paysages

Publié le 3 Octobre 2019

Commence par un lever à 5h du matin et une montée sèche pour profiter du lever du jour au-dessus de la mer de nuages. Un oubli d'objectif ne me permet pas de vous proposer une image ou deux mais ce n'est pas grave. La journée se poursuit par une descente dans la forêt où les cerf brament. Ce n'était pas le but premier de la sortie mais n'ayant pas oublié le téléobjectif, au cas où, je m'octroie une demie-heure de "pause-affût" (je n'ai rien mangé depuis la veille) sur un passage régulier d'animaux. Un cerf me fera le plaisir de passer au bout de quelques minutes.
Je poursuis la descente... Une bonne douche. Et hop, au boulot. D'abord quelques corrections de copies puis trois heures de cours. Une fois les cours de l'après-midi dispensés, retour à la case départ pour les dix ans de ma petite Emie. Avec un beau coucher de soleil sur mon massif préféré. Avant l'extinction des feux, encore quelques préparations à peaufiner pour le lendemain. Il est déjà 23h. Ca suffira pour aujourd'hui. J'aime particulièrement ces journées où tout s'enchaîne sans temps mort, tout comme celles davantage "mono-tache" mais sur une plus longue durée.

Une histoire de 10 : un cerf dix cors, le coucher de soleil de 7h10 et 10 ans de vie, déjà !
Une histoire de 10 : un cerf dix cors, le coucher de soleil de 7h10 et 10 ans de vie, déjà !
Une histoire de 10 : un cerf dix cors, le coucher de soleil de 7h10 et 10 ans de vie, déjà !

Une histoire de 10 : un cerf dix cors, le coucher de soleil de 7h10 et 10 ans de vie, déjà !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 26 Septembre 2019

Elles sont mûres, à point. A l'heure où le fruit est à son apogée, les couleurs de l'arbrisseau aussi. Cette année, j'avais bien envie d'en profiter un peu lors de courts créneaux de disponibilité comme ces deux matinées cette semaine.

Deux petites balades de lever du jour donc ; l'une seul en Belledonne ; l'autre en Grandes Rousses avec Emie, au milieu des prairies en feu. Quelle ambiance. Profitez-en ; la quinzaine qui commence sera magnifique !

Première en Belledonne où c'est surtout le ciel qui aura occupé mon appareil photo
Première en Belledonne où c'est surtout le ciel qui aura occupé mon appareil photo

Première en Belledonne où c'est surtout le ciel qui aura occupé mon appareil photo

Et un beau renard

Et un beau renard

Et plein feu dans les Grandes Rousses !
Et plein feu dans les Grandes Rousses !
Et plein feu dans les Grandes Rousses !
Et plein feu dans les Grandes Rousses !
Et plein feu dans les Grandes Rousses !

Et plein feu dans les Grandes Rousses !

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #paysages, #Grandes Rousses

Repost0

Publié le 15 Septembre 2019

Comme on est dans le coin et que la veille, les filles ont beaucoup marché, je propose aujourd'hui un peu de grimpe avec une approche minimaliste histoire de ne pas cramer au soleil de l'après-midi et de rentrer tôt pour bosser et faire les devoirs.

On commence par une petite voie de trois longueurs sur le site d'escalade de Saint-Sorlin-d'Arves. Une petite falaise plutôt agréable, bien préparée pour apprendre. On remet ça ensuite dans la via ferrata, courte et facile mais avec quelques passages aériens. Les filles ont regretté que je ne possède pas de poulie pour la tyrolienne finale.

Attention au retour, la route descendant sur Saint-Jean-de-Maurienne est fermée pour travaux et le GPS (Waze) ne l'indique pas ! Je me suis fait avoir d'autant que le panneau indiquait "route barrée à 2km". Je suis allé voir, ce n'était pas loin et comme ce n'était pas fermé à 2 km et que le GPS confirmait, j'ai poursuivi, pensant qu'elle était ouverte le week-end. Que nenni, elle est barrée beaucoup plus loin après plusieurs lacets. Demi-tour, re-lacets et beaucoup de temps perdu.

Moments simples mais forts
Moments simples mais forts
Moments simples mais forts

Moments simples mais forts

Un peu de grimpe
Un peu de grimpe

Un peu de grimpe

L'automne, c'est parti

L'automne, c'est parti

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi, #paysages, #nuitée, #Grandes Rousses

Repost0

Publié le 4 Août 2019

Petit croissant de lune, petit flux de nord, ciel dégagé. L'occasion d'un petit bivouac solo dans mon beau massif de Belledonne, délaissé pendant un mois, avant d'aller profiter de la famille quelques jours dans le sud.

Je prends la direction de Belledonne nord, au départ de Valpelouse, histoire de m'éloigner au maximum de la pollution lumineuse de l'agglomération grenobloise même si je sais que ça ne suffira pas et qu'on sera loin du ciel du plateau de Valensole, de la montagne de Lure ou encore du Queyras. J'avais emporté le plein format avec un 17 mm ouvrant à f/2,8 pour essayer de faire quelques images bien que ce ne soit pas la priorité de cette petite balade. Le lendemain matin, avant l'arrivée de la (relative) chaleur, je ferais une traversée pas si rando de la Grande Moutonnière jusque vers le col de la Frêche.

Si le ciel aura été fort agréable à observer, je n'ai pas retrouvé la qualité de "mon" ciel d'adolescence. L'été, nous allions à Rians dans le (haut) Var et c'était tout autre chose. Et pour peu qu'il y ait de mini cirrus, il diffusent une clarté orange perturbatrice. De nombreuses communes ont entrepris des politiques d'extinction de l'éclairage public comme ma ville de Bernin mais c'est loin d'être suffisant. Au-delà de cette pollution lumineuse, il y a bien sûr le côté énergivore. On commence à remplacer les lampes par des leds. Il faut poursuivre. De même, les devantures des magasins allumées en permanence sont très consommatrices d'énergies. A quand une loi pour faire évoluer tout ça ?

En attendant, si vous voulez vous aussi profiter des beaux ciels du mois d'août, viser plutôt Belledonne nord ou, encore mieux, l'Oisans. Choisissez des journées sans le moindre nuage, avec des visibilités limpides (flux de nord) et attendez le passage du soleil sous les quinze degrés en-dessous de l'horizon, à partir de 23h environ. Une bonne appli pour smartphone : carte du ciel.
 

Voie lactée au-dessus du pic du Frêne

Voie lactée au-dessus du pic du Frêne

Jupiter et trois de ses satellites. C'est "l'étoile" la plus brillante, plein sud en ce moment au coucher du soleil. Saturne est un peu plus à l'est au même moment mais vous ne verrez pas ses anneaux avec un téléobjectif, juste l'impression que le disque est ovale.

Jupiter et trois de ses satellites. C'est "l'étoile" la plus brillante, plein sud en ce moment au coucher du soleil. Saturne est un peu plus à l'est au même moment mais vous ne verrez pas ses anneaux avec un téléobjectif, juste l'impression que le disque est ovale.

Sur les crêtes à cheval entre Bens et Maurienne. Craignant la rosée du matin sur le versant ouest du départ avec un peu de hors-sentier herbeux/myrtilles/rhodos, j'avais emporté ma paire fétiche de baskets imperméables (Adidas Terrex Fast Surround GTX) : je n'en ai absolument pas eu besoin. En fait, l'humidité s'est invitée dès le coucher du soleil et le sac de couchage était déjà légèrement mouillé en surface. Et puis, un petit vent s'est levé vers deux heures du matin, séchant tout en un rien de temps, suivi par quelques légers voiles faisant monter la température à 11°C, avant de redescendre, aux premières lueurs du jours, jusqu'à 4°C. Intéressantes ces histoires de rayonnement et de condensation.

Sur les crêtes à cheval entre Bens et Maurienne. Craignant la rosée du matin sur le versant ouest du départ avec un peu de hors-sentier herbeux/myrtilles/rhodos, j'avais emporté ma paire fétiche de baskets imperméables (Adidas Terrex Fast Surround GTX) : je n'en ai absolument pas eu besoin. En fait, l'humidité s'est invitée dès le coucher du soleil et le sac de couchage était déjà légèrement mouillé en surface. Et puis, un petit vent s'est levé vers deux heures du matin, séchant tout en un rien de temps, suivi par quelques légers voiles faisant monter la température à 11°C, avant de redescendre, aux premières lueurs du jours, jusqu'à 4°C. Intéressantes ces histoires de rayonnement et de condensation.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages, #randonnée sportive, #Belledonne

Repost0

Publié le 28 Juillet 2019

Un bien beau séjour que ces vingt jours scandinaves avec des paysages variés, une météo clémente et une liberté de mouvements grâce au van. Ce genre d'aventure ne demande pas beaucoup d'engagement contrairement à d'autres plus alpines évoquées sur ces pages. Le mot aventure est même probablement trop fort. Il suffit de se lancer. Que ce soit en van, à vélo avec la tente ou à pieds, à partir du moment où les étapes restent physiquement abordables à tout un chacun. Que ce soit en Norvège, à l'autre bout de la planète ou à côté de la maison. A côté de la maison, justement, on devrait en reparler de plus en plus souvent avec la nécessité de réduire nos déplacements pour limiter notre empreinte écologique, avec tout ce qui doit être limité/réduit en parallèle. Car peu importe l'endroit, le point d'arrivée. Y'a que les routes qui sont belles. Peu importe où elles nous mènent, ce qui compte, c'est le chemin. Un même chemin aura autant de valeur en Scandinavie qu'en Belledonne. Pensons-y aussi. Il est normal d'avoir envie d'aller voir ailleurs. Le monde nous y encourage beaucoup. Mais sachons aussi regarder autour de nous.

Route loin de tout dans le Hedmark

Route loin de tout dans le Hedmark

Bout d'arc-en-ciel sur le Sognefjellet

Bout d'arc-en-ciel sur le Sognefjellet

Pour la nourriture, quand même un bon point : des baies partout. Dans les magasins (culture) et dans la nature. On en a bien profité.
Pour la nourriture, quand même un bon point : des baies partout. Dans les magasins (culture) et dans la nature. On en a bien profité.
Pour la nourriture, quand même un bon point : des baies partout. Dans les magasins (culture) et dans la nature. On en a bien profité.

Pour la nourriture, quand même un bon point : des baies partout. Dans les magasins (culture) et dans la nature. On en a bien profité.

Apéro sous l'immense falaise du Troll qu'il va bien falloir venir gravir un jour (ou pas)

Apéro sous l'immense falaise du Troll qu'il va bien falloir venir gravir un jour (ou pas)

Encore des rochers, cette fois en Suède à Fjällbacka

Encore des rochers, cette fois en Suède à Fjällbacka

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages, #Norvège

Repost0