chevechette

Publié le 4 Avril 2021

Les saisons se suivent sur le calendrier. Trois mois chacune. C'est la théorie. C'est la définition administrative. Elle existe aussi en termes météorologiques avec un petit décalage. La réalité est calée ni sur l'une, ni sur l'autre. Cela dépend de la latitude, l'altitude, la météo du moment... En plaine sous nos latitudes tempérées, on peut raisonnablement se baser sur les saisons "météo" (i.e. mars => mai pour le printemps). Mais dans le détail, chaque saison progresse par à-coups. Cette année, on pourrait dire que le printemps a commencé en plaine dès après la mi-février, avant de se mettre en parenthèses près d'un mois plus tard puis revenir fin mars.

De mon côté, j'ai recommencé à mettre les baskets et arpenter les sentiers de moyenne montagne, parfois muni de mon matériel photo. Quelques images glanées ça et là.

Le troglodyte mignon. Un des plus petits oiseaux d'Europe avec les deux roitelets.

Le troglodyte mignon. Un des plus petits oiseaux d'Europe avec les deux roitelets.

La chevêchette d'Europe

La chevêchette d'Europe

La débâcle d'une place de chant des tétras. On est passé de 9 coqs chanteurs en 2013 à un seul cette année. Certes, c'est encore tôt mais par habitude, par de belles journées de fin-mars -début avril, ça chante déjà bien.

La débâcle d'une place de chant des tétras. On est passé de 9 coqs chanteurs en 2013 à un seul cette année. Certes, c'est encore tôt mais par habitude, par de belles journées de fin-mars -début avril, ça chante déjà bien.

La nette rousse, hivernant sur le lac du Bourget

La nette rousse, hivernant sur le lac du Bourget

La très commune foulque macroule

La très commune foulque macroule

Une flèche bleue longue l'étang puis se pose : c'est le martin-pêcheur d'Europe

Une flèche bleue longue l'étang puis se pose : c'est le martin-pêcheur d'Europe

Peu farouche : le rouge-gorge familier

Peu farouche : le rouge-gorge familier

Nettement plus sensible à une proximité humaine : la fauvette à tête noire.

Nettement plus sensible à une proximité humaine : la fauvette à tête noire.

Premier bivouac de la saison
Premier bivouac de la saison

Premier bivouac de la saison

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #animaux, #chevechette, #tétras-lyre

Repost0

Publié le 1 Mars 2021

Photogénique ; discrète ; adorable ; minuscule ; fée... Les mots ne manquent pas pour qualifier ce mini rapace nocturne qu'est la chevêchette d'Europe. Cela fait maintenant cinq ans que je n'ai pas retrouvé de loge habitée. Il faut dire aussi que je ne m'y attèle pas plus que ça. Mes dernières recherches montrent qu'elle est présente un peu partout en Belledonne. Est-ce une espèce en expansion ou était-ce déjà le cas avant et nous ne le savions pas ? En tous cas, elle n'est pas rare et sa rencontre reste toujours un beau moment.

On appréciera le piqué du 100-500 RF...
On appréciera le piqué du 100-500 RF...
On appréciera le piqué du 100-500 RF...
On appréciera le piqué du 100-500 RF...

On appréciera le piqué du 100-500 RF...

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #chevechette, #Belledonne

Repost0

Publié le 30 Décembre 2020

Glaucidium passerinum (de passer, moineau) était appelée chouette chevêchette avant que l'appellation de chouette ne devienne réservé qu'aux espèces du genre Strix (hulotte, Oural, lapone...). Les noms d'oiseaux ont alors été modifiés. On ne dit plus chouette de Tengmalm mais nyctale de Tengmalm ; la chouette effraie est devenue effraie des clochers. Et la chouette chevêchette la chevêchette d'Europe. Il n'empêche qu'elle reste chouette cette chevêchette. On l'appelle aussi la chouette pygmée ou (donc) la chouette moineau en raison de sa petite taille : à peine plus grosse qu'un gros-bec casse-noyaux.

Je repars pour une demi-journée de ski dans la forêt magique. Peut-être l'espoir de la rencontrer à nouveau. Ce serait une excellente occasion pour essayer le Canon 100-500 RF fraîchement acquis et dont je parlerai plus tard. Bingo ! En plus, j'aurai la chance de l'observer tout près : on aimerait la caresser. Je n'ose tendre le bras. Ce sera l'occasion d'essayer le nouveau caillou à toutes les focales. Ca pique ! Grave ! Je remercie dame nature pour ce beau cadeau. Et compte tenu de la météo, je n'aurai aucun regret de ne pas remettre les peaux pour un supplément ski après avoir quitté le petit elfe et gagné le petit dôme convoité au départ. Cette rencontre se suffit à elle-même. Et de loin.

Chouette chevêchette
Chouette chevêchette
Chouette chevêchette
Chouette chevêchette
Chouette chevêchette
Chouette chevêchette
Chouette chevêchette
Chouette chevêchette

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #chevechette, #ski-glisse

Repost0

Publié le 27 Septembre 2020

Transition brutale. 50 cm de neige à 2000 m en moyenne sur Belledonne. Toujours un grand moment attendu cette première neige mais si là, c'est vraiment tôt. Comme prévu elle est donc arrivée. Il faut remonter à septembre 2007 pour trouver une telle quantité en moyenne montagne. C'est donc un événement peu fréquent de par son ampleur. Généralement, en septembre, la neige s'abaisse rarement en-dessous de 2000 m, souvent par le petit coup de froid de fin d'épisode qui vient saupoudrer la forêt. Cette fois-ci, le décalage a eu lieu 800 m plus bas !!!

Une neige qui contrarie un peu mes projets mais c'est aussi ce qu'on aime dans nos activités. Devoir sans cesse s'adapter aux conditions. Deux sorties pour aller voir tout ça ; le samedi skis aux pieds avec un départ un peu élevé. Ca passait remarquablement bien, sans toucher. Les premiers coups de ski habituels de décembre ne sont pas toujours aussi bons ! Le dimanche, rebelote mais à pied en partant de plus bas et j'ai bien brassé sur la partie haute.

Un coup de neige qui n'aide pas au démarrage du brame du cerf ; mais avec le recul, septembre demeure en demi-teinte sur mon massif préféré avec, hormis deux ou trois journées ponctuelles, une activité réduite. Ce n'est qu'en octobre que le brame bat son plein et ce, jusqu'en fin de mois. De très belles rencontres d'autre part : trois chevêchettes en deux jours (c'est la meilleure période pour celle-ci - c'est le moment de la rechercher) ; des groupements de tétras-lyres dans les bouleaux, des champignons dans la forêt en-dessous de la limite de la neige (et probablement sous la neige). Bref, des images d'automne et d'hiver plein la tête !

Ambiances
Ambiances
Ambiances
Ambiances
Ambiances

Ambiances

Chevêchettes
Chevêchettes
Chevêchettes
Chevêchettes
Chevêchettes
Chevêchettes
Chevêchettes

Chevêchettes

Champignons encore
Champignons encore

Champignons encore

Tétras-lyres

Tétras-lyres

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #paysages, #chevechette, #tétras-lyre, #ski-glisse, #récoltes

Repost0

Publié le 8 Août 2020

J'aime venir ici chaque année au mois d'août, voir si les chanterelles sont de sortie. Parfois accompagnées des cèpes. Et si ce n'est pas le cas, ce sera cueillette de myrtilles ou de framboises. Et/ou observation d'animaux. Ce matin, après une première visite la veille pour les framboises, je suis parti au petit jour pour privilégier la fraîcheur et suis monté plus haut, jusqu'au terminus de la forêt. Un cerf s'est approché tranquillement alors que j'étais posé à ramasser les girolles. Un peu plus loin, c'est un sanglier que j'ai croisé en me déplaçant. Et la chance de rencontrer le petit elfe des bois, madame la chevêchette. Une belle matinée dans cette forêt "magique". Tout le monde "possède" sa forêt magique. Il suffit de s'y rendre les yeux ouverts.

Les chanterelles
Les chanterelles
Les chanterelles

Les chanterelles

La chevêchette

La chevêchette

Voilà qui pourrait abriter le petit elfe au printemps prochain...

Voilà qui pourrait abriter le petit elfe au printemps prochain...

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #récoltes, #animaux, #chevechette

Repost0