brame du cerf

Publié le 16 Septembre 2017

Comme prévu, ça démarre doucement à partir du 15 (c'est assez incroyable comme les années se ressemblent au jour près) mais il faudra encore trois ou quatre jours pour que les raires deviennent plus fréquents. Pour le moment, ils se cantonnent à la nuit, ou presque.

Deux à trois cerfs ce matin sur le site mais peu actifs dès que le jour se lève. Et des petits groupes de trois ou quatre biches. En revanche, beaucoup d'autres très belles observations : chevreuil, chamois, aigle royal, écureuil, hibou moyen-duc, pic noir, gélinotte des bois, lièvre variable !

Affût forestier. Trois biches passent en contrebas.

Affût forestier. Trois biches passent en contrebas.

Premières traces d'excitation

Premières traces d'excitation

Capture d'écran d'un piège photo : biche et son faon

Capture d'écran d'un piège photo : biche et son faon

Piège en place

Piège en place

Un beau secteur forestier avec pas mal de clairières...

Un beau secteur forestier avec pas mal de clairières...

... qui permettra ce jour une belle récolte de girolles !
... qui permettra ce jour une belle récolte de girolles !

... qui permettra ce jour une belle récolte de girolles !

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #brame du cerf

Repost0

Publié le 13 Septembre 2017

Le numéro 97 d'Alpes Loisirs (automne 2017) vient de paraître. Parmi les nombreux articles illustrés de la Haute-Savoie aux Alpes de Haute-Provence (et même plus loin), une double page avec une de mes photos de brame.

Un immense merci à Alain Roux pour sa confiance. Le magazine est en vente pour la modique somme de 5,95€.

​​​​​​​Allez, à très vite je l'espère pour des images toutes fraîches.

Brame du cerf 2017 ( IV.1) : une image à l'honneur
Brame du cerf 2017 ( IV.1) : une image à l'honneur

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #brame du cerf, #publications

Repost0

Publié le 11 Septembre 2017

Tous les signes sont là. Les premiers raires, la présence plus régulière sur les places, les infos des amis. De mon côté, après une surveillance au piège photo afin de peaufiner les choix de futurs affûts, voilà les deux pièges en place en espérant avoir de belles séquences complémentaires. Le matériel est prêt.

Petits rappels/conseils pour tous ceux qui souhaiteraient en faire l'expérience.

- Matériel. Sur la majorité des sites, les meilleures chances sont en forêt, tôt le matin ou tard le soir, parfois le temps est couvert. Pour toutes ces raisons, il faut du matériel permettant de travailler dans des conditions de lumière moyennes. Idéalement, il faut pouvoir shooter régulièrement à 1600/3200 ISO avec un objectif ouvrant à f/4. Entre ça et la visée, tout autre matériel qu'un reflex est à proscrire et vous décevrait. Pour ma part, j'utilise un Canon EOS 6D et un 300 f/4 qui reste sans doute un des meilleurs compromis qualité/légèreté. Pour augmenter le grossissement, j'ajoute un multiplicateur 1,4x ou/et un EOS 100D lorsque la lumière est suffisante, ce dernier me servant aussi de boitier de secours en cas de besoin. Pour 400 g seulement, acheté en excellent état d'occasion à 200€, ce boîtier ne fera pas moins bien que mon ancien 60D avec lequel j'ai fait de très belles saisons de brame en 2013, 2014 et 2015. Pour le son, j'y adjoins un micro RODE Videomic Pro parce que le son du boitier, c'est vraiment insuffisant. Le trépied est indispensable ; de toutes façons, on travaillera surtout à l'affût (voir plus loin). J'ai récemment acquis un Rollei Traveller Carbon qui pèse à peine un kilo rotule ball et plateau Arca compris.

- Approche. Il faut proscrire l'approche au sens où elle s'apparente à une course derrière les cerfs. Parfois, on arrive à rentrer avec une image mais cela relève de la chance, la rencontre reste brève et le dérangement important. C'est en partie à cause de cela qu'aujourd'hui, dans non massifs, le brame se cantonne aux zones boisées dense, aux heures proches de la nuit... A nous d'avoir une éthique et un respect de la nature. Les images ne peuvent se faire qu'à l'affût. Affût véritable (on attend bien planqué derrière son filet, sa ghillie ou encore un affût bricolé soi-même sur le terrain) ou "affût-approche", c'est-à-dire qu'on approche l'animal à l'oreille (ou à la vue si le terrain permet d'évoluer en étant caché) mais sans trop s'en rapprocher et en allant se placer à un endroit où on espérera qu'il vienne. C'est avec cette technique que j'ai réalisé ces deux images en 2013.

Brame du cerf 2017 IV : c'est imminent
Brame du cerf 2017 IV : c'est imminent

- Connaissance du terrain. S'il va sans dire qu'il faut connaître un minimum la biologie de l'animal, la connaissance du terrain est également primordiale. Rien ne remplace la maitrise des lieux de passages, des places de brame, des habitudes des animaux... Parfois, on arrive à des rencontres qui marquent !

Brame du cerf 2017 IV : c'est imminent

Bon brame à tout le monde.

Une météo encore capricieuse. On espère un bel été indien pour le brame !

Une météo encore capricieuse. On espère un bel été indien pour le brame !

Captures d'un piège. Les animaux sont bien présents.
Captures d'un piège. Les animaux sont bien présents.

Captures d'un piège. Les animaux sont bien présents.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #brame du cerf

Repost0

Publié le 3 Septembre 2017

Alors que l'activité a sans doute déjà commencé sur les secteurs précoces (Bauges, Abruzzes...), je me prends une après-midi pour aller relever les pièges qui ont été déplacés (de très peu) pour varier les plans mais aussi noter les passages des animaux. Je voulais aussi essayer de trouver un accès un peu plus commode sur un passage obligatoire bien végétatif. Bingo. C'est fait. Ca reste loin et pénible d'accès mais je ne pense pas pouvoir faire mieux et la tranquillité est sans doute à ce prix.

Côté observations, en restant jusqu'à la tombée de la nuit : chamois, cerf, biches et faons, écureuils, casse-noix, aigle royal, hibou moyen-duc... pour les plus intéressants. Et un peu de variété d'espèces sur les pièges (et encore, je n'ai pas montré les écureuils, grives, mésanges...).

Les cerfs commencent à revêtir leur crinière" de brame. Encore une dizaine de jours avant le début des hostilités. Ca approche.

Surprise avec ce moyen-duc perché en plein soleil !

Surprise avec ce moyen-duc perché en plein soleil !

Où est charlie ? (cerf couché)

Où est charlie ? (cerf couché)

Beau ralenti avec ce magnifique "treize cors" qui sera surnommé "Oreille coupée"

Quelques jours plus tard, "Oreille coupée" passe un peu trop près !!!

Un beau douze cors. Au moins deux beaux cerfs dans les parages... sûrement davantage ! Noter le contorsionnement pour faire passer les bois sous la branche

Le visiteur de la nuit. Groink groink !

Sympathique surprise que cet épervier d'Europe

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #brame du cerf

Repost0

Publié le 29 Août 2017

Relevé d'un des pièges photos et une bonne surprise : une quarantaine de déclenchements intéressants (cerfs/biches et chamois) ces deux dernières semaines. Cela confirme le potentiel de ce secteur et surtout, le passage à cet endroit. Dans les images, essentiellement des biches et des daguets mais aussi deux cerfs douze cors et un dix cors. Tout est encore bien calme et ils n'ont pas revêtu leur "crinière" de brame. Il va falloir encore patienter une quinzaine.

On notera la qualité de ce Browning, tant en images de jour que de nuit.

Chamois

Chamois

Casse-noix moucheté

Casse-noix moucheté

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #animaux, #brame du cerf

Repost0