paysages

Publié le 19 Juillet 2022

De plus en plus long ! La journée devrait être belle et l'idée est d'avancer au maximum ; pourquoi pas traverser intégralement Vestvågøya. Cela commence par une petite observation des limicoles locaux (pluviers dorés, chevaliers gambettes, bécassines...) puis un petit dej' au soleil (le premier !!) et nous prenons le temps, si bien qu'à la mi-journée, nous n'avons pas beaucoup avancé. En plus, nous nous octroyons un petit détour (avec vue splendide sur le Kartfjorden) par le Kartstaven. Le rythme reprend plus intensément dans l'après-midi et finalement, nous parvenons à une heure encore raisonnable sur la E10. Il faut dire que les sentiers sont beaucoup plus secs, beaucoup plus "roulants", et que le ciel est au grand bleu. L'auto-stop marche rapidement pour traverser les deux ponts menant sur Austvågøya et nous débarquons vers 20h à Kleppstad, point de départ de la dernière section menant à Svolvær. Nous marchons encore un peu en Crocs ; la difficulté reste de trouver un emplacement de bivouac qui ne soit pas bosselé, marécageux ou à moins de 150 mètres d'une propriété. Il nous faut aller jusqu'au bout du petit chemin et passer un gué pour finalement trouver un emplacement quasi parfait, qui coïncide avec l'observation (à proximité) de deux élans. Splendide fin de journée. Repas au soleil. Le luxe de cette journée bien sportive !

Pluviers dorés
Pluviers dorés
Pluviers dorés

Pluviers dorés

Chevalier gambette

Chevalier gambette

Cabane du lac Store, difficile à voir de loin !

Cabane du lac Store, difficile à voir de loin !

Kartstaven
Kartstaven

Kartstaven

Différents aperçus de cette traversée
Différents aperçus de cette traversée
Différents aperçus de cette traversée
Différents aperçus de cette traversée
Différents aperçus de cette traversée
Différents aperçus de cette traversée
Différents aperçus de cette traversée
Différents aperçus de cette traversée
Différents aperçus de cette traversée

Différents aperçus de cette traversée

Elans
Elans
Elans
Elans
Elans
Elans
Elans

Elans

Le bivouac avec, en arrière-plan, le premier objectif du lendemain

Le bivouac avec, en arrière-plan, le premier objectif du lendemain

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Norvège, #randonnée sportive, #paysages, #animaux, #nuitée

Repost0

Publié le 18 Juillet 2022

Quelle journée encore ! Une première partie nous emmène rapidement en descente sur une route. On marche un moment jusqu'à avoir passé les deux ponts et deux Suisses nous épargnent les trois derniers kilomètres sur la route à "grande" circulation menant à Ramberg où il est prévu de se ravitailler. C'est le premier point de ravito rencontré. La traversée de la deuxième île des Lofoten (dans ce sens ; l'île de Flakstadøya) se fait "habituellement" en deux jours en longeant la côte (par Nusfjord). Avec un bon tiers sur des routes. En cause, la traversée a priori compliquée de la partie intérieure. Une première partie pourrait cependant être assez rapide en traversant le Drevikskaret mais l'absence de sentier (hormis sur le premier tiers) sur toutes les sources trouvées nous en dissuade compte tenu de ce que nous avons constaté sur l'état des sentiers tracés. En plus, il pleut... On zappe cette partie grâce à un couple de Français qui nous prend en stop et on attaque directement le gros morceau de l'île à Kilan. Nous avions trouvé une trace sur Opentopo qui devrait nous permettre de traverser directement en un jour (au lieu de deux par la côte). Ce sera la portion la plus technique avec au final, peu de pluie (sauf sur la fin) mais beaucoup de brouillard et un sentier souvent réduit à une simple trace, parfois en balcon avec chute interdite. Sur un passage, nous avons regretté de ne pas avoir un bout de corde : un bout de dalle inclinée trempée avec prise de main sur des micro racines d'arbuste à baies ; en-dessous, cent mètres de chute potentielle. Ce passage se situe dans la traversée entre le Blekktinden et le Andopshesten. Par conditions sèches, il ne nous aurait pas inquiétés je pense. Les sommets s'enchaînent ; on est beaucoup en crête. Superbes observation de trois pygargues à queue blanche, des lagopèdes (les deux espèces). Sauvage et splendide malgré les conditions ! Dernier sommet avant la descente sur Napp et gros coup de vent avec pluie à l'horizontale (mais sans brouillard). C'est magnifique !!

Arrivés à Napp, on s'abrite (il re-pleut) pour se restaurer (on a quasiment ni bu ni mangé ; peu d'eau sur cette traversée essentiellement en arêtes). Encore des Français pour l'auto-stop nous permettant de passer le tunnel reliant l'île à Vestvågøya). On enchaîne sur Leknes pour faire quelques courses. Re-coup de stop. Encore des Français. Cette fois, jusqu'au Kagskaret où nous marcherons une demi-heure en Crocs pour bivouaquer au sec sous le Karisteinheia. Demain est un autre jour.

Aperçu furtif de l'étape du jour
Aperçu furtif de l'étape du jour
Aperçu furtif de l'étape du jour
Aperçu furtif de l'étape du jour
Aperçu furtif de l'étape du jour

Aperçu furtif de l'étape du jour

Plongeon catmarin

Plongeon catmarin

Prêts pour le lendemain

Prêts pour le lendemain

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Norvège, #nuitée, #paysages, #randonnée sportive

Repost0

Publié le 17 Juillet 2022

Quelle journée !! On se pensait pas aller aussi loin. On commence par une petite marche pour revenir à Vindstat où le petit bateau pour Kjerkfjorden est en avance (et il n'attend pas l'heure !). Rayon de soleil magnifique. La pluie nous reprend lors du passage des deux premiers cols puis se calme pour le suivant. Belle éclaircie au niveau du Fageråvatnet. Grosse pause et séchage d'affaires. Il fait même assez chaud au soleil. Plus que le dénivelé, c'est la distance sur des sentiers compliqués qui est à prendre en compte.
On repart en pleine forme en début d'après-midi ; la navigation est lente. On fait des tours et des détours pour éviter moult tourbières. Une dernière nous achève avant Selfjord. Les baskets sont remplies d'eau. Le retour sur une route en terre est un soulagement. On passe en Crocs et on avance à bon rythme, avec quelques pauses pour admirer les oiseaux, notamment les plongeons arctiques en plumage nuptial ce que je n'avais jamais vu. La météo s'annonce bonne ce soir mais revient au mauvais dès demain matin. On ne pourra pas atteindre la fin de Moskenesøya en empruntant le sentier qui passe par Kvalvika. Quant au Ryten... Les pieds disent stop. On décide de rester le long du fjord et de profiter de la soirée (ensoleillée a priori) autrement. Ce sera avec un splendide bivouac au Einangsvatnet et un petit sommet à côté (Børa). Cette option nous fera prendre un jour d'avance au final. Soirée fantastique.

Départ de Buneset
Départ de Buneset

Départ de Buneset

Vindstad à nouveau

Vindstad à nouveau

Kjerkfjorden
Kjerkfjorden
Kjerkfjorden
Kjerkfjorden
Kjerkfjorden
Kjerkfjorden

Kjerkfjorden

Traversée vers Selfjorden
Traversée vers Selfjorden
Traversée vers Selfjorden
Traversée vers Selfjorden
Traversée vers Selfjorden

Traversée vers Selfjorden

Soulagement des pieds

Soulagement des pieds

Torsfjorden
Torsfjorden
Torsfjorden

Torsfjorden

Plongeons arctiques

Plongeons arctiques

Bivouac et soirée splendides
Bivouac et soirée splendides
Bivouac et soirée splendides
Bivouac et soirée splendides
Bivouac et soirée splendides
Bivouac et soirée splendides

Bivouac et soirée splendides

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Norvège, #randonnée sportive, #nuitée, #paysages, #animaux

Repost0

Publié le 16 Juillet 2022

Deuxième jour et on part au sec avec des conditions un poil meilleures que la veille : la pluie est très fine et le brouillard se situe au-dessus de notre itinéraire. Cela reste très humide. Les pieds résistent un peu plus longtemps que la veille cependant. Le fait d'être en 'altitude' (300 - 500 m) rend la végétation moins luxuriante et plus rase. Cependant, les conditions restent délicates. Le bonus du sommet d'Hermanndalstinden en aller-retour et en mode léger ne sera pas d'actualité : nous plongeons vers Forsfjorden. Durant cette descente qui s'avèrera moins craignos que ce que nous pensions trouver, nous croisons deux Norvégiennes qui semblent connaître le coin par cœur. Elles nous déconseillent d'essayer de rejoindre Vindstad en longeant le lac. Pour elles, c'est très dangereux et cela ne passe pas. En plus avec ces conditions... Elles nous disent d'appeler un bateau qui viendrait nous chercher à Forsfjord. Pourtant, il y a une trace sur Opentopo. On essaie quand même. Fougères trempées jusqu'au ventre. Demi-tour. Prêts à abdiquer mais dans un souci de certitude, on finit par trouver un bout de trace qu'on suit. Elle semble bien longer la rive gauche du fjord comme prévu. Finalement, nous débarquons à Vindstad au bout d'une heure trente (pour trois kilomètres...). Ca passe !!

L'ancienne école est devenue un café. On se restaure et on profite du chauffage pour faire sécher le matériel. La météo s'améliore. Il n'y a pas de bateau pour Kjerkfjorden avant demain (logistique obligatoire cette fois). Nous profitons du rab de temps pour aller bivouaquer sur la plage de Buneset.

Première partie jusqu'à Forsfjorden
Première partie jusqu'à Forsfjorden
Première partie jusqu'à Forsfjorden
Première partie jusqu'à Forsfjorden
Première partie jusqu'à Forsfjorden

Première partie jusqu'à Forsfjorden

Traversée jusqu'à Vindstad
Traversée jusqu'à Vindstad
Traversée jusqu'à Vindstad
Traversée jusqu'à Vindstad

Traversée jusqu'à Vindstad

Vindstad
Vindstad
Vindstad
Vindstad

Vindstad

Buneset
Buneset
Buneset

Buneset

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Norvège, #randonnée sportive, #paysages, #nuitée

Repost0

Publié le 15 Juillet 2022

La journée a commencé par une petite marche entre l'aéroport de Bodø et le départ du ferry. Aéroport, ville et port sont très proches ; tout se fait très bien à pied. Pluie continue durant le trajet. Arrivés à Moskenes après une traversée mouvementée, on attaque directement dans le dur avec le poncho. Le sentier est un véritable ruisseau. On fait tout pour éviter d'avoir les pieds trop mouillés mais c'est vite peine perdue. Le bivouac envisagé au départ, bien au-delà de la cabane Munkebu est oublié ; on vise la cabane. Le dépaysement est garanti. Que d'eau ! Heureusement, la visibilité reste correcte. Au bout de 2h15 de marche, on arrive à la cabane dans laquelle nous serons huit en tout. Partis à 16h (heure d'arrivée du ferry), on se contentera de cette première étape tronquée. Grand confort à l'arrivée. Nous serons au sec pour démarrer le lendemain.

Traversée des Lofoten. J1. Moskenes - Munkebu. 13 km
Traversée des Lofoten. J1. Moskenes - Munkebu. 13 km
Traversée des Lofoten. J1. Moskenes - Munkebu. 13 km
Traversée des Lofoten. J1. Moskenes - Munkebu. 13 km
Traversée des Lofoten. J1. Moskenes - Munkebu. 13 km

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Norvège, #randonnée sportive, #paysages, #nuitée

Repost0