosse fétiche de Pravouta.

Basculement
Basculement
Basculement
Basculement
Basculement

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #paysages, #Chartreuse, #Belledonne

Repost0

Publié le 16 Octobre 2019

La première chute de neige significative de l'automne me pousse à emmener les filles sur cette belle échine qui sépare le Grésivaudan de la vallée du haut Bréda. On n'est certes pas au coeur de Belledonne mais c'est ici qu'on a la meilleure vue sur la partie nord du massif. Et avec les lumières présentes et les couleurs, ça devrait "péter". Parlant de pet, on s'est bien marré avec les filles en voyant sur la carte non loin de notre point de départ le plan puis le crêt du Trou, puis en arrivant au col du Merdaret et enfin au sommet bien dénommé le Cul de Pet. Tout un poème qui ne laisse pas présager le paysage que nous allions avoir devant nos yeux. Ne pas se fier à la toponymie car je suis certain que cela joue parfois sur nos choix d'itinéraires.

Paysage somptueux sur ce secteur : du col de Merdaret au lac Leatel
Paysage somptueux sur ce secteur : du col de Merdaret au lac Leatel
Paysage somptueux sur ce secteur : du col de Merdaret au lac Leatel
Paysage somptueux sur ce secteur : du col de Merdaret au lac Leatel
Paysage somptueux sur ce secteur : du col de Merdaret au lac Leatel

Paysage somptueux sur ce secteur : du col de Merdaret au lac Leatel

Et des couleurs forestières
Et des couleurs forestières

Et des couleurs forestières

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #paysages, #Belledonne

Repost0

Publié le 5 Octobre 2019

Autre type de sortie que je trouve fort agréable, les sorties au final nocturne. Nous entrons dans la meilleure époque pour celles-ci : le soleil commence à se coucher suffisamment tôt pour qu'on puisse rentrer de nuit sans arriver au bercail à des heures dérangeantes pour le lendemain.

La météo capricieuse de ce samedi et l'espoir d'une éclaircie de fin de journée nous pousse davantage à choisir cette option... La petite troupe grimpe jusqu'à une petite cabane où sera pris le repas du soir à la tombée de la nuit sur fond de brame du cerf et de chouette hulotte. L'éclaircie de 17h était encourageante mais la soirée se terminera dans le brouillard. Ce dernier se dissipera en début de nuit, permettant une descente comme espéré. l'occasion de mettre tous ses sens en éveil : allumer la lampe le plus tard possible, écouter la nature, du moins une partie de celle-ci, qui se réveille. Les cousins ont adoré malgré des températures un peu frisquettes et dignes de ce qu'on appelle couramment le temps automnal.

Montée diurne, ambiance d'automne
Montée diurne, ambiance d'automne
Montée diurne, ambiance d'automne

Montée diurne, ambiance d'automne

Descente nocturne. Quelle ambiance !
Descente nocturne. Quelle ambiance !
Descente nocturne. Quelle ambiance !

Descente nocturne. Quelle ambiance !

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #brame du cerf, #Belledonne

Repost0

Publié le 26 Septembre 2019

Elles sont mûres, à point. A l'heure où le fruit est à son apogée, les couleurs de l'arbrisseau aussi. Cette année, j'avais bien envie d'en profiter un peu lors de courts créneaux de disponibilité comme ces deux matinées cette semaine.

Deux petites balades de lever du jour donc ; l'une seul en Belledonne ; l'autre en Grandes Rousses avec Emie, au milieu des prairies en feu. Quelle ambiance. Profitez-en ; la quinzaine qui commence sera magnifique !

Première en Belledonne où c'est surtout le ciel qui aura occupé mon appareil photo
Première en Belledonne où c'est surtout le ciel qui aura occupé mon appareil photo

Première en Belledonne où c'est surtout le ciel qui aura occupé mon appareil photo

Et un beau renard

Et un beau renard

Et plein feu dans les Grandes Rousses !
Et plein feu dans les Grandes Rousses !
Et plein feu dans les Grandes Rousses !
Et plein feu dans les Grandes Rousses !
Et plein feu dans les Grandes Rousses !

Et plein feu dans les Grandes Rousses !

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #paysages, #Grandes Rousses

Repost0