paysages

Publié le 9 Décembre 2017

Comme on l'aime ! Le "L" est en fait un "J" mais j'imagine que l'unanimité des pratiquants adhère à ce genre de moments qui consiste à profiter de l'éclaircie de fin de journée dans une ambiance 100% hivernale.

Et on peut dire que le résultat a été à la hauteur des attentes : quarante centimètres de neige excellente et une fantastique lumière. Un petit mot côté nivologie. Jusque vers 1800 m et même un peu plus haut en versants sud, ces quarante centimètres sont tombés sans vent (à cet endroit) et recouvrent une croute de neige humide (pluie) en partie regelée. Des conditions a priori plutôt stables. Par contre, très rapidement au-dessus de cette limite, les quantités de neige froide sont importantes et on peut dire que "c'est chargé". Je n'y aurais pas mis les pieds et surtout pas seul sauf pentes faibles ce qui est rare en Belledonne.

Prudence avec le cocktail explosif de la semaine à venir.

Comme on l'aime !
Comme on l'aime !
Comme on l'aime !
Comme on l'aime !
Comme on l'aime !
Comme on l'aime !
Comme on l'aime !
Comme on l'aime !
Comme on l'aime !
Comme on l'aime !

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse, #paysages

Repost0

Publié le 7 Décembre 2017

Une matinée qu'il aurait fallu passer autour des collines de Bernin afin de saisir le meilleur de ces paysages qui ne se produisent que rarement. A défaut, quelques images réalisées "vite fait".

Bas Bernin
Bas Bernin

Bas Bernin

Colline de la Veyrie
Colline de la Veyrie
Colline de la Veyrie
Colline de la Veyrie
Colline de la Veyrie
Colline de la Veyrie

Colline de la Veyrie

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages

Repost0

Publié le 26 Novembre 2017

Les filles avaient envie d'aller courir dans la neige. Mais avant de profiter des joies de la descente, il faut monter. N'ayant pas de véhicule correctement équipé ce week-end, nous partirons de plus bas que d'habitude et en profiterons pour monter là-haut par un itinéraire inhabituel empruntant des pistes forestières peu intéressantes (et même sûrement pas très belles en été) mais beaucoup plus aimables recouvertes de neige.

Petit bémol pour les chasseurs qui se permettent de monter jusqu'au lac des Tavernes avec leur 4x4. Pour la petite histoire, il n'y a que 400 mètres de dénivelé et une fois là-haut, il n'y a pas à monter plus haut pour chasser. On ne peut donc pas revendiquer le fait d'approcher des vallées interminables comme c'est le cas dans St-Hugon ou le Veyton. Non ; monter là-haut en 4x4, en défonçant les pistes bien humides et maculant la neige, c'est vraiment "pas beau". Du coup, nous quittons l'itinéraire rapidement pour faire du hors sentier. Deux chevêchettes s'invitent, les filles ayant la chance d'en observer une longuement à une dizaine de mètres.

Après le pique-nique au niveau du lac, la fraîcheur se fait rapidement sentir ; aussi, nous nous remettons en route jusqu'au crêt du Poulet où l'éclaircie nous accueille. Bien belle descente hors sentier par la crête nord sous une magnifique lumière de l'après-midi. Encore une bien belle sortie. Bientôt les mêmes avec les skis aux pieds ?

Une vraie sortie d'hiver

Une vraie sortie d'hiver

On se "perd" dans la forêt

On se "perd" dans la forêt

L'observation du jour (chevêchette d'Europe)

L'observation du jour (chevêchette d'Europe)

Arrivée sur le plateau

Arrivée sur le plateau

Montée au vrai sommet juste au-dessus du refuge

Montée au vrai sommet juste au-dessus du refuge

Au moment de l'éclaircie

Au moment de l'éclaircie

Belle éclaircie

Belle éclaircie

Descente en courant dans la neige

Descente en courant dans la neige

Superbe ambiance !

Superbe ambiance !

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #animaux, #paysages

Repost0

Publié le 8 Novembre 2017

L'hiver civil ne commence pas avant un mois et demi mais du coté du soleil, on n'est pas loin d'être (déjà) au plus bas. Le retard dû à l'inertie (environ 3 à 4 semaines) fait que les coups de froids de novembre sont souvent suivi de redoux remettant les compteurs à zéro alors qu'au mois de janvier, c'est en général gagné. Pourtant, sans vouloir faire les morts de faim pour le ski, une arrivée de l'hiver mi-novembre est une aubaine :
- Le paysage est vraiment terne à cette époque ; toutes les feuilles sont au sol. Autant lui redonner un petit coup de peinture.

- Ca met le sourire à ceux qui vivent du tourisme hivernal pour la saison à venir.
- On entre dans les jours les plus courts de l'année, qui plus est avec la changement d'heure. La neige redonne un peu de "
peps" à ce vilain mois de novembre.
- Pour le ski, le soleil étant très bas, les coups de froids de novembre sont généralement garants du maintien de la poudre dans la majorité des orientations
- Les belles lumières rasantes sur la neige, pour les yeux comme pour le photographe, c'est jusque fin janvier, pas plus. Alors, si ça peut commencer en novembre...
Sur les onze derniers hivers (10+celui qui arrive) ayant donné des chutes de neiges suffisantes avant la mi-novembre pour sortir les skis en moyenne montagne dauphinoise, seuls deux d'entre eux ont véritablement lancé la saison. Tous les autres ont été suivis d'un coup de redoux massacreur. Qu'en sera-t-il de celui-ci ? Vrai ou faux départ ?

En attendant, je n'ai pas encore osé prendre les skis mais on en a bien profité avec les filles du côté de la Chartreuse.

Hiver en automne
Hiver en automne

Hiver en automne

Deux jeux
Deux jeux
Deux jeux
Deux jeux

Deux jeux

Habert de Pravouta : très bien rénové pour abriter mais pas de lit afin d'éviter les fêtes à répétition (et surtout les nuisances qui vont avec) étant donnée la proximité de la ville.
Habert de Pravouta : très bien rénové pour abriter mais pas de lit afin d'éviter les fêtes à répétition (et surtout les nuisances qui vont avec) étant donnée la proximité de la ville.

Habert de Pravouta : très bien rénové pour abriter mais pas de lit afin d'éviter les fêtes à répétition (et surtout les nuisances qui vont avec) étant donnée la proximité de la ville.

Les filles contentes de toucher leur première neige
Les filles contentes de toucher leur première neige

Les filles contentes de toucher leur première neige

Ciel bouché mais belle ambiance hivernale

Ciel bouché mais belle ambiance hivernale

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages, #balade

Repost0

Publié le 3 Novembre 2017

Retour sur la Dent avec les enfants et les copains. C'était encore une demande de leur part. Les papas sont ravis. L'idée était de faire le tour par le trou du Glaz puis la Barrère et après avoir croisé pas mal de têtes connues (Christian, Hervé, Jean-Marc), on se pointe à la bifurcation "Glaz-Barrère" à une heure trente du coucher de soleil. Devant l'enthousiasme de tous, je propose un aller-retour à l'arche à l'Aiguille que je suis le seul à connaître dans le petit groupe. D'autant que le ciel couvert et la perspective d'une éclaircie lumineuse de fin de journée nous poussent à prolonger le séjour.

Au final, comme pressenti, le final sera époustouflant. Un éclairage que les enfants n'avaient pas encore vécu. Rien n'est plus beau que ces couchers de soleil lorsqu'ils s'invitent au dernier moment entre deux couches de gris. Et sans doute le dernier passage avant la première vraie offensive de l'hiver, même si elle pourrait tout à fait n'être que passagère.

Passage des cheminées

Passage des cheminées

L'arche à l'Aiguille
L'arche à l'Aiguille

L'arche à l'Aiguille

Juste avant la lumière

Juste avant la lumière

Lumière exceptionnelle
Lumière exceptionnelle
Lumière exceptionnelle

Lumière exceptionnelle

Deuxième passage entre deux couches, juste avant le crépuscule, depuis le sommet
Deuxième passage entre deux couches, juste avant le crépuscule, depuis le sommet

Deuxième passage entre deux couches, juste avant le crépuscule, depuis le sommet

Début de descente

Début de descente

Final presque nocturne
Final presque nocturne
Final presque nocturne
Final presque nocturne

Final presque nocturne

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages, #randonnée sportive

Repost0