brame du cerf

Publié le 4 Octobre 2015

... avec l'an dernier. En reprenant mes notes :

- Premier raire : 13/09 (2014) ; 17/09 (2015)
- Début de l'activité "secteur du bas" : 19/09 (2014) ; 23/09 (2015)
- Début de l'activité "secteur du haut" : 21/09 (2014) ; 24/09 (2015)
- Activité importante secteur du bas : à partir du 23/09 (2014) ; à partir du 26/09 (2015)

En gros, cette année, on est pour le moment à +3/4 jours de décalage sur l'année dernière.

Et comme l'année dernière, je constate une pause sur le secteur du haut où c'est très calme début octobre. Quelle est l'explication ? Je ne l'ai pas pour le moment. L'an dernier, je pensais que cela était terminé et en fait, sur le secteur du haut, l'activité s'est révélée maximale entre le 12 et le 23 très exactement. A suivre donc.

En attendant, je reste sur le secteur inférieur où les animaux sont très actifs à toute heure de la journée.

Un "gros" aperçu à travers la végétation

Un "gros" aperçu à travers la végétation

Une biche (et le cerf en arrière-plan)

Une biche (et le cerf en arrière-plan)

Un jeune 6 cors qui écoute les plus gros et qui de par son silence, sera passé inaperçu et m'aura détecté avant que je ne me rende compte de se présence.

Un jeune 6 cors qui écoute les plus gros et qui de par son silence, sera passé inaperçu et m'aura détecté avant que je ne me rende compte de se présence.

Image d'automne

Image d'automne

Un 14 cors qui va venir droit sur moi (faut dire que je suis sur un passage important)

Un 14 cors qui va venir droit sur moi (faut dire que je suis sur un passage important)

Trop près même. Il marque une pause et poursuis sa route.

Trop près même. Il marque une pause et poursuis sa route.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #brame du cerf

Repost0

Publié le 3 Octobre 2015

Nouvelle montée à l'affût du haut, bien chargé (le 300 et le 70-200 f/2,8). heureusement qu'il y a les bouteilles d'eau sur place même si le stock diminue de jour en jour. J'arrive alors qu'il fait encore nuit. L'activité n'est pas démente. Après quelques raires, ça se calme dès huit heures et une heure plus tard, je ne comprends pas un tel silence. Je sors de l'affût pour me décaler et mettre un coup de jumelles sur les clairières que l'on ne voit pas depuis l'affût. Rien de rien. Tout est calme. Tout à coup un raire, pas très loin mais pas non plus à proximité. Puis un second trente secondes plus tard tout près. Je cours et me jette dans l'affût. A peine repris mon souffle que le quinze cors apparaît sur l'ouverture nord.

Une bête désormais bien connue ici

Une bête désormais bien connue ici

Il approche. Je m'attends à le voir venir à proximité, bramer, etc. Et bien non. Il change de direction, passe au seul endroit où je ne peux pas photographier, s'arrête derrière un épicéa !! Puis disparaît. Je ne le reverrai pas. Midi. Rien de rien, calme plat. Le ciel se couvre. Je jette l'éponge. Mais où sont-ils ?

 

Brame 2015 (XVIII) : nouvelle visite du 15
Ambiances d'automne

Ambiances d'automne

Je descends à l'affût du bas. C'est ici un festival, comme d'hab., mais la photo est très compliquée. L'affût se révèle inefficace car les places de brame sont masquées. Je ne m'y installe pas et vais me poster avec la ghilie sous un gros épicéa où j'ai une vue correcte sur la forêt et une petite clairière malgré de nombreuses branches gênantes. J'y resterait près de trois heures avec de bien belles observations et surtout écoutes. L'an prochain, je fais le ménage dans toutes les branches parasites depuis le pied de ce petit épicéa !!

Encore un dissymétrique à treize cors

Encore un dissymétrique à treize cors

cache-cache

cache-cache

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #brame du cerf

Repost0

Publié le 1 Octobre 2015

Et c'est reparti pour un tour. Encore du dénivelé avec un gros sac. J'emporte le 70-200 et le 300.

L'ambiance tourne carrément à l'automne ; il fait grand beau.

Brame 2015 (XVII) : le 15 en pleine forme
Brame 2015 (XVII) : le 15 en pleine forme
Ce onze cors bramait dans la forêt ; malheureusement, il était sur ma trajectoire et m'a détecté.

Ce onze cors bramait dans la forêt ; malheureusement, il était sur ma trajectoire et m'a détecté.

Arrivé cinquante mètres sous l'affût, ça brame fort, sans doute devant l'affût. Pffffff

Tout à coup, il se rapproche et je finis par l'apercevoir. C'est le fameux 15 qui est là avec une biche !!!

Le 15, image juste informative dont je conserverai seulement un jpeg basse def

Le 15, image juste informative dont je conserverai seulement un jpeg basse def

Je ne peux rien faire. Il n'y a plus qu'à attendre qu'ils bougent. Après quoi, je rejoins le point d'affût et y resterait plus de quatre heures...sans rien voir.

Comme il n'y a pas un seul raire, je quitte l'affût à 18h30 et rentre en montant aux clairières, sait-on jamais. Et d'un seul coup à quelques mètres, un raire. "Il" est là. Je n'ai pas le temps de me préparer, de me poster. Je suis en plein alpage. Pas un buisson pour me cacher. Il sort et me voit. C'est raté (et c'était encore le 15).

Pff, les temps sont durs et en plus, je l'ai dérangé.

Crop de la ramure du 15

Crop de la ramure du 15

Il sort droit sur moi, je ne peux rien faire (image au 135 mm)

Il sort droit sur moi, je ne peux rien faire (image au 135 mm)

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #brame du cerf

Repost0

Publié le 30 Septembre 2015

Cette fois-ci, c'est au tour de Stella. Et elle est motivée pour aller aux deux affûts et notamment celui d'en-haut, le plus beau, mais qui nécessite une longue marche avec des portions raides hors sentier en forêt. Elle est prévenue mais veut y aller quand même. 

C'est parti pour la grande aventure, tenue de rigueur

C'est parti pour la grande aventure, tenue de rigueur

A peine arrivés sur le secteur du bas, ça brame très fort. Il y en a trois au niveau de l'affût. Nous restons cachés derrière un arbre et écoutons. L'un d'entre eux se rapproche. Il est accompagné de trois biches. La photo est très mauvaise et recadrée pour virer l'arbre flou à gauche qui occupe près de la moitié du cadre mais l'essentiel est ailleurs : Stella observe à l'oeil nu de près son premier cerf en train de bramer.

Le premier brame visuel de Stella. Un douze cors croisé l'an dernier au même endroit.

Le premier brame visuel de Stella. Un douze cors croisé l'an dernier au même endroit.

Lorsqu'il se déplace, nous poursuivons notre chemin vers l'affût du haut en croisant un cerf dans les fougères. Il nous a repéré. D'autres brament en contrebas et après un peu d'attente, il faut choisir entre attendre encore et monter. Nous montons. L'air est de plus en plus frais. Ca brame un peu tout le long de la marche. L'ambiance est au rendez-vous.

Au passage, nous croisons ce neuf cors dissymétrique

Au passage, nous croisons ce neuf cors dissymétrique

Ca sent l'automne côté couleurs

Ca sent l'automne côté couleurs

Lorsque nous arrivons à l'affût, c'est un véritable concert auquel nous avons droit avec six cerfs à moins de cent mètres. Cela va durer toute l'après-midi. Il fait froid mais Stella fait preuve d'une patience remarquable.

Ca caille sévère dans l'affût

Ca caille sévère dans l'affût

Prêt

Prêt

La patience est récompensée à 18 heures lorsqu'un jeune cerf arrive du bas et reste un  quart d'heures dans la fenêtre de l'affût. Statique, il écoute. Peut-être le maître des lieux qui n'arrête pas de bramer à moins de cinquante mètres. Au bout d'un moment, un fracas de branches, le voilà. Malheureusement, il passe en courant derrière un autre cerf qu'il chasse et les deux disparaissent en un éclair. Pas eu le temps de voir si c'était le 15 cors de l'autre jour.

J'étais parti léger avec seulement le 70-200 f/2,8 L et le multi 1,4x (version III) utilisé ici. Je trouve que l'image perd en contraste. Même topo sur la photo du neuf cors un peu plus haut. Il s'agit de la version I du 70-200, utilisé à pleine ouverture certes mais quand même. Il paraît que ce n'est pas mieux avec la version stabilisé mais en revanche, vraiment très bon avec le dernier 70-200 f/2,8 L IS II. Photo Stella. Une image que je n'aurais jamais pu faire (comme celle du 15 jeudi dernier) sans un élagage réfléchi de branches parasites.

J'étais parti léger avec seulement le 70-200 f/2,8 L et le multi 1,4x (version III) utilisé ici. Je trouve que l'image perd en contraste. Même topo sur la photo du neuf cors un peu plus haut. Il s'agit de la version I du 70-200, utilisé à pleine ouverture certes mais quand même. Il paraît que ce n'est pas mieux avec la version stabilisé mais en revanche, vraiment très bon avec le dernier 70-200 f/2,8 L IS II. Photo Stella. Une image que je n'aurais jamais pu faire (comme celle du 15 jeudi dernier) sans un élagage réfléchi de branches parasites.

Retour à la tombée de la nuit où Stella s'écrit "oh regarde !" en apercevant à travers la forêt les montagnes complètement rougies par les derniers feux.

Grosse activité cet après-midi. C'est ici le cinquième jour du pic du brame. La suite demain.Retour à la tombée de la nuit où Stella s'écrit "oh regarde !" en apercevant à travers la forêt les montagnes complètement rougies par les derniers feux.

Grosse activité cet après-midi. C'est ici le cinquième jour du pic du brame. La suite demain.

Retour à la tombée de la nuit où Stella s'écrit "oh regarde !" en apercevant à travers la forêt les montagnes complètement rougies par les derniers feux.

Grosse activité cet après-midi. C'est ici le cinquième jour du pic du brame. La suite demain.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #brame du cerf

Repost0

Publié le 27 Septembre 2015

Je divise la période de brame en cinq phases. Les dates varient (et la durée aussi) un peu selon les années et d'un animal à l'autre mais grosso modo :
- Phase 1 : les grands mâles commencent à se rapprocher des places de brame, les femelles se montrent plus facilement. Aucun son. Début septembre

- Phase 2 : les raires commencent mais sont entrecoupés de longues période de repos, plutôt la nuit et le matin. Mi-septembre

- Phase 3 : concert sonore durable, toute la journée dans les zones de tranquillité (fin sept->10 octobre)

- Phase 4 : les raires se calment mais restent fréquents et assez aléatoires selon la fatigue des animaux et la réaction des biches. Les animaux s'observent aussi plus facilement. (jusque fin octobre)

- Phase 5 : les mâles restent encore un peu à proximité des biches, calmement, avant de retrouver l'isolement (fin oct-début nov).

Cette fois, c'est le premier jour où ça brame en pleine journée sur "mes" secteurs d'observation. On entre donc dans la phase principale du brame qui devrait durer trois semaines en jonglant d'un secteur à un autre (tous les secteurs ne sont pas en adéquation en ce qui concerne les dates).

Ce week-end, j'emmène mon neveu Luka les écouter un moment sur un site de proximité. Une première pour lui. Il a adoré et a posé mille questions, en chuchotant.

Petit tour du soir solo sur un autre site et des repérages intéressants. Une belle ouverture et un joli décor.

Un jeune cerf intrigué par ces clics-clacs. Il continuera à brouter.

Un jeune cerf intrigué par ces clics-clacs. Il continuera à brouter.

Un dix cors lointain avec le télé et le multi. Malgré ma ghilie sous un arbre, mes mouvements ne lui auront pas échappé. mais comment font-ils ? Ceci étant, j'aurais l'occasion de le filmer car il se remettra rapidement à brouter lui-aussi.

Un dix cors lointain avec le télé et le multi. Malgré ma ghilie sous un arbre, mes mouvements ne lui auront pas échappé. mais comment font-ils ? Ceci étant, j'aurais l'occasion de le filmer car il se remettra rapidement à brouter lui-aussi.

Il y en a un qui aimerait avoir un cerf en ligne de mire

Il y en a un qui aimerait avoir un cerf en ligne de mire

Les souilles sont désormais bien fréquentées. La température monte

Les souilles sont désormais bien fréquentées. La température monte

La vue depuis l'affût. Ca bramera en continue dans la forêt à quelques mètres au-dessus le dimanche après-midi sans jamais se montrer

La vue depuis l'affût. Ca bramera en continue dans la forêt à quelques mètres au-dessus le dimanche après-midi sans jamais se montrer

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #brame du cerf

Repost0